mercredi 2 décembre 2015

Piaf mon amie de Ginou Richer




Le livre : 

Piaf mon amie de Ginou Richer aux éditions Denoël, 256 pages, 19 € 00
Publié le 13 novembre 2015 (réédition)



Pourquoi cette lecture : 

Il s'agit d'un partenariat avec les éditions Denoël et choisit dans leur catalogue. 



Le pitch : 

Le récit émouvant de celle qui fut, quinze années durant, la plus proche amie de Piaf. Paris, au sortir de la guerre : une jeune fille de seize ans se balade sur les Champs-Elysées. L'un des Compagnons de la Chanson, qui à l'époque accompagnent Piaf, l'aperçoit et tombe sous le charme de ses yeux verts. Bientôt l'adolescente rencontre la grande chanteuse — et une belle amitié voit le jour : Edith et Ginou, deux âmes soeurs... 
Ginou ne sera jamais l'employée, la secrétaire ou la dame de compagnie de Piaf, elle sera tout simplement sa "meilleure amie", comme Edith le lui a écrit au dos d'une photo. Pendant quinze ans, elle vivra son quotidien, ses amis et ses amours, ses douleurs et ses drames. Personne n'a vécu aussi longtemps sous le même toit que Piaf. Personne ne peut mieux la connaître, mieux la comprendre. Tel est le portrait que Ginou brosse pour nous : celui de l'être pur, pudique, qui se cachait derrière la chanteuse mythique. 
Elle nous raconte son Edith, entre ombre et lumière, celle que personne ne pouvait connaître de façon aussi intime, aussi secrète. Elle nous dévoile la force de vie qui portait Piaf, dans une existence semée de tragédies. On a beaucoup écrit sur "la môme". Ce récit est sans doute le plus vrai et le plus beau. 


Ce que j'en pense : 

Enfant, j'ai beaucoup entendu Edith Piaf car mon grand-père l'aimait beaucoup. Logique, c'était une star et il l'a connu dés ses premiers succès à la radio. Bref, cela a été toute sa jeunesse et même un peu plus. Je connais donc de la chanteuse son répertoire et un tout petit bout de sa vie publique (son idylle avec Marcel Cerdan). Après, j'avoue ma totale inculture. Cette lecture est l'occasion d'en apprendre plus sur l'artiste et sur la femme qu'elle fut. C'est aussi d'un point de vue purement personnel une manière d'être au plus près de la culture musicale de la personne qui m'était si chère et qui n'est plus là aujourd'hui. 

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre au niveau du style et j'ai été happée par une petite tornade féminine. C'est vivant, franc du collier, percutant parfois. Je ne me suis pas ennuyée (sauf sur un point que je développerai un peu plus loin) car c'est plus qu'une vie que j'ai découvert, c'est toute une époque avec ses icônes. 
On rentre dans l'intime, mais ce n'est pas impudique. Le lecteur ne se transforme jamais en voyeur. Il est plutôt l'ami qui écoute celle qui fut si proche de Piaf. 

Si je devais mettre un bémol pour cette lecture côté style, ce serait pour les multiples répétitions que j'ai pu noter dans le texte. 
Alors certes, on est dans le récit plus ou moins organisé des souvenir de Ginou et donc cela vient comme cela peut. Il est indéniable que c'est plus spontané et même que cela renforce le cachet "authentique" de l'ensemble, mais cela m'a ennuyé un peu. Pas trop, mais un peu. 

Et si je devais mettre un autre bémol pour ce titre côté forme cette fois, ce serait pour les renvois en notes. Ces dernières sont bien rédigées et complètes. Un réel plus pour le lecteur qui ne connaît pas forcément le contexte, ni les noms cités, ni les lieux eux... Seulement n'aurait-il pas été plus judicieux de les mettre en bas de pages plutôt qu'à la toute fin du livre ? Juste pour une question de practicité. 
Un détail vous me direz, mais j'apprécie grandement mon confort de lectrice. J'avoue, je suis un brin exigeante. 

Ceci dit, si vous ne deviez lire qu'un seul livre sur Edith Piaf, je vous conseillerai sans nul doute, celui-ci. 



Et s'il fallait mettre une note : 13 / 20 



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !