lundi 11 janvier 2016

La dame à la camionette d'Alan Bennett




Le livre : 

La dame à la camionnette d'Alan Bennett aux éditions Buchet Chastel, 113 pages, 9 € 00. 
Publié le 6 février 2014. 



Pourquoi cette lecture : 

Alan Benett est un auteur que j'aime bien et c'est un titre que j'ai repéré il y a des mois, mais je n'ai jamais eu le temps de m'y plonger avant. J'espère passer un aussi bon moment que les précédentes fois avec son écriture. 



Le pitch : 


Miss Shepherd, vieille dame excentrique, vit dans une camionnette aux abords de la résidence londonienne d'Alan Bennett. Victime de l'embourgeoisement du quartier et de quelques vauriens, elle finit par installer son véhicule dans la propriété de l'auteur. Commence alors une incroyable cohabitation entre la marginale et la célébrité, qui durera près de vingt ans. Entre disputes, extravagances et situations drolatiques, la dame à la camionnette n'épargne rien à son hôte ni au lecteur. 
Bennett, en excellent conteur, saisit leur duo et livre, au-delà des anecdotes, un tableau très juste du Londres des années 1970 et 1980, de sa bourgeoisie progressiste et de ses exclus. Un récit d'une grande humanité qui croque avec humour les travers de la société britannique contemporaine. 




Ce que j'en pense : 

Ce que j'aime dans l'écriture d'Alan Bennett, ce sont ses personnages. Qu'ils soient fictifs ou bien réels, peu importe, il leur donne un souffle de vie particulier. On les observe, les appréhende toujours avec un regard neuf et unique. Je ne sais pas comment il s'y prend, mais je "marche" à chaque fois. 

Cette fois-ci, l'histoire qu'il nous raconte est réelle. La dame à la camionnette jaune n'est pas fictive et elle a vraiment envahi son espace vital avec son accord. 
Ce livre est une succession de notes prises par l'auteur au fil du temps et ensuite remises dans un certain ordre pour plus de cohésion. Ce n'est qu'après le décès de Miss Shepherd qu'Alan Bennett reprendra un style narratif plus classique pour terminer cet ouvrage. 

C'est un livre court comme souvent avec cet auteur, mais il est néanmoins rempli de ce flegme typiquement britannique, d'humour, mais aussi de situations assez rudes, bien réelles d'exclusion sociale. 

Est-ce que les plus grands excentriques vivent de l'autre côté de la Manche ? Cela est fort possible, mais qu'importe, voilà un récit plus fort qu'il n'y paraît. Je lui trouve un écho ultra contemporain alors que beaucoup de faits remontent à 30 ou 40 ans tout en se rapprochant progressivement de notre époque. Les temps changent, mais pour les modifications en profondeur, cela reste long. 

A découvrir. 


Et s'il fallait mettre une note : 12 / 20 


0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !