lundi 30 novembre 2015

Chat-Bouboule, chronique d'un prédateur de salon de Nathalie Jomard



Le livre : 

Chat-Bouboule : Chroniques d'un prédateur de salon de Nathalie Jomard aux éditions Michel Lafon, 96 pages, 12 € 95. 
Paru le 13 mai 2015. 



Pourquoi cette lecture : 

J'aime beaucoup le travail de Nathalie Jomard et je suis fan de ses publications sur son blog. J'ai dévoré et adoré ses deux "Précis grumeautique" donc retrouver chat-Bouboule (présent dans la vie de famille au quotidien de cette tribu un tantinet déjantée) dans un ouvrage rien qu'à lui, forcément, je ne pouvais pas rater cela. 





Le pitch : 


Après des millénaires d'évolution des espèces, le mécanisme de sélection naturelle s'échoue dans mon salon pour offrir à l'humanité un chat capable de se lècher l'arrière-train... Par télépathie uniquement. L'album 100 % chat-bouboule... Vous en avez rêvé, vous voilà exaucés ! Un florilège de gags entièrement inédits consacrés au félin le plus célèbre et le plus malmené de la République-bananière-et-autoproclamée-du-Grumeauland. 
Nathalie Jomard livre finalement à la postérité littéraire les chroniques poilantes d'un chat ordinaire au charisme extraordinaire (c'est sa mémé qui le dit). 





Ce que j'en pense : 

Nathalie Jomard est une illustratrice que je suis depuis des années déjà via son blog et ses publications (Précis grumeautique 1 & 2). J'adore son trait de crayons qui croque les situations souvent banales et qui sont autant de petits drames du quotidien. Elle sait en faire ressortir le comique de situation en grossissant un peu le trait, mais au final, on ne peut que s'y reconnaître. Même là avec chat-Bouboule que les fans connaissent déjà fort bien. Et si on a un ou deux chat chez soi alors là... 

C'est drôle et frais. Cela sent le vécu à plein nez et c'est sans doute pour cela que c'est si drôle. Il n'y a pas d'âge pour dévorer encore et encore ce livre. Mes Pestouilles sont aussi fans que moi (10 et 12 ans 3/4, faut être précis à ces âges là).
J'ai ri même quand je connaissais déjà les gags. En fait, on sent que ces situations ont réellement eut lieu donc on imagine trop bien la situation. Et bam, crise de rire. Et cela marche encore et encore. un peu comme les chutes en vidéo. 

À lire et relire donc. 
On en voudrait toujours plus et le seul reproche que je puisse faire à ce livre, c'est qu'il se termine trop vite. Heureusement on peut vite se replonger dedans avec tout autant de plaisir. 
Ceci dit, vivement la suite !!!! 





Et s'il fallait mettre une note : 17 / 20



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !