lundi 9 mai 2016

Opération Toutânkhamon de Jean-Claude Laurent




Le livre : 

Opération Toutânkhamon de Jean-Claude Laurent aux éditions JC Lattès, 229 pages, 18 € 00.
Publié le 2 mars 2016.



Pourquoi cette lecture : 

Il s'agit d'un partenariat avec les éditions JC Lattès. 



Le pitch : 


Louis Poirier possède un don : sous le coup d'une émotion, il se transporte dans le passé. Pour un jeune professeur d'histoire-géographie, c'est un vrai bonheur. Surtout quand il faut expliquer à ses élèves du collège Jules Michelet d'Aubervilliers comment est mort Toutankhamon. Ainsi, lors d'une visite scolaire au Louvre, fasciné par la statue du célèbre scribe assis, il se retrouve lui-même scribe, au XIVe siècle avant J.-C., à la cour de Pharaon. 

Il s'appelle Hapy et il est chargé par son maître d'enquêter sur la mort brutale du grand prêtre du Temple d'Amon, avec l'aide d'un solide policier de terrain. A la première personne, Hapy raconte la vie à la cour et à la ville, Thèbes, il se trouve pris au coeur des intrigues de pouvoir, au moment où menace l'invasion des Hittites. Au fil de son enquête, il risque sa vie, dénoue les complots les plus sournois qui menacent la vie de Pharaon et l'existence même de l'Egypte. 
Les suspects se cachent au plus haut sommet de l'Etat : prêtres fanatiques de l'ancien culte d'Aton, ministres, et même la reine, soeur de Toutankhamon mais fille d'Akhenaton l'hérétique, le maudit. Malgré tous ses efforts, Hapy ne parviendra pas à sauver son jeune maître de la mort. Il n'a pas le pouvoir de changer le cours de l'Histoire. Mais, redevenu Louis Poirier, il aura des informations de première main à livrer à ses élèves. 
En attendant sa prochaine aventure.



Ce que j'en pense : 

L'Histoire, c'est une passion depuis mon enfance et si je l'ai exploré jusqu'à la fin de mes études universitaires, elle reste sans fin. J'aime m'y perdre. 

Le personnage de Louis Poirier m'a été sympathique dès l'annonce de son nom. Il y a un je ne sais quoi de désuet, de daté dans son patronyme et cela m'a fait sourire. Non pas pour me moquer, juste que cela réveillait en moi des choses agréables, sans réelles raisons, mais il en a été ainsi. 
Sa façon d'enseigner m'a fait penser à celle de mon mari quand il était encore professeur d'Histoire-Géographie, mais aussi à tous ces enseignants passionnés qui savent faire passer leur savoir, qui donne envie... 

Après on bascule dans le fantastique puisqu'il y a ce voyage dans le temps, cette "réincarnation" dans un jeune homme bien de son époque à la fois lointaine et si proche. Mais on est dans un roman donc on peut bien se permettre cette petite fantaisie. 
Le reste est assez bien rendu et bien documenté. Le choix de la période fait que j'ai aussi pensé aux romans de Christian Jacq. Le style de l'intrigue est assez similaire. C'est bien mené, avec des raccourcis parfois, mais on continue car on a envie de savoir la fin. C'est un excellent "page turner". 

Ce n'est assurément pas LE roman de l'année, mais cette lecture est parfaite pour se changer les idées, pour s'évader un moment et oublier ses soucis. Je trouve cela très bien car ce n'est pas aussi évident que cela semble l'être. Ne boudons pas le plaisir quand on l'a entre nos mains et sous les yeux. 



Et s'il fallait mettre une note : 14 / 20 



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !