jeudi 10 décembre 2015

La 6ème extinction, comment l'Homme détruit la vie d'Elizabeth Kolbert




Rentrée littéraire 2015



Le livre : 

La 6 ème extinction - Comment l'homme détruit la vie d'Elizabeth Kolbert aux éditions la librairie Vuibert, 352 pages, 21 € 90. 
Sorti le 14 / 08 / 2015



Pourquoi cette lecture : 

J'aime comprendre le monde et ce qui m'entoure. Si parfois, je fais un peu l'autruche pour ne pas voir véritablement ce qu'il advient (sorte d'auto-défense contre les agressions extérieures), le reste du temps, j'aime aller à la pêche aux informations. Cette lecture m'attirait depuis que j'ai connu la date de parution en France de ce livre. Je n'ai pour une fois pas trop attendu pour m'y plonger dedans. 



Le pitch : 

Depuis l'apparition de la vie sur Terre, il y a eu 5 extinctions massives d'espèces. Aujourd'hui, les scientifiques estiment que le monde est en train de vivre la sixième, peut-être la plus dévastatrice de toutes. Cette fois, l'homme en serait la cause. En sera-t-il la victime ? Pour prendre enfin la mesure du moment décisif que l'humanité est en train de traverser, Elizabeth Kolbert signe une vaste enquête sur l 'épopée de la vie terrestre. 
A la croisée du reportage de terrain et de l 'histoire des idées, elle donne à voir la science en train de se faire tout en donnant la parole à de grands savants tels Cuvier, Darwin et d'autres. Loin de tout dogmatisme, elle a arpenté la planète à la rencontre de scientifiques sur leurs lieux de travail, pour raconter le destin d'espèces disparues ou menacées (la grenouille dorée du Panama, le rhinocéros de Sumatra, une ammonite du Crétacé). 
Dans une prose limpide et percutante, aussi rigoureuse qu'accessible, Elizabeth Kolbert réussit à rendre compréhensibles et sensibles des concepts généralement difficiles à appréhender. 


Ce que j'en pense : 

Cette lecture non romanesque déjà couronnée par le prix Pulitzer 2015 dans la catégorie non fiction pourrait sembler de prime abord un tantinet austère, peu récréative, voir carrément ennuyeuse pour ne pas dire mortelle. 
Oui, je ne peux pas dire que j'ai beaucoup ri lors de ma découverte de l'ouvrage et pour cause l'évocation d'une sixième extinction de masse des espèces se prête assez peu à l'euphorie. Reste que l'on ne peut pas toujours faire l'autruche et se regarder le nombril en attendant des jours meilleurs toujours incertains. 
Quoiqu'on en dise ou pense, nous vivons toutes et tous sur cette Terre et les impacts sur la faune et la flore liés à nos activités, on les ressent. En prendre conscience, c'est un premier pas. Les comprendre et en mesurer l'ampleur vient ensuite.
Cet ouvrage nous y aide fort bien car avec des exemples concrets et des notions complexes, mais mises à notre portée, on a sous les yeux un outil parfait. 

J'ai apprécié d'avoir quelques photos ou illustrations bien choisies. Cela ancre d'autant plus le lecteur dans l'aspect bien réel des faits énoncés. Le risque majeur étant de le perdre sous une masse d'informations trop indigestes. Et fort heureusement ce n'est jamais le cas. 
On est au contraire comme l'auteur, prit par ces découvertes pas toujours réjouissantes, mais indéniablement fascinantes. On touche du doigt tout ce que l'on est en train de perdre. 

Voilà une lecture "responsable". 



Et s'il fallait mettre une note : 17 / 20 



1 commentaires:

Anonyme a dit…

I have to tank you for the efforts you've pput in penning
this site. I really hope to view the same high-grade blog posts by you later on as well.
In truth, your creative writing abilities has encouraged
me to get my own, personal blog now ;)

Also visit myy blog :: market analysis

Rendez-vous sur Hellocoton !