lundi 7 mai 2012

Special Branch, tome 1 : l'agonie du Léviathan de Seiter & Hamo


Le livre : 

Special Branch, tome 1 : L'agonie du léviathan de Seiter et Hamo, aux éditions Glénat, 13€90, 48 pages.


Pourquoi cette lecture : 

Parfois, j'aime bien lire des choses plus légères ou alors changer complètement de genre narratif et alors, la bande dessinée est parfaite. Et puis, certaines BD savent raconter d'aussi belles intrigues que des romans.


Le pitch : 

Janvier 1889, du côté de Liverpool... Un Léviathan agonise sur les berges boueuses de la Mersey. L'ingratitude des hommes a transformé le Great Eastern, un gigantesque paquebot construit trente ans plus tôt, en une misérable épave dépecée jours après jours par une armée de ferrailleurs. Mais les entrailles du monstre recèlent un macabre secret dont la découverte va déclencher une enquête. L'affaire se révélant politiquement sensible, les investigations sont confiées à la Special Branch, la police secrète de la reine Victoria.

Ce que j'en ai pensé : 

La BD, c'est de la littérature et en même temps de l'art graphique qui nous raconte une ou plusieurs histoire. Du moins, c'est comme cela que je la perçois et que je l'apprécie. 

J'ai donc choisi ce titre par envie de changement et c'était parmi les nouveautés arrivées dans ma médiathèque. J'y suis allée comme ça, sans connaître ni l'auteur, ni le dessinateur et encore moins le thème abordé. A l'aveugle quoi ! 
Seule la couverture m'a guidé et elle a joué à merveille son rôle : un couple, l'homme taciturne et une jeune femme plus mutine, en costumes élégants, sombres et sobres, très Victoriens ; la silhouette d'un navire avec une pleine lune à peine voilée. Cela transpire le mystère, l'intrigue policière et l'aventure.

J'ai ainsi commencé ma lecture particulièrement intriguée et alléchée ! 

Les dessins sont fins, travaillés, avec des couleurs qui rendent admirablement bien la lumière, mais également la pénombre. Cela confine le lecteur dans une atmosphère légèrement pesante, oppressante et accentue sa concentration.
L'ambiance est aussi bien visuelle que textuelle car les bulles sont bien vivantes et nous enchantent avec quelques bons mots de vocabulaire peu usités. Les dialogues sont bien construits, avec justesse et collent aux illustrations tout en apportant leur plus-value. On a aussi les pensées des protagonistes et quelques informations judicieusement dispatchées. 

Avec un enquêteur issu d'une agence un peu spéciale et la présence d'une anthropologue-médecin, mon esprit a immédiatement fait le lien avec une série TV actuelle : Bones. Les liens qui unissent ces deux personnages ainsi que la période historique sont tout autres  que dans la saga télévisée, mais voilà, je m'y suis laissé prendre quelques instants. Je suis incorrigible, faut que je vois des similitudes partout. 
Il y a en outre une pincée de potion scientifique pour que la trame des "Experts" se sente également, mais bon, je crois que c'est juste parce que l'on aime pouvoir se raccrocher à quelque chose de tangible comme les résultats donnés par la science. Et puis n'oublions pas que sous le règne de Victoria, on faisait de fascinantes découvertes presque chaque jour. Tout était à faire. 

L'intrigue est somme toute assez classique, mais les divers éléments qui la compose se marient fort bien. L'ensemble est agréable à découvrir donc. 

Une suite est prévue après ce premier volet et je ne manquerai de lire car j'ai vraiment passé un bon moment avec la Spécial Branch.


Et s'il fallait mettre une note : 15 / 20


Les bonus : 



Et surtout un teaser pour vous mettre en appétit : 


0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !