jeudi 18 décembre 2014

Queen Emeraldas, l'intégrale de Leiji Matsumoto



Le livre : 

Queen Emeraldas l'intégrale de Leiji Matsumoto aux éditions Kana (collection Sensei), 847 pages, 25 € 00



Pourquoi cette lecture :

Franchement, si vous vous posez encore la question en ayant vu le titre de ce livre, c'est que vous êtes très tête en l'air, que vous ne me connaissez pas ou que... Bref, je n'en dirais pas plus. Leiji Matsumoto étant un Dieu vivant pour moi. 



Le pitch :

Une femme immortelle qui navigue a travers le cosmos infini tout en livrant de nombreuses batailles. Une femme solitaire qui sillonne l'océan de l'univers sans que personne sache quel est son but. Une femme triste qui, dit-on, condamne a la mort tous ceux qui se dressent au travers de sa route et de celle de son vaisseau, le Queen Emeraldas. C'est sur le sable rouge d'Argyre que le jeune Hiroshi Umino rencontra pour la première fois Emeraldas. 
Et c'est ce jour-là que commença leur légende...



Ce que j'en pense : 

De très belles illustrations en couleur du maître Leiji Matsumoto nous enchantent avant même de débuter notre lecture de ce recueil. Je suis sous le charme. 

Le Queen Emeraldas, c'est le vaisseau spatial, plein de mystères, très en avance sur les autres et qui permet à Emeraldas de sillonner sans fin l'espace. C'est bien plus qu'un amas de composants électroniques et autres. C'est comme un être vivant à part entière. 
Cette jeune femme, Emeraldas, a une réputation qui la précède partout où elle se rend, mais personne ne la connaît véritablement. Sa beauté n'a d'égal que son courage et sa détermination à suivre ses principes que l'on découvre peu à peu. 
Voilà pour l'essentiel, c'est à vous de découvrir le reste... Je ne veux pas vous gâcher votre rencontre avec elle. Chacun la fera à sa manière car on ne l'aborde pas toutes et tous pareillement. 

Cette édition comporte aussi une préface qui donne quelques éléments aux néophytes. Il n'est pas s'y facile de s'y retrouver dans l'univers en perpétuelle mutation de Leiji Matsumoto. 

Les graphismes sont à la fois assez épurés et riches. Le temps, l'espace importe peu. C'est une histoire intemporelle. Elle m'a transporté comme toujours dans celles de Leiji Matsumoto. Elle conserve ce goût d'inachevé qui frustre et qui en même permet que tout soit possible. Rien n'est clôt. 

Dans ce recueil, le lecteur trouvera aussi quatre histoires supplémentaires. Bonus que l'on apprécie tout particulièrement car on n'aime pas quitter ces personnages. Ils nous sont tellement chers. 

On termine notre lecture par un entretien avec Leiji Matsumoto, un trésor que les fans apprécieront à sa juste valeur. 

Refermer ce livre est en réalité la promesse de le réouvrir prochainement...


Et s'il fallait mettre une note : 18 / 20 




0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !