lundi 18 janvier 2016

La sagesse du bibliothécaire de Michel Melot






Le livre :

La sagesse du bibliothécaire de Michel Melcot aux éditions L'œil neuf, 114 pages, 12 € 20. 
Publié le 8 mars 2003. 



Pourquoi cette lecture :

C'est un titre déniché dans le catalogue d'une des médiathèques que je fréquente car oui si j'achète ou bénéficie de partenariats, j'emprunte encore ! 
Le titre m'a immédiatement donné envie d'aller plus loin et puis il m'a été chaudement recommandé par une... Bibliothécaire ! 



Le pitch :


Le bibliothécaire aime les livres comme le marin aime la mer. Il n'est pas nécessairement bon nageur mais il sait naviguer. L'océan du savoir qui grise tous les savants, rend modeste le bibliothécaire. La bibliothèque est ce lieu indispensable où le savoir décante. Regardez comme cet océan furieux se calme dans la bibliothèque ! Le bibliothécaire sait lire les livres sans les ouvrir. Son regard transperce les couvertures. Il visite la page de titre, l'auteur, les éditeurs, va directement au colophon, relève la date, le format, le nombre de pages, s'attarde sur la table des matières, vérifie s'il y a des index. Il évalue enfin sa robustesse et la qualité de son papier, celle de sa mise en page et de son impression. Tout est dit. Si les auteurs savaient cela, ils feraient de faux livres uniquement pour les bibliothèques. 



Ce que j'en pense : 

Les gros lecteurs sont des amoureux des livres. Ces derniers sont aussi le plus souvent des rats de bibliothèques et/ou de librairies, mais pour garder de bonnes relations avec leurs banquiers, ils gardent l'option emprunt d'ouvrages largement ouverte. Et s'ils ont un feeling d'enfer avec le/la libraire, ils sont généralement proches du bibliothécaire aussi.  
J'avoue, je suis de ce groupe d'individus et la lecture de ce livre fut agréable car l'auteur m'a parlé d'un petit monde que je connais bien, qui est un peu mon second "home sweet home". 

Niveau stylistique, là aussi c'est certainement un petit peu académique, mais j'en ai fait mon affaire (j'ai lu tant d'ouvrages universitaires et/ou de recherches que je suis rodée) et très honnêtement, cela passe tout seul. 

Belle analyse, progression graduelle, c'est en douceur que l'on va au cœur des choses. 
On découvre ou redécouvre certains aspects plus techniques. On va au bout du bout et on aborde des points plus philosophiques. 

C'est un ouvrage qui ne peut que plaire aux amateurs de livres, de bibliothèques... 



Et s'il fallait mettre une note : 15 / 20



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !