lundi 8 décembre 2008

Le scorpion ne pique plus assez fort ----- "Le roi scorpion 2 : guerrier de légende" - DVD


Un week-end d’astreinte pour mon petit mari, une météo plutôt capricieuse et un nouveau vidéo projecteur haute définition à tester, les courses et le plein de pop corn salé faits, voilà toutes les conditions idéales réunies pour passer une soirée calé dans son canapé avec un DVD loué dans mon vidéo club favori.

« Le roi scorpion 2 » peut bien exhiber ses muscles, il ne me fait pas peur et s’il n’est pas à la hauteur, la note tombera comme un couperet !

*******************************

La présentation du DVD :

Une présentation simple, passe partout même, mais qui reste tout à fait correct. Il ne se détachera pas dans votre dvdthèque si vous décidez d’investir quelques euros pour son acquisition.

******************************

La petite fiche du film :

Ce film fait partie de la Saga La Momie
Date de sortie : Disponible seulement en vidéo
Réalisé par Russell Mulcahy
Avec Michael Copon, Randy Couture, Karen Shenaz David
Film américain.
Genre : Aventure
Durée : 1h 49min.
Année de production : 2008
Titre original : The Scorpion King 2: Rise of a Warrior

********************************

L’intrigue :

Mathayus a toujours voulu devenir comme son père, un membre de l’élite militaire d’Akkadie : La légion des scorpions. Il va s’opposer à son géniteur pour y parvenir et s’attirer bien des ennuis. Ce dernier va le payer de sa vie et le désir de vengeance va germer dans le cœur de Mathayus.

********************************

Les bonus :

- Les scènes inédites : elles sont en VOST et si elles n’apportent pas grand chose de plus au film, elles ne sont pas déplaisantes à visionner. On a par exemple, le marquage au fer rouge des nouveaux scorpions noirs, un petit discours sur l’épée de Damoclès, un petit détour dans le palais du roi scorpion, mais aussi dans les enfers et d’autres encore.

- Le bêtisier : classique, mais pas hilarant pour autant. On peut sourire à la rigueur.


- Le making-of : un bonus en VOST intéressant comme presque tous les making-of, mais il ne parviendra pas à nous faire oublier les faiblesses du film, hélas. Le moins que l’on puisse dire c’est que tout le monde s’est donné pour le long-métrage, mais le résultat n’est pas tout à fait à la hauteur du projet d’origine. La bonne humeur est également très présente et de cela, on ne va les en blâmer quand même.

- Battez-vous comme un akkadien – le camp d’entraînement des scorpions noirs : Les scènes de combats sont importantes dans ce genre de film aussi, il ne faut pas les rater. Rien n’est laissé au hasard et vue ainsi, cela en deviendrait presque beau…

- Les effets spéciaux : cela aurait dû être un autre point fort du film, mais même après toutes ces explications très intéressantes, on sent bien que le budget limité du film n’a pas facilité le travail des techniciens et des spécialistes. Ils ont fait avec les moyens du bord, mais pour une fois, cela n’a pas été suffisant.

*********************************

Mon avis :

Des clichés en veux-tu, en voilà. Cela sent la testostérone à plein nez et les muscles roules, la sueur coule. Les jeunes femmes sont des créatures de rêve pour harem, mais sortie de là, point de salut.

Le scénario n’est pas mauvais, mais il n’est pas bon non plus. Rien n’est là pour révolutionner le genre. Il y a de bonnes idées, mais elles sont soit mal exploitées, soit carrément sabordées par tout ce reste (acteurs, effets spéciaux…).
Il y a même des incohérences qui pourraient vous faire sourire, mais le cœur n’y est pas non plus. Rire ou pleurer, vous hésitez… Ah si, vous pouvez peut-être bailler surtout si tout d’un coup le pop corn vient à manquer. J’avoue que ce fut le cas pour moi et là, mon attention déjà limitée en a pris un coup, un mauvais coup.

Les répliques ne sont pas inoubliables, aucune chance de faire de ce film, le long-métrage du siècle.

Un jeu d’acteur est dans l’ensemble plutôt médiocre, parfois même limite mauvais. Un seul trouve vraiment grâce à mes yeux, c’est le jeune poète (…). Il a un petit quelque chose qui fait la différence, mais il ne peut pas sauver le film à lui tout seul.

Une bande originale qui joue son rôle, mais qui franchement manque de variations et de nuance.

Les décors sont certainement ce qu’il y a de plus réussis. La photographie s’en ressent, elle relève aussi la moyenne qui avait déjà tendance à s’écrouler.
Les accessoires en revanche… Je préfère ne pas évoquer l’épée de Damoclès… Cela pourrait en devenir carrément humiliant.

Des effets spéciaux qui manquent de finition, certains sont même carrément grossiers. Dommage car cela aurait pu être l’un des points forts du film. Heureusement parfois, il y a comme des coups de génie qui vous tireront de votre léthargie.
Certes l’action ne manque pas, mais elle est parfois un peu répétitive, linéaire au point que savez même plus pourquoi ils s’étripent sur votre écran. C’est bien simple, ils vous ont ratatiné les méninges !

Le manque de moyens financiers explique les grandes faiblesses de ce long-métrage qui n’a pas connu les salles obscures. Sa sortie directe en DVD s’explique aisément. « Le roi scorpion 2 : Guerrier de légende » fait partie de la saga « La momie », mais c’est le parent pauvre.

Cela reste un divertissement honorable faute de mieux, mais ne vous précipitez pas.

Note finale : 10 / 20

0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !