lundi 1 mars 2010

Passé indélébile ---- "Héritage sanglant" d'Odile Barski


Après quelques lectures "facile", je me jette dans un livre aux thèmes plus complexes, moins rose bonbon. Un nouveau partenariat qui me donne l'occasion de découvrir un auteur connu de certains, mais point de moi.
Nous voilà parti pour un article sur "Héritage sanglant" d'Odile Barski.

*****************

L'auteur : (sources : les Editions du Masque)

Odile Barski est scénariste et a signé certains des plus célèbres films de Claude Chabrol : Violette Nozière, Masques… Et, plus récemment, L’Ivresse du pouvoir ou encore Bellamy.

Elle est l’auteur de plusieurs romans : Comment sera la fin (Ed. Joëlle Losfeld), Et tout à coup ce rouge, Lecomte Thérèse, Transferts de fonds (Editions du Masque).

******************

L'intrigue :

Une décharge de pneus qui menace de s’écrouler provoque un scandale dans le village, deux jeunes Roumaines qui « travaillaient » clandestinement pour une maison de retraite et qui sont retrouvées assassinées sur la plage… Et un même propriétaire pour les deux sites : Soriano. Bien connu dans la région, l’homme est d’une honnêteté douteuse. Ariane démarre l’enquête, tandis que son chef, Grosset, tente de survivre à une énième attaque. Mais ces histoires d’immobilier deviennent vite secondaires quand Ariane rencontre Claudine d’Archangelo, veuve du célèbre chef d’orchestre Otto Gerling. Sa bastide est visitée chaque nuit et, si rien n’est volé, les objets, eux, sont systématiquement déplacés. Troublée par la personnalité ambiguë de la veuve Gerling, Ariane va sonder le passé et découvrir des liens insoupçonnés entre elle et Soriano. Et depuis la disparition du chef d’orchestre dans un accident de planeur, qu’est devenue Colombe, la fille de Claudine que Gerling avait adoptée ? Par ailleurs, la veuve a de drôles de fréquentations - un groupe de jeunes scouts aux crânes franchement rasés - et joue les victimes idéales avec un peu trop de conviction…
Heureusement, Marquez est de retour. Il va épauler Ariane et, surtout, l’aider à garder la tête froide.

*******************

Ce que j'en pense :

Je n'ai pas pu m'empêcher de ne pas trop regarder la couverture même de "Héritage sanglant". Je l’avoue, ce fut parfois douloureux. Cette petite fille me rappelle un peu trop les miennes et le sujet abordé est loin d’être facile. Il est pourtant bien réel et il ne faut pas se voiler la face.
Ahhhhh la maternité m'a rendue trop sensible parfois, mais il paraît que je ne suis pas la seule dans ce cas-là.
Ouf, je suis quelque peu rassurée, mais pas pour longtemps car les horreurs arrivent bien vite.

Le début de ce roman est un peu embrouillé à moins que ce ne soit moi qui avais les idées peu claires à ce moment-là. C'est possible également.
Cependant cette impression va perdurer.

L'écriture est un peu saccadée. Il y a des passages très fluides et d'autres plus heurtés. C'est un peu déstabilisant. L'ensemble est déroutant d'ailleurs. Un style télégraphique qui donne une lecture hachurée. Je n'ai guère apprécié. J'ai eu le sentiment de rater des éléments. C'est tout sauf lisse, un peu trop rude même. Mais c’est sans doute parce qu’Odile Barski écrit aussi beaucoup de scénarios. Cela se ressent dans son style qui à mon sens ne rend pas aussi bien dans un véritable roman.

J'ai eu du mal avec cette intrigue. Je ne voyais pas de début, de milieu, ni même de fin. Les éléments m'ont semblé confus. Je pensais souvent avoir posé le pied sur un nid de vipères et de ne pas savoir comment m'y prendre pour m'en sortir.

Aucun des personnages ne m'a inspiré confiance, empathie ou autre. Non, de l'indifférence plutôt. Pas moyen de trouver un angle d'attaque.
Décevant donc.

Une lecture qui m'a semblé pesante car j'ai trop dû naviguer en aveugle. Trop peu de plaisir au bout du compte. J'attendais plus que cela après la lecture de la quatrième de couverture. Je suis restée sur ma faim.

Ma note finale : 11/20

Merci à Livraddict et aux Editions du Masque de m’avoir fait découvrir un nouvel auteur alors inconnu de ma sphère littéraire.

3 commentaires:

Cacahuète a dit…

Je te rejoins à 100 % sur ton avis !..... ouf ! ça fait du bien !

Véro a dit…

Bon, je n'étais pas attirée au départ et ça se confirme ...

Valérie a dit…

Bon, je passe. Je n'aime pas les lectures douloureuses.

Rendez-vous sur Hellocoton !