jeudi 4 décembre 2014

Le château des étoiles, 1869 : La conquête de l'espace d'Alice Alex



Le livre : 

Le château des étoiles, tome 1 : 1869, la conquête de l'espace d'Alex Alice aux éditions Rue de Sèvres, 64 pages, 13 € 50.



Pourquoi cette lecture : 

C'est un partenariat que j'ai choisi dans le catalogue de Gilles Paris
Pourquoi ? 
J'aime la BD, les éditions Rue de Sèvres ont toujours des albums d'une qualité rare et la thématique me plaisait vraiment. 



Le pitch : 


A la fin du XIXe siècle, la communauté scientifique pense l’espace fait d’éther, qui, utilisée comme énergie, permettrait d’explorer le ciel. 1868, Marie Dulac, scientifique qui a consacré sa vie à la recherche de l’éther, s’élève en montgolfière pour ce qui doit être le vol du succès : elle atteindra l’éther... mais personne ne pourra en attester, elle ne survivra pas au vol. Seuls son mari, également professeur, et son fils Séraphin, restent détenteurs de ses recherches et de son savoir. 
Un an plus tard, Séraphin et son père reçoivent une mystérieuse lettre faisant allusion au carnet de la mère de Séraphin les invitant au château du roi de Bavière. Celui-ci, fou ou visionnaire, financera les recherches sur l’éther. En parallèle, Bismark, prince de la Prusse voisine, fera tout pour placer le royaume de Bavière sous sa tutelle. Dans ce 1er tome, Séraphin, son père et leurs alliés construiront l’éthernef et commenceront à percevoir les plans de Bismark.



Ce que j'en pense : 

Cette fin du XIXème est pour moi l'époque de tous les possibles. J'adore les récits qui prennent pour trame cette époque. Je suis donc un peu conquise d'avance par l'intrigue qui mêle mystère, découvertes scientifiques, aventure... 
Et ce ne sont pas les planches que l'on peut lire dans cette BD qui vont me repousser. Les dessins sont magnifiques !!! On dirait presque des aquarelles, des dessins à l'ancienne. C'est fin, c'est coloré avec des tons pastels ou un peu délavés, cela a un charme fou, une âme. 
On y retrouve une trace d'inspiration japonaise (studio Ghibli) à mon sens, même si c'est classique dans les lignes. 



Il y a des sentiments exprimés par et pour ce récit. Les sources d'inspiration sont clairement définies dans une présentation avant l'intrigue elle-même, elles sont celles de tous les gamins rêveurs que nous avons été un jour. Et puis il y a la folle imagination de chercheurs, de savants... 

Le scénario n'est pas complètement novateur (plutôt très classique), mais tellement bien mené que l'on suit. On se laisse prendre par l'histoire. On est transporté et on croit de nouveau à ce qui n'est pas possible, on retrouve notre crédulité d'enfant, on retrouve aussi ce qui est une force incroyable : ne plus avoir d'autre limite que nous-même. 

Les protagonistes sont imaginaires et réels. Retrouver Sisi dans ces pages ne me surprend guère. Sa personnalité et celle de son cousin s'y prête parfaitement. 

J'ai oublié la réalité durant ma lecture. Et même après que j'ai refermé cet album, j'avais encore dans la tête et devant mes yeux des images fantastiques. 


Et s'il fallait mettre une note : 16 / 20 





2 commentaires:

Aurélie a dit…

Je l'ai ajouté à ma wishlist, elle a l'air vraiment très jolie ; j'habite près d'un magasin de BD où elle est en vitrine : elle me fait de l'oeil depuis un moment ^^

Emeralda a dit…

Elle est juste magnifique et l'histoire est magique.

Rendez-vous sur Hellocoton !