mercredi 4 mai 2016

Froid comme la mort d'Antonio Manzini




Le livre : 

Froid comme la mort d'Antonio Manzini aux éditions Denoël, collection Sueurs froides, 256 pages, 20 € 50. 
Publié le 3 mars 2016. 



Pourquoi cette lecture : 

Il s'agit d'un partenariat avec les éditions Denoël choisit dans leur catalogue. 



Le pitch : 

Ester Baudo est retrouvée morte dans son salon, pendue. Le reste de l'appartement a été saccagé, et ce qui semble à première vue être un suicide se révèle vite un meurtre. On fait appel à Rocco Schiavone, ce drôle d'inspecteur, amateur de joints matinaux et de jolies femmes. Dans la petite ville grise et froide d'Aoste, il croise et interroge les proches de la victime. Il y a Patrizio le mari, Irina, la femme de ménage biélorusse à l'origine de la découverte du cadavre, ou encore celle qui semble avoir été la seule amie de la défunte, Adalgisa. 

Si la vie de la victime se dessine peu à peu, le mystère reste entier. Qui pouvait bien en vouloir à la calme et tranquille Ester Baudo ? Cette deuxième enquête de Rocco Schiavone, vice-préfet râleur, macho et doté d'un humour cinglant, ravira les amoureux du commissaire Montalbano, de l'Italie et des polars à l'humour grinçant.



Ce que j'en pense : 

Ce roman est en quelque sorte un tome 2 puisque l'auteur signe ici une nouvelle aventure pour celui est donc en train de devenir un héros récurrent : le vice-préfet Rocco Schiavone. J'aime plutôt les sagas qui permettent d'aller plus loin avec des protagonistes qui peu à peu nous deviennent familiers. Hélas pour moi, je n'ai pas eu l'occasion de lire le premier volet certes indépendant dans le sens où il s'agissait d'une autre enquête, mais bon. 
Trêve de regrets, penchons-nous sur cet opus bien présent lui et lu. 

Pas de soucis pour se plonger dans l'intrigue qui se déroule avec une météo fort proche de celle que je peux observer par la fenêtre. C'est bien frais et peu printanier parfois. 
Heureusement je n'ai pas à déplorer de crime. Rocco peut donc se concentrer sur le sien. Je l'accompagne néanmoins et le suit partout. Je comprends certaines de ses réactions, moins d'autres, mais j'ai passé un bon moment. 

On est loin des enquêtes menées tambour battant comme dans les Experts. On a ici de l'enquête de terrain avec les moyens du bord, les personnels qui vont avec. Pas d'ambiance glamour, du concret, du quotidien et c'est bien agréable de retrouver un polar plus terre à terre, presque à l'ancienne. C'est piquant, grinçant et plus réaliste. J'ai beaucoup aimé les aspects borderline. 
Les rapports humains sont plus crédibles. On retrouve des soucis que les véritables enquêteurs ont certainement de temps en temps car exercer ces professions abîment les hommes. 

Ce roman est bien construit, le suspens est rondement mené, on ne s'ennuie pas sans être pour autant collé au fauteuil. On avance sans deviner (pas tout du moins) et cela fait du bien d'être un peu surpris. 
Une bonne lecture qui trouvera son public pour des moments de détente, d'évasion dans un autre univers que celui de notre quotidien. Parfait pour les week-end prolongés ou des petites vacances. 


Et s'il fallait mettre une note : 14 / 20 




0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !