lundi 14 mai 2012

Cité-Monarque de Simon Auclair



Le livre : 

Cité-Monarque de Simon Auclair, aux éditions Onlit, 2€99 en version numérique


Pourquoi cette lecture : 

Elle s'est fait dans le cadre d'un partenariat que j'ai avec les éditions Onlit
J'aime découvrir ce que l'on connait moins, ce qui n'est pas systématiquement mis en avant donc je pars à l'aventure et à la pêche au coups de coeur.


Le pitch : 

Bolt, tel le Deckard de BladeRunner, traîne ses guêtres à Samarkand, ville futuriste aux confins de notre système solaire. On y découvre, par fragments rassemblés en une suite de nouvelles, les errances d'un mystérieux privé de "film néo-noir". Simon Auclair, jeune auteur québécois, trace les contours d'un futur proche, où l'on rêve, avec langueur et mélancolie, de Terre et de Soleil. 
Annonçons d'emblée la couleur : le style de Simon Auclair, lauréat du Prix du jeune écrivain francophone en 2007, est éblouissant. Entre néologismes, futurismes, québécismes, face au rien du futur, Simon Auclair propose une écriture qui résiste, brode, découpe, collecte, dérobe, crée les mots, pour en faire une grande peinture pointilliste, palpable, malléable. Par cette voix à nulle autre pareille, nous voilà à notre tour, à la suite de Bolt, captifs de Samarkand, la Cité-Monarque.


Ce que j'en ai pensé : 

C'est un tout petit livre, même en version numérique et qui donc peut se lire rapidement, sauf si comme moi, vous avez un peu de mal avec le style littéraire employé. 

Simon Auclair souhaite écrire ce qu'il n'a pas lu et sur ce point, il y parvient car je ne pense pas avoir jamais lu un ouvrage semblable. 
J'aime l'originalité, ce qui est novateur, mais franchement, je n'ai pas accroché du tout aux différents fragments du futur que l'auteur a voulu nous livrer. Pourtant le pitch m'avait bien accroché et puis non. C'est sans doute trop étrange, trop futuriste pour moi. Il faut donc croire que je suis restée quelque peu classique sans m'en rendre compte. 

J'ai trouvé l'écriture trop alambiquée par moment, je me suis perdue dans cet univers futuriste et pourtant proche du nôtre. La nature humaine change peu, seul les lieux et la technologie sont susceptibles d'évoluer ou de changer. 
Je n'ai pas apprécié le personnage de Bolt, mais sans doute est-ce normal car je n'ai pas aimé le film BladeRunner. Ceci expliquant sans aucun doute cela.

Un livre qui n'est pas mauvais, mais qui vise sans doute un public ciblé auquel je ne corresponds pas hélas. J'ai même du mal à en parler longuement car je ne souhaite pas détourner les lecteurs de cet ebook qui peut vraiment plaire, mais pas à moi. 


Et s'il fallait mettre une note :  9 / 20


Merci aux éditions Onlit pour ce partenariat. 

0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !