mercredi 14 septembre 2016

Le cœur entre les pages de Shelly King




Le livre : 

Le cœur entre les pages de Shelly King aux éditions Préludes, 384 pages, 14 € 60. 
Publié le 6 mai 2016. 



Pourquoi cette lecture : 

Il s'agit d'un partenariat avec les éditions Préludes. 
J'avais été attirée par le titre, la couverture et les quelques pages lues sur Glose. 



Le pitch : 

Maggie, 34 ans, vient d'être licenciée de la start-up branchée de la Silicon Valley où elle travaillait. Que faire sinon traîner au Dragonfly, la pittoresque librairie de livres d'occasion ? Lassé de la voir végéter, Dizzy, son meilleur ami, lui propose de participer à un club de lecture. Au programme : L'Amant de Lady Chatterley. Dans l'édition ancienne qu'elle déniche, Maggie découvre une mystérieuse correspondance amoureuse... 
Cette découverte va bouleverser la vie de la jeune femme et celle de la petite librairie menacée de fermeture par la concurrence. Le tout sous les yeux espiègles de Grendel, le chat qui a élu domicile parmi les rayonnages. Spirituel, mordant, généreux, Le Coeur entre les pages est un premier roman au charme fou, une histoire à la fois drôle et sensible qui chante la mélodie joyeuse des livres que nous avons aimés. 
Une histoire qui ravira les amoureux des livres. Booklist Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Pascale Haas. 




Ce que j'en pense : 

Une histoire de livre, de lecture, d'amour, de la vie, cela ne se refuse pas en général. Même si au départ j'ai eu le sentiment que c'était peu original, j'ai apprécié le contexte, le personnage de Maggie qui est arrivée à un âge qui pose question. Sa situation ne fait pas rêver, sa vie non plus, mais est-ce une raison pour se dire que c'est sans intérêt, que tout est fichu ? Il y a parfois de sacrées surprises dans la vie. 

Ce livre est en tout cas à classer dans la catégorie des bonnes surprises. 
J'ai eu un peu peur au début de ma lecture de me trouver dans une intrigue déjà vu, lu. En fait, si tout n'est pas novateur, l'ensemble est accrocheur car bien mené par l'auteur qui justement dirige sa barque d'un air fort tranquille, mais qui ne vous endort pas pour autant. On est au contraire pris dans le courant pas trop rapide, mais suffisant pour être attentif. 

Niveau stylistique, cela paraît simple et c'est agréable cette sensation de fluidité. On ne ressent pas l'effort fourni par l'écrivain, on vit l'histoire, on est happé. Et les protagonistes y sont aussi pour beaucoup. 

Hugo est un personnage qui me plait car sa logique me parle bien qu'elle soit à contre courant de ce que la société actuelle et qui plus est celle de la Silicon Valley veut nous imposer. J'aime ce décalage. Bon après, pas certain que j'aurai succombé à tous ses charmes, mais comme ami oui. 

Et que dire de cette librairie Dragonfly ? Un éden pour beaucoup de lecteurs et amoureux des livres qui ont déjà une histoire rien qu'à eux. Une grande malle aux trésors ! Un énorme bordel (oui n'ayons pas peur des mots) à l'exception de deux rayonnages, mais pour avoir fréquenté ce type de librairie d'occasion, je puis vous assurez que ce n'est pas ce qui me fera fuir. L'agressivité du fauve de la place en revanche... Parce qu'il faut bien le souligner aussi : Grendel n'a rien du mignon petit chat sur la couverture. Enfin, passons et surtout délectons-nous du dénouement qui est à mon sens la plus belle description d'une réalité, d'un rêve, d'une passion... Lisez, vous me comprendrez alors. 

Un livre qui parle beaucoup de livres, mais aussi des hommes, de la vie, de l'amour, du monde actuel, mais aussi un peu du passé. Cette lecture m'a finalement plus surprise que je ne l'aurai cru et j'aime cela. 



Et s'il fallait mettre une note : 15 / 20 


2 commentaires:

Boom a dit…

Il a l'air sympa pour se changer les idées, j'avoue qu'il me plairait de le découvrir :)

Emeralda a dit…

Il est assez léger même si quand on y réfléchit bien parfois plus profond qu'il n'y parait.

Rendez-vous sur Hellocoton !