mercredi 21 septembre 2016

Marilyn 1962 de Sébastien Cauchon




Le livre : 

Marilyn 1962 de Sébastien Cauchon aux éditions Stock, 216 pages, 18 € 00. 
Publié le 4 mai 2016. 



Pourquoi cette lecture : 

Il s'agit d'un partenariat avec les éditions Stock. 




Le pitch : 

Eunice, Whitey, Agnes, Ralph, Ralph encore, mais aussi Paula, Inez, Larry, Evelyn, Cherie, May et Pat. C’est à leurs côtés que Marilyn Monroe vécut ses derniers mois à Los Angeles en 1962. Des amis, des collaborateurs, des proches... en réalité quasiment tous ses employés. Une armée des ombres à la hiérarchie mouvante, composée d’alliés des débuts et de nouvelles recrues. Un entourage à défaut d’une famille. 
Que signifi ait pour eux côtoyer la plus grande star d’Hollywood, jamais à court de paradoxes ? Qui étaient-ils et quels liens avaient-il tissés avec celle qui mourut à trente-six ans, adulée de tous, mais seule dans sa maison de Brentwood à peine meublée ? Une plongée au coeur des coulisses d’un monde disparu à travers douze personnages, héros du roman vrai des derniers jours de Marilyn Monroe. 



Ce que j'en pense : 

J'ai déjà lu des ouvrages sur Marilyn Monroe ou plus précisément où elle apparaît pour jouer un rôle historique et pas seulement cinématographique. Je connais mal l'actrice je l'avoue et ce livre est l'occasion de la découvrir sous un jour moins connu, peu médiatique, plus intime. J'aime beaucoup ces approches moins conventionnelles. 

Les regards de chacun vont se croiser et dresser un tableau plus complet. Les personnalités diffèrent vraiment et c'est un régal pour le lecteur. Cela donne aussi une impression plus concrète de l'existence réelle de Marilyn. L'envers du décors. 

L'écriture est très agréable. On prend plaisir à lire cet ouvrage tout sauf impudique. 
Les détails sont minutieusement rendus sans être superflus. On ne se noient pas dedans, ils étoffent les recherches et la reconstitution. Pas de mauvais goût, pas de voyeurisme, juste une vérité simple, un quotidien pour cette ultime année de vie. 
On restera avec des zones d'ombres car évidemment, on ne peut pas tout savoir, tout comprendre, tout découvrir ainsi. L'être humain est par essence et nature prévisible, mais aussi insaisissable. 



Et s'il fallait mettre une note : 15 / 20 




2 commentaires:

Boom a dit…

Marilyn me fascine alors j'avoue qu'il me plairait de le découvrir :)

Emeralda a dit…

Marilyn était une personne bien plus complexe qu'on ne le croit. Assez éloignée de sa légende de blonde stupide... Elle mérite le détour, ce livre est une belle approche, mais pas la seule. ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !