vendredi 8 juin 2012

Le roman des châteaux de France (tome 1) de Juliette Benzoni


Le livre : 

Le Roman des châteaux de France tome 1 de Juliette Benzoni, aux éditions Perrin, 21 €, 491 pages.


Pourquoi cette lecture : 

C'est un ouvrage que j'ai reçu grâce à un partenariat avec Babelio : opération masse critique.


Le pitch : 

Des milliers de châteaux ponctuent le paysage de France comme autant de témoins de son passé. "Châteaux d'hommes" ou "châteaux de femmes", féeriques, aristocratiques, campagnards, romantiques ou diaboliques, tous marqués par une histoire d'amour, de mort ou de guerre qui leur laissa son empreinte, ils font partie de notre imaginaire et de nos légendes. Juliette Benzoni nous conte près de soixante-quinze des plus symboliques d'entre eux ; de Josselin à Saverne en passant par Amboise, Bellême, Blaye, Bonneval, Cas-tries, Chambord, Château-Gaillard, Compiègne, Lunéville, Pau, Polignac, Vaux-le-Vicomte ou Uzès. 
Ces hauts lieux sont tous le décor de la vie d'un personnage exceptionnel, d'une aventure incroyable, d'un événement historique de premier plan. Pour les châteaux ouverts au public, le lecteur trouvera à la fin de chaque texte les périodes et horaires d'ouverture.


Ce que j'en ai pensé : 

L'Histoire et les châteaux, j'adore. Ce n'est pas pour rien que j'ai suivi justement des études supérieures d'Histoire durant plusieurs années et que je visite les vieilles pierres de France et de Navarre dés que cela m'est possible. 
Les romans de Juliette Benzoni, j'aime bien aussi en temps ordinaire. Cela fait un moment que je n'avait pas lu cet auteur, mais je n'en ai que de bons souvenirs littéraires. 
Bref, cela partait pourtant fort bien cette lecture et pourtant...

La préface de Stéphane Bern est bien mise en avant alors qu'elle est courte. Un argument de vente supplémentaire ? Possible. 
Ce petit laïusse n'est pour autant pas déplaisant, au contraire. Egal à lui-même (ce qui peut en agacer certains peut-être), Stéphane Bern nous donne envie de découvrir l'ouvrage qui suit. En cela, sa préface est excellente. 
Vraiment tout partait bien.

Et pourtant, la suite sera assez décevante…

Soixante-quinze châteaux vont nous être présenté de manière trop similaire. Lire à la suite les descriptions de ces derniers, leur histoire, qui les fit bâtir, pourquoi, qui les vendit, qui les racheta, les embellit, les pille etc… Tout ceci tourne au déballage de connaissance, d'arbres généalogiques presque indigestes, de sagas dignent des "Feux de l'amour" version historique… 
L'ensemble se concentre sur moins de dix pages en général(chaque histoire pour un site) et ce condensé peut vite devenir incompréhensible pour une seconde d'inattention. Les grands noms se mêlent à d'autres moins connus. Et les néophytes pourraient vite s'emmêlaient les pinceaux quand on sait que certains titres de noblesse reviennent à des époques différentes. A cela viennent s'ajouter des erreurs grossières de datation (comment est-ce possible de la part de Juliette Benzoni ? Et quand bien, même puisque l'erreur est humaine, pourquoi le / les relecteur(s) ne les ont pas corrigé ?) très dommageables. 

Côté style rédactionnel, ce n'est pas mauvais, mais j'avoue que j'attendais mieux de la part de l'auteur. Il me semble qu'elle est capable de bien mieux. En fait même, j'en suis certaine car plus d'une fois elle m'a transporté dans des romances historiques folles qui m'ont fait frissonner d'émotion et de plaisir. Là, rien du tout, si ce n'est de l'ennui, de la lassitude et parfois même de l'agacement alors que tous les bons ingrédients pour faire un bon livre étaient réunis. 
J'ai une grosse impression de gâchis. 
Etait-ce un livre de commande ?

"Le Roman des châteaux de France, tome 1" n'est absolument pas un roman. Il s'apparente plus au guide touristique. Les jours, les périodes et les horaires d'ouvertures des sites abordés sont gracieusement donnés à la fin de chaque chapitre. C'est un petit plus utile, j'en conviens parfaitement, mais ne colle pas le moins du monde avec le titre choisi. 

Non décidément, je crois que j'ai râté mon rendez-vous avec cet ouvrage, c'est vraiment dommage. Je ne saurai vous le conseiller, mais allez le voir en librairie et voyez s'il peut vous convenir, on ne sait jamais, surtout si vous le lisez par petites touches.


Et s'il fallait mettre une note : 9  / 10 

2 commentaires:

Karine:) a dit…

Dommage... le thème était bien tentant. Je vais donc passer.

Emeralda a dit…

Oui, c'est vraiment dommage, mais il arrive parfois qu'il y ait des râté comme cette fois.

Rendez-vous sur Hellocoton !