mercredi 10 décembre 2014

Les invités de la fête de Philippe Dana et Léon Mercadet



Le livre :

Les invités de la fête de Philippe Dana et Léon Mercadet aux Éditions Don Quichotte, 405 pages, 19 € 90.



Pourquoi cette lecture : 

C'est un partenariat avec les éditions Don Quichotte. 
J'ai choisi ce titre dans leur catalogue car j'ai connu le lancement de la chaîne cryptée et j'ai longtemps ronger mon frein pour visionner ses programmes, me contentant des programmes en clair. Plonger dans son histoire pour son trentième anniversaire, c'est une chance que j'avais envie de saisir. 



Le pitch : 

Ce livre, à deux étages celui des soutiers de luxe, animateurs, programmateurs, réalisateurs ; celui des capitaines d'industrie et des squales politiques -, raconte trente ans d'histoires de Canal +, vus des coulisses. Il témoigne du génie et de l'impertinence des émissions et des personnalités emblématiques qui ont fait le succès de la chaîne. Canal + est une histoire d'amitié : dans la petite entreprise des débuts, des liens se nouent autour de la machine à café, on y bosse parce que des potes y travaillent, on connaît le nom de chacun de ses collègues, on sort ensemble, on fait la fiesta... 
Car, dans la légende, il est dit que "Canal +, c'était la fête", des chaudes nuits cannoises aux soirées dans les meilleurs clubs privés de la capitale. Le mythe dit aussi que "Canal+, c'était la thune" : tellement d'argent a coulé dans les caisses de la chaîne que les Canaliens, et notamment les fondateurs, saturés de stock-options, sont tous "blindés de chez blindé". L'histoire commence en 1984, au début des années fric, avec la première grande fête, lors du lancement de la quatrième chaîne qui changera définitivement le petit écran. 
Elle se poursuit dans les années 2000 avec la chute des saltimbanques brisés par les requins de la finance. Car Canal+, c'est aussi des manoeuvres, des coups bas et des trahisons..



Ce que j'en pense : 

Quand vous pensez à Canal+, quelle est l'image qui vous vient à l'esprit ? 
J'avoue que c'est impossible de réduire cette chaîne à une image. C'est un medley avec des films de cinéma, du foot, les Guignols de l'info, le festival de Cannes, Nul Part ailleurs, le Top 50, Ça Cartoon, le journal du hard... Des visages aussi. 
C'est aussi une ambiance également. La fête, l'esprit Canal. 
Je retrouve un peu de tout cela dans ce livre qui ne retrace pas toute l'histoire de la quatrième chaîne de télévision française, mais des épisodes de cette épopée. Les deux acteurs sont eux-mêmes des protagonistes de ce récit. Ils ont vécu aussi cela de l'intérieur. On peut penser que cela va manquer de recul, mais peu importe, je ne pense pas que c'est véritablement ce que l'on recherche. On a surtout envie de connaître les petites histoires, les coulisses. Là on va être servi. 

"Comme dans un film noir, c'est une histoire de pognon, de pouvoir, de coups bas, mais aussi une histoire d'amitié et d'amour."
Cette citation résume tout. 

On se rafraîchit la mémoire, on apprend quelques bricoles, on vit des instants uniques avec des confidences, des petites phrases sans jamais tourner à la "presse people". On respecte, on remet dans le contexte. 
On note les évolutions des programmes sur Canal évidemment, mais aussi de manière plus générale. Les mentalités, les attentes changent. Cela peut être source de conflit. 
On comprend mieux le pourquoi du comment de certains succès ou au contraire de certains flops monumentaux. 

Bel hommage de Philippe Dana à Léon Mercadet, disparu le 22 juin 2014 à plusieurs reprises dans ce bouquin. C'est aussi ça l'esprit Canal. On oublie pas les copains ! 

Bref, un ouvrage que j'ai apprécié tant par la forme que par le fond (j'ai appris pas mal de petites choses et pour ma part, c'est important). On y découvre beaucoup de nous au final. C'est aussi un peu de notre histoire. 


Et s'il fallait mettre une note : 14 / 20 


0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !