lundi 23 mars 2015

La pourvoyeuse d'Aurélie Rochais




Le livre : 

La pourvoyeuse d'Aurélie Rochais aux éditions Panthéon, 140 pages, 14 € 10.


Pourquoi cette lecture :

Il s'agit d'un partenariat avec les éditions Panthéon.


Le pitch :

La pourvoyeuse est la saga d’une famille dispersée à travers le monde par les conditions de vie actuelles. 
Mathilda se donne pour but d’entretenir les liens et de maintenir des relations entre tous les siens, les pourvoyant ainsi de ce qu’elle estime être un moyen efficace pour humaniser et rendre supportable leur vie. 
Par son récit, la narratrice donne un exemple vivant de l’inévitable imbrication des événements extérieurs dans le quotidien de ses personnages. 
Elle accorde aussi un intérêt tout particulier à la vie théâtrale de ces cinquante dernières années et aux essais les plus divers qu’elles ont produits pour rendre compte de l’évolution des mœurs pendant cette période.


Ce que j'en pense :

Ah le moins que l'on puisse dire, c'est que voilà une grande famille ! 
Cela parle, rit, évoque des souvenirs, se rappelle des anecdotes, oublie quelques menus détails... C'est bruyant, indéniablement très vivant, presque trop, on est envahit de paroles, de pensées, d'exclamations... Le lecteur doit bien prendre ses marques, il trouvera là des protagonistes assez communs de premier abord, mais qui ont des choses à nous apprendre. 
Il faut pour cela tout de même dépasser les 40 premières pages qui restent un peu confuses. C'est certainement parce que l'on est noyé sous cette avalanche de noms, de liens de parenté, qu'il faut remettre à sa place, relier entre eux... 

La suite est plus nette et du coup, plus attractive. On a assimilé l'essentiel et on explore donc les rouages de cette famille. On s'immerge, on la pénètre, on l'appréhende.
On découvre des pans du passé qui expliquent le présent. Le temps qui passe peut être un ennemi, mais aussi un ami qui aplanit les choses. 

On avait commencé par un festin, on termine notre lecture avec un repas de noces, sans fausse note et avec cette fois tous les convives, mais pour y arriver, il a fallut faire un long chemin. Lequel ? Lisez et vous saurez ! 

Lecture surprenante, mais loin d'être désagréable. 


Et s'il fallait mettre une note : 13 / 20



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !