mercredi 18 janvier 2017

Mais non Mme Martin, c'est pas compliqué l'économie ! De Bruno Gaccio




Le livre : 

Mais non Mme Martin, c'est pas compliqué l'économie ! De Bruno Gaccio aux éditions Les liens qui libèrent, 188 pages, 15 € 00.
Publié le 9 octobre 2015.



Pourquoi cette lecture : 

J'aime bien Bruno Gaccio, il m'est sympathique et un auteur de talent. 
Je l'ai vu présenter son livre à "On n'est pas couché" il y a plusieurs mois de cela et j'ai eu envie de le découvrir. J'ai juste pris mon temps parce que j'ai envie de lire tellement de titres qu'il me faudrait plusieurs vies. 



Le pitch : 

L'économie ça commence chez soi. En partant d'histoires presque vraies qui arrivent à des madame Martin anonymes, Bruno Gaccio décrit les mécanismes économiques qui régissent notre existence. Comment par exemple, en spéculant avec 200 euros par mois seulement madame Martin du Havre s'auto-licencie, comment madame Martin de Lisieux se retrouve dans la spirale infernale du crédit, de la dette, des intérêts et finalement de l'esclavage, ou comment madame Martin de Londres invente un fond spéculatif avec lequel sa banque gagne, que l'action monte ou qu'elle baisse... 
Sept madame Martin pour comprendre la vie économique en partant des conséquences concrètes. Toutes ces madame Martin sont reliées entre elles par une autre femme, blonde et extrême, omniprésente dans leur univers. Le chaos est la porte d'entrée de tous les espoirs. Nous vivons aujourd'hui le chaos, demain l'espoir ?



Ce que j'en pense : 

Si vous pensez que Bruno Gaccio n'est pas un économiste de haut vol, vous avez à la fois raison et tort. 
Raison parce que ce n'est pas son métier. En effet, il est plutôt dans le circuit créatif, artistique, bref, cela fait beaucoup moins sérieux tout d'un coup. 
Tort parce que même si ce n'est pas son métier, il a su se documenter, chercher de quoi étayer ses raisonnements, bref, il a bossé pour fournir un écrit de qualité tout comme il le faisait du temps des Guignols de l'info. Tout était véridique sur le fond, la forme était une enveloppe plus fantaisiste. 

L'économie, on veut nous faire croire que c'est vraiment une affaire de spécialistes. On nous met de beaux écrans de fumée et hop. Oui, sauf que beaucoup ont envie de comprendre parce que trop, c'est trop. Et puis, ce livre est aussi une mise en garde pour que nous soyons plus éclairés et donc que l'on ne fasse pas d'autres erreurs en voulant bien faire. 
La vérité, c'est que oui l'économie, c'est complexe, mais que les lignes directrices sont parfaitement accessibles à tout le monde. 
J'ai eu la chance de suivre plusieurs options d'histoire économique et sociale au cours de ma formation universitaire donc des bases, j'en ai, mais là, j'ai en prime quelques données plus actuelles. Un plus donc. 

Les sept récits proposés dans ce livre sont véridiques et plusieurs devraient vous parler car les Mme Martin, c'est vous, c'est moi, votre mère, votre tante, votre voisine etc... Les cas sont communs et en cela, c'est révélateur. Comprendre l'économie, c'est acquérir un bon peu de jugeote, prendre du recul, savoir anticiper... 

Après, j'ai tout de même un bémol pour cette lecture. 
Bien fait, le final permet de rejoindre toutes les petites histoires de chaque madame Martin. C'est un épilogue. On termine presque en douceur. J'insiste sur le presque... 
Mais car il y a un mais, j'ai trouvé que parfois on s'éloignait un peu de l'économie, que l'auteur poursuivait un cheminement un peu différent, plus politique. Alors certes, c'est intimement lié voir inséparable, mais j'ai été moins prise par le texte. C'était un peu trop téléguidé pour moi. Je ne dis pas que ce n'est pas vrai ce que raconte Bruno Gaccio. Au contraire, c'est pour beaucoup vérifiable dans les faits. Juste que c'est un peu trop simpliste ou réducteur. Après cela n'enlève rien aux qualités de l'ouvrage qui sont nombreuses. J'ai simplement fait jouer mon sens critique et après tout, c'est un peu de le but de cette lecture. 



Et s'il fallait mettre une note : 12 / 20 



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !