vendredi 10 juin 2016

Patient zéro, le premier mort du Sida de Philippe Besson




Le livre : 

Patient zéro, le premier mort du Sida de Philippe Besson aux éditions Steinkis, 112 pages, 12 € 00.
Publié le 11 mai 2016. 



Pourquoi cette lecture : 

Il s'agit d'un partenariat avec les éditions Steinkis  et Gilles Paris. 
J'ai découvert les deux premiers tomes indépendants de cette collection et j'avais beaucoup aimé. 



Le pitch : 

On a longtemps soupçonné Gaëtan Dugas, un steward canadien, d avoir été le premier homme à transmettre le Sida : il était homosexuel et aimait les nuits fauves. Mais d autres avaient contracté la maladie avant lui. Qui fut le premier, alors ?
Philippe Besson redonne vie aux merveilleuses années 1980, juste avant l hécatombe. Et nous livre une partie de la réponse.



Ce que j'en pense : 

Les éditions Steinkis nous propose avec leur collection Incipit (définition : premiers mots d'un texte), une nouvelle approche de faits ou de rendez-vous récurrents (le festival de Cannes par exemple) qui jalonnent l'Histoire. Le concept est d'autant plus intéressant que ce ne sont pas des spécialistes de ces questions qui rédigent chacun des opus, mais des écrivains à chaque fois différents qui sortent de leur zone de confort. Ils peuvent ainsi nous donner leur version racontée de ces premières fois historiques tout en étant rigoureux sur le plan des faits eux-mêmes. 

J'ai beaucoup apprécié la sobriété et l'approche de Philippe Besson de la problématique posée : comment a commencé l'épidémie du Sida. Il n'a pas recherché un coupable, ni même un responsable. Il se comporte comme un romancier, ce qu'il est indéniablement, en comblant certains vides par son imagination tout en essayant d'être vraisemblable. 
J'ai beaucoup appris sur ce sujet alors que je croyais être calée (depuis le temps qu'on nous en parle du Sida, je suis de cette "génération le Sida ne passera par moi" -slogan-). La documentation est parfaite et clairement rendue. C'est limpide. 

La collection aborde moult sujets et genres. Il y en a pour tous les goûts. Cela permet de se cultiver en quelques pages et de découvrir des auteurs connus qu'on n'a jamais eu le temps de lire. 



Et s'il fallait mettre une note : 16 / 20 



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !