vendredi 19 septembre 2014

Journal d'un foetus de Benjamin Taïeb



Rentrée littéraire 2014




Le livre : 

Le journal d'un fœtus de Benjamin Taïeb aux éditions Lunatique, 52 pages, 6 €.



Pourquoi cette lecture : 

Lecture faite lors d'un partenariat avec le site Libfly et une kyrielle de maisons d'édition indépendantes de tailles très diverses. Oui parce que la rentrée littéraire n'est pas réservée qu'aux plus grands noms !  
Vive la diversité et notre richesse éditoriale ! 



Le pitch : 

Même la bouche pleine de liquide amniotique, ce fœtus ne peut s’empêcher de l’ouvrir. Et le moins que l’on puisse dire c’est que, dépourvu encore de sa première dent, il ne manque pas de mordant. Monologue intérieur — et pour cause —, ce court roman dresse un portrait sans complaisance d’une société de consommation où le bonheur s’achète à crédit sur 20 ans, pourvu qu’on fasse illusion. De sa « caverne » utérine, le fœtus semble bien être le seul à porter un regard lucide sur ce monde où il n’est pas encore né.
Vivifiant et méchamment drôle, Journal d’un fœtus apporte une bouffée d’oxygène quand il se lit d’une traite.



Ce que j'en pense : 

Lecture faite dans le cadre de l'opération La voie des Indés de Libfly
Je suis très contente d'avoir eu ce texte certes court à lire car c'était sans doute celui que je voulais le plus découvrir dans la liste des titres proposés.Ce n'est d'ailleurs pas ma première expérience avec le catalogue des éditions Lunatique qui propose justement des titres intéressants et parfois assez différents.

Je ne suis pas déçue par le ton donné par l'auteur à son livre. Ah ça dépote comme on dit et c'est même pas politiquement correct de faire parler ainsi un fœtus de ses parents, du monde qu'il ne connaît pas encore, mais qu'il cerne pourtant si bien. 
Ah la quatrième de couverture ne mentait pas ! 

Côté mise en page, j'aurai apprécié avoir un texte plus ajouré. C'est plus agréable à l'œil et oui, je ne suis pas fan des gros pâtés de caractères sans retour à la ligne ou saut de ligne de temps en temps. 

Pas de temps mort néanmoins, on lit d'une traite ce livre court, mais qui en dit long sans langue de bois. 
A ne pas forcément glisser comme présent dans une liste de naissance si la future maman n'a pas beaucoup d'humour et de recul face à notre monde moderne. Pensez donc, les hormones, ça vous chamboule une femme. Mais par la suite, pourquoi pas. 


Et s'il fallait mettre une note : 13 / 20 



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !