vendredi 29 juin 2012

Bons baisers des bonobos de Vanessa Woods


Le livre : 

Bons baisers des bonbons de Vanessa Woods, chez Flammarion, 21€40, 355 pages


Pourquoi cette lecture : 

Je suis une amoureuse de la nature, des animaux et les Bonobos, ce sont nos cousins. Ils sont apparentés aux Chimpanzés, mais sont plus petits et beaucoup plus pacifistes. Ils ont une sexualité très importantes et en général, on ne connait que cela d'eux. 
J'ai déjà vu plusieurs documentaires sur eux et je me suis dis que ce livre pourrait être une occasion supplémentaire d'en apprendre d'avantage avec une jeune femme à peu près de mon âge et qui a appris à les découvrir petit à petit et qui est dévouée maintenant à leur cause. 
La curiosité fut donc mon moteur premier.




Le pitch : 

Imaginez un de vos cousins qui, en guise de bonjour, tend le sexe à la place de la main, organise des parties fines avec les voisins et laisse aux femmes la gestion des affaires du monde. Ce cousin n'est pas tout seul, il y en a toute une tribu : celle des bonobos, les primates les plus menacés et les plus affectueux qui soient. Une espèce aussi proche du chimpanzé par les gènes qu'éloignée de lui par les moeurs, et qui partage 98,7% de notre ADN. 
Mais d'eux on sait fort peu de chose. L'été 2005, Vanessa Woods pose ses bagages dans un Congo dévasté par la guerre. Son fiancé, le primatologue Brian Hare, l'a parachutée dans un sanctuaire de bonobos, persuadé qu'il trouvera chez eux la réponse à la question qui l'obsède : en quoi consiste notre humanité ? Vanessa et Brian vont vivre au milieu de ces primates pas comme les autres, les observer : pourquoi les bonobos sont-ils enclins à coopérer? Pourquoi ont-ils recours au sexe pour atténuer leurs angoisses et régler leurs conflits quand les chimpanzés forment des sociétés dominées par les mâles, où la contrainte sexuelle, l'infanticide et les razzias sont monnaie courante ? Pourquoi un bébé bonobo hurle-t-il de terreur devant un hérisson en plastique rouge quand un bébé chimpanzé se l'approprie dare-dare ? Il se trouve que les bonobos boudent les tests sauf s'ils sont menés par une femme... 
Et l'on assiste à la naissance d'une vocation : peu à peu, Vanessa la dilettante se mue en chercheuse passionnée. D'une plume espiègle et gouailleuse, elle nous raconte les amours d'Isiro "la danseuse" et de Mikeno "le penseur", les frotti-frotta de deux femelles qu'excite l'odeur de pomme verte, la dinguerie de Kikongo, qui secoue la tête à s'en décrocher le cerveau comme le batteur du Muppet Show, bondit en l'air, pieds joints, comme Gene Kelly, ou encore la mort déchirante du petit Bolombe. 
Et nous découvrons que, dans ce pays meurtri, l'homme et l'animal ont en commun un courage et une volonté de survivre extraordinaires.

Ce que j'en ai pensé : 

Le sous-titre de ce livre est assez bien trouvé : "Les aventures d'une primatologue au Congo" et surtout il reflète la réalité de ce tous lecteurs va trouver dans cet ouvrage. Des péripéties en veux-tu en voilà ! 

Cela se lit facilement et ne vous tracassez pas, il n'y a pas d'emploi d'un jargon trop scientifique dans ces 355 pages. Tout est clair, bien décrit et par moment, on rigole bien car Vanessa Woods n'est pas de nature triste. (Elle a même un sacré caractère.)
Cependant, on aborde aussi des sujets graves, aux descriptions presque insoutenables d'horreur, de cruauté qui feront que les Bonobos vont vous semblez être la meilleure alternative pour votre prochaine réincarnation. Vous allez vite oublié les Chimpanzés… Enfin, je pense parce que j'en ai après de belles sur eux aussi grâce à cette lecture. Brrrr, j'en ai encore des frissons. 

Le cheminement de Vanessa Woods n'est pas linéaire, il est chaotique. Elle se cherche, elle hésite, elle veut comprendre, vivre, aimer, trouver sa raison de vivre, une mission digne d'intérêt et la vie n'est pas toujours tendre.
Elle rencontre des problèmes qui ressemblent fort aux nôtres même si les cadres géographiques sont sans aucun doute un peu plus exotiques, mais pas forcément pacifiques. 

Si comme pour moi, la situation géopolitique du Congo, du Rwanda est assez floue, que vous sachiez  juste que là-bas, on tire d'abord et on discute ensuite, rassurez-vous, Vanessa Woods n'était guère plus calée que nous au départ, mais elle s'y intéressa par la suite et parvint dans son livre à rendre tout ceci clair, compréhensible, mais pas moins horrible. Faut avoir le coeur bien accroché à la lecture de certains passages, vous voilà prévenu.
La réalité est pire que la fiction.

Heureusement, on a aussi des moments de pur bonheur. Vanessa Woods fait de magnifiques rencontres, rarement humaines, souvent avec nos cousins primates.
Les photos disponibles au centre de cette édition ne sont pas superflues. Elles nous permettent de mieux découvrir certains protagonistes de ce livre, de mettre un visage sur des noms (oui même s'il s'agit de bonobos, on les distingue très facilement les uns des autres). J'y suis revenue plus d'une fois tant je me suis attachée à mes "cousins". 

C'est une lecture que j'ai plus qu'aimé, je l'ai adoré. 
Ce n'est pas le type de livre vers lequel on se dirige naturellement. On préfère souvent un bon polar, un thriller, un roman sentimental ou encore de la Science-Fiction, mais je vous assure que ce livre est une perle. C'est un de mes coups dé coeur de cette année 2012 que je vous invite à lire de toute urgence. 
Ensuite, il n'est pas certain que vous appréciez autant vos congénères, mais bon en ce qui me concerne, je suis déjà une cause perdue… 


Et s'il fallait mettre une note : 18 / 20

Les bonus : 
Le site de l'auteur : http://www.vanessawoods.net/

Le site du Paradis des Bonobos : http://www.bonoboscongo.net/

Un petit documentaire pour vous aider en déjà mieux connaître le Bonobo : 



La bande-annonce du film que je vous conseille vivement de voir :



Bonobos - Trailer (VF) par jeuxmoinschers

Perso, j'ai pu l'emprunter en médiathèque, mais il est en vente sur la Toile pour moins de 3€.

0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !