lundi 14 décembre 2015

Gisèle Alain tome 1 de Sui Kasai




Le livre : 

Gisèle Alain tome 1 de Sui Kasai aux éditions Ki-oon, 206 pages, 7 € 65.
Paru le 11/10/2012



Pourquoi cette lecture : 

Voilà un manga qui traînait depuis trop longtemps dans ma PAL. Il est temps que je fasse un peu diminuer ce chiffre monstrueux qui caractérise ma PAL justement. Un de moins, c'est toujours cela. 



Le pitch : 

Début du xxe siècle. Héritière d’une famille noble, en rupture avec les siens, la jeune Gisèle gagne sa vie comme logeuse dans une pension. Mélange déroutant d’assurance et de fragilité, l’intrépide demoiselle décide de monter son agence pour devenir… femme à tout faire ! Sauvetage de chats égarés, négociations secrètes pour les notables de la ville, bâtisse à retaper du sol au plafond : elle découvre les aléas de la vie, tout en enchantant son entourage par sa vitalité et sa fantaisie. Mais c’est sans compter sur un passé qui ne va pas tarder à la rattraper et à jeter un voile sombre sur cette liberté fraîchement acquise…



Ce que j'en pense : 

Voilà un manga que j'avais acheté pour le lire en duo avec mes Pestouilles, mais j'ai pris bien du retard. Elles avaient apprécié l'ensemble de ce premier tome sans pour autant devenir complètement "Addict" à cette saga. Elles ne m'en ont guère plus dévoilé avant ma propre lecture et je les en remercie. (sauf un épisode qui leur avait fait se poser des questions et il est question de striptease.) C'est toujours mieux pour se forger un avis complet et vous voyez, les lectures pensées ainsi permettent aussi d'aborder des thématiques pas forcément évidentes, mais après tout pourquoi pas ? 

J'ai aimé les graphismes qui sont travaillés. Les décors aussi. Chaque page est riche. 
Le ou plutôt les scénarios de chaque petite aventure sont très classiques, sans grande surprise (même celui évoqué plus haut) et on croule sous les bons sentiments. Je ne m'attendais pas à autre chose donc pas de réelle déception. 

Certains lecteurs pourront trouver cela mièvre comme style. Je dirai que c'est plutôt gentillet. On peut le mettre entre toutes les mains (les sujets ne sont pas osés, pas de manière crue et donc cela suscite le questionnement parfois, mais c'est plutôt une bonne chose je trouve) et cela plaira indéniablement plus aux filles. 



Et s'il fallait mettre une note : 12 / 20 



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !