vendredi 13 janvier 2017

La chimiste de Stephenie Meyer




Le livre : 

La chimiste de Stephenie Meyer aux éditions JC Lattès, 600 pages, 22 € 00.
Publié le 23 novembre 2016



Pourquoi cette lecture : 

Comme beaucoup, j'ai découvert Stephenie Meyer avec la saga "Twilight". J'avais bien apprécié car c'était un nouveau genre à l'époque. Il y a eu depuis tant de versions... Je n'ai même pas voulu lire celle de l'auteur pour l'anniversaire de son "bébé".  
Je n'ai pas lu "Âmes vagabondes". Il est pourtant dans ma PAL. Plus tard sans doute. 
Là, on devrait plutôt être dans le registre du thriller. C'est ce que l'on nous dit en tout cas. J'ai envie de voir ce que l'auteur nous réserve car pour moi ce n'est pas son registre, du moins pas celui que je lui associe d'emblée. 



Le pitch : 

Dans l'une des agences les plus secrètes du gouvernement américain, Alex est appelée "La chimiste" pour sa capacité hors normes à savoir faire parler les criminels. Mais détentrice d'informations trop confidentielles, l'agence va vouloir sa mort et vite... Après quelques mois, son ancien responsable lui offre la chance d'effacer la cible qu'elle a dans son dos. Une dernière mission une dernière trahison ? Elle se prépare au combat le plus difficile de sa vie mais un homme que tout devrait éloigner d'elle va bouleverser toutes les logiques, toutes ses certitudes... 
Comment alors survivre à une chasse à l'homme quand on n'est plus seule à devoir se protéger ? Traduit de l'anglais par Dominique Defert.



Ce que j'en pense : 

On entre immédiatement dans ce qui est le mode de vie un peu particulier d'Alex, mais si je comprends parfaitement toutes les multiples précautions qu'elle prend, le pourquoi elle agît ainsi, j'avoue que j'ai rapidement été un peu lassée par cette accumulation de sécurité. J'ai eu le sentiment d'être noyée sous ces procédures et les répétitions. Au lieu d'avoir de l'action à tout va, j'ai eu l'impression de traîner un boulet qui ralentissait l'ensemble. 
Ceci étant dit, il y a tout de même pas mal d'action et on ne s'endort pas comme une souche sur ce livre. 

Quand (enfin) parfois Alex fend l'armure et redevient un être plus classique, j'aurais aimé être plus touchée par son personnage. Je ne suis certes pas restée de marbre, mais je n'ai pas été non plus  bouleversée. En bref, je suis restée sur ma faim, j'en voulais plus.

Les deux autres principaux protagonistes sont masculins (Stephenie Meyer aime bien le trio, deux hommes, une femme, non ?), mais eux aussi sont bien typés. On pourrait presque dire que l'on frôle la caricature. En soit, ce n'est pas cela qui est vraiment gênant. J'ai apprécié bien des romans où pourtant les personnages étaient des stéréotypes. Il faut juste que l'intrigue me happe et... Je suis restée globalement bien calée dans un certain confort, mais sans être bousculée. 
L'inspiration de l'auteur l'aurait conduite vers un scénario à la Jason Bourne. Ok, très bien et même, je dirais pourquoi pas... Sauf que justement, je trouve la saga Bourne en perte de vitesse... On en revient à mon ressenti plutôt en demi-teinte donc.  

Dans ce thriller, il y aura aussi un petit bout de romance. Logique je dirais car notre trio principal n'en reste pas moins des êtres faits de chaire et de sang en théorie. Ce répit dans l'action restera en retrait néanmoins. En cela, c'est bien vu pour rester dans le registre Thriller. 

Une lecture qui ne démérite pas vraiment, mais qui ne sort pas du lot autant que je l'aurai souhaité. Je ne doute pas que bien des lecteurs y trouveront plus leur compte que moi-même donc ne boudez pas votre plaisir s'il est au rendez-vous. Ce n'est pas parce que cela n'a pas "matché" à 100% avec moi qu'il faut passer son chemin. Chaque profil de lecteur est différent et si cela se trouve, la formule sera plus efficace avec vous. 



Et s'il fallait mettre une note : 11 / 20 



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !