lundi 13 juin 2016

Movie star, Saison 1 : Dauville d'Alex Cartier



Attention, certaines scènes sont clairement explicites



Le livre : 

Movie star, Saison 1 : Dauville d'Alex Cartier aux éditions Belfond, 525 pages, 17 € 00.
Publié le 17 mars 2016. 



Pourquoi cette lecture : 

Il s'agit d'un partenariat avec les éditions Belfond. 
Un envoi surprise qui m'a justement un peu dépourvu car non prévu, mais après tout c'était plutôt une bonne surprise car sans doute ne serai-je pas aller de moi-même vers ce titre. 



Le pitch :

Ophélie est une jeune attachée de presse de cinéma. Elle vit à Paris avec son chat (Roméo), son poisson rouge (Juliette), son petit copain (un mec vraiment bien), ses parents (adorables), sa meilleure amie (complètement nympho) et son fantasme érotique de toujours : Michael Brown, un des acteurs les plus bankable et les plus sexy d'Hollywood. Jusque-là rien de très indécent. Jusqu'au jour où son patron envoie Ophélie à Deauville pour son premier festival et qu'elle tombe nez à nez avec Michael dans le hall de l'Hôtel Royal… C'est le début d'une histoire d'amour dangereuse autant que torride où Ophélie devient la girl next door au bras d'une des stars les plus sexys au monde…



Ce que j'en pense : 

La couverture de ce livre fait immédiatement penser à la une d'un magazine people et comme je ne suis guère attirée par ces titres même chez ma coiffeuse (ok, j'y jette un œil pour dire de ne pas être complètement larguée dans mes rares moments de sociabilisation futiles), je serai sans aucun doute passée à côté de cette publication sans ce partenariat complètement non planifié. Et je serai tentée de dire que cela aurait été dommage... Oui parfois, en matière de lecture, on peut avoir de bonnes surprises dans un genre qui ne me satisfait guère : la chick-lit. 

Écrit par homme, nous découvrons le journal d'Ophélie, jeune attachée de presse et jeune femme qui va avoir une existence qui va quelque peu être chamboulée en peu de temps. J'ai été surprise (oui encore une fois) de voir que l'auteur était du sexe dit fort. Si j'avais dû deviner, je me serai bien plantée. Bien joué Alex Cartier. 

Ophélie m'a bien plu. Elle m'a fait sourire plus d'une fois et son amie Laure aussi. J'adore son côté cru et brute décoffrage. 
Christophe est charmant dans son genre, mais il n'est pas sans défauts. J'ai beaucoup côtoyé de geek (quand on l'est soi-même, c'est assez logique) et c'est vrai qu'ils sont parfois déstabilisants. Et puis, c'est un jeune homme qui a aussi besoin de se brûler un peu les doigts pour apprendre. 
Michael lui m'a été plutôt antipathique même si là j'y vais fort. Trop star pour moi. Il souffle le chaud, le froid, certaines de ses attitudes. Je reste sur ma réserve. 
Bref dans l'ensemble, les protagonistes ont chacun leurs caractères et caractéristiques. Je note une excellente documentation (lié au parcours professionnel de l'auteur) pour les personnages réels ainsi que les événements, sorties de films etc... C'est un livre pour amateurs ou plutôt amatrices de cinéma. Oui, on reste dans le genre chick-lit donc lectorat féminin. 

Sans être de la grande littérature, cela se lit fort bien et malgré les grosses ficelles, les petites erreurs qu'il m'a semblé noter dans quelques menus détails, on tourne les pages. C'est distrayant, on a envie de savoir la suite même si on la devine, bref, c'est accrocheur. 
Excellente lecture estivale pour se changer les idées et passer à des choses futiles. Oui, cela fait un bien fou ! 



Et s'il fallait mettre une note : 15 / 20 



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !