jeudi 18 décembre 2008

Attention, ville britanique tranquille ----- "Hot Fuzz" - DVD

Une soirée bien tranquille comme il y en a trop peu à la maison et me voici sous la couette (ben oui, j’avais un peu froid et puis j’étais avec mon homme, mais n’allez pas encore chercher des idées tordues !), en train de visionner un film intitulé « Hot fuzz ».
Alors oui, il y a le mot « Hot » dans son titre et non, je le souligne encore une fois, sous la couette, ce n’était pas « hot » ! Grrrrrrrr

*****************************

La petite fiche du film :

Date de sortie : 18 Juillet 2007
Réalisé par Edgar Wright
Avec Simon Pegg, Nick Frost, Bill Nighy
Film britannique.
Genre : Comédie, Policier, Action
Durée : 2h.
Année de production : 2007
Distribué par Studio Canal

Site officiel : http://www.hotfuzz-lefilm.com/

********************************

L’intrigue :

Nicholas Angel est sans nul doute le meilleur flic de toute sa génération. Avec lui les criminels n’ont point droit à une autre retraite que celle qu’ils pourront passer derrière les barreaux de leurs prisons ! Il est brillant, efficace et du coup tous les autres policiers passent pour des ratés ou presque.
D’un commun accord, il sera muté avec une belle promotion à la campagne dans un village des plus tranquilles que compte le pays.

Hum, hum, paisible ? En apparence seulement…

*********************************

Mon avis :

Je ne vais pas vous le cacher plus longtemps, il y avait longtemps qu’un film ne m’avait pas fait autant rire ! Mon homme n’était pas en reste lui non plus et il est sans doute moins expressif que moi.

Du début à la fin, on peut trouver dans ce long-métrage des clins d’œil à d’autres films de légendes ou prétendus comme tels.
De l’action, vous en aurez, même au fin fond de cette campagne britannique aux airs bien paisibles. C’est vert, c’est rangé, c’est une petite ville typique de Grande-Bretagne. On dirait une carte postale, enfin au début…
Des répliques « à deux balles » comme s’il en pleuvait, mais pour notre plus grand bonheur car tout est à prendre au second, voir troisième degré. Une belle caricature qui nous fait passer un très bon moment.

On y trouve de tout et les clichés n’en sont que plus admirables.
Je ne résiste pas au plaisir de vous parler de l’hôtel où notre super flic débarque après un voyage interminable depuis Londres et sa civilisation (voir les barres de réseau du téléphone portable qui disparaissent les unes après les autres). La cheminé où brûle un bon feu alors qu’il pleut dehors. Un homme au ventre plutôt rebondi dors affalé dans un fauteuil et ronfle gentiment. Tout est calme. À la réception, une femme d’un certain âge avec un chignon impeccable fait des mots croisés. Un dialogue improbable et une suite mémorable s’en suivent…

Une bande originale musclée parfois comme dans tout film d’action qui se respecte, des décors à la hauteur du décalage voulu par le réalisateur, des personnages plus caricaturaux que les marionnettes des « guignols de l’info », des explosions qui en mettent plein la vue, des tirs presque continue vers la fin du long-métrage, une ou deux cascades qui ne pourraient sans peine figurer dans « Taxi 3 », un meurtrier qui ressemble celui de « Scary movie » et enfin, la participation de Mr le cygne, le personnage le plus recherché du village.

Les traits de caractères sont grossiers, mais cela passe fort bien dans cet ensemble pour le moins détonnant. Jugez plutôt :
Et hop, voici Harry Potter qui passe au poste de police. Oh, mais là n’est-ce point Miss Marple ? Et là n’est-ce point un clin d’œil au duo Bud Spencer et Terrence Hill ?
Pardonnez-moi, mais quand un agent se promène avec comme matricule 777, on pense inévitablement à James Bond (l’agent 007), mais dans ce cas précis, il s’agit plus d’un jeu de mot sur le prénom du héro principal, Angel, car il faut bien le savoir, porte ce matricule 777 et 777, c’est le nombre de Dieu. Donc Dieu, Angel (Ange), cela va bien ensemble… C’est parfois un peu tiré par les cheveux, mais qu’est-ce que c’est bon !
Des exemples comme celui-ci, il y en a des tonnes. Je pense même qu’à l’image d’un « Shreck », on ne peut pas tous les percevoir en un seul visionnage.

C’est un film complètement fou, déjanté, où l’action est en première ligne, où les rares temps morts sont juste là pour que vous repreniez votre respiration et encore, entre deux grand fous rire.
Je me suis bien amusée, mon mari aussi. C’était très distrayant, un peu bruyant certes car vers la fin, cela tire un peu dans tous les sens, mais chut, je ne vous dirais pas plus.
L’hémoglobine gicle un peu partout, mais pas vraiment de quoi vous faire peur. Cela en devient risible en fait. Toutefois, je ne montrerais pas ce film à un enfant de moins de 10 ou 12 ans car même tournée en ridicule, la violence reste bel et bien présente.

En guise de bonus sur la version de location que j'ai eue, j'ai pu voir une version sous-titrée du film avec toutes les références et les sources d'inspiration qui avait été nécessaire au scénariste et au réalisateur. Une véritable mine d'information tout sauf ennuyeuse.

À visionner de toute urgence pour passer une soirée amusante seul(e) ou entre amis.


Note finale : 17 / 20

0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !