vendredi 28 février 2014

Les nouvelles chroniques d'un médecin légiste de Michel Sapanet


Le livre : 

Les nouvelles chroniques d'un médecin légiste de Michel Sapanet aux éditions Jean-Claude Gawsewitch, 321 pages, 20 € 20.


Pourquoi cette lecture : 

J'ai déjà lu le précédent livre de Michel Sapanet et j'avais vraiment apprécié cette lecture. Le second volet de ses chroniques ne peut qu'être aussi bon, non ?

J'ai réalisé cette lecture durant le challenge littéraire "un weekend-end à 1000". Ceci dit j'ai pris comme d'habitude tout mon temps pour lire de manière aussi attentive que d'ordinaire. 


Le pitch : 

Une petite vieille tuée avec un couteau par son neveu pour hériter de la maison, un sac d'ossements humains retrouvé dans un lycée, un crâne fracassé par une mystérieuse balle, une overdose de médicaments... Des histoires extraordinaires, Michel Sapanet en vit tous les jours. Sa vie, c'est la mort. La clientèle qu'il voit défiler sur sa table en Inox est un peu particulière : corps inanimés au teint violet, vert ou noirâtre, peaux putréfiées ou boîtes crâniennes fracassées. À lui d'aller chercher la vérité sur le terrain, à lui d'explorer l'intimité des victimes, à lui d'ouvrir les coeurs, d'inspecter les chairs mortes et de remuer le passé. Suicide ou homicide ? Après le succès de ses Chroniques d'un médecin légiste, Michel Sapanet nous offre de nouvelles chroniques encore plus saisissantes ! Avec un humour plus grinçant que jamais, l'auteur nous propose cette fois-ci, dans un style plus personnel, une plongée dans la noirceur de la nature humaine, et s'adonne avec brio à cet art insolite de faire parler les morts.


Ce que j'en pense : 

C'est donc le second livre de Michel Sapanet que je lis et je retrouve dans celui-ci tout ce qui m'avait plus dans le précédent. Même si le thème est toujours morbide (ben oui, il est médecin légiste donc ses "clients" sont du genre pas très causant, parce que raide mort en fait), c'est toujours amené avec humour, tact et talent. 
Des fins de vie carrément nulles, idiotes, cupides, malsaines, mafieuses, surprenantes, non expliquées, ou encore démentes. On aura de tout. Pas le temps de s'ennuyer. 

Profession qui depuis quelques années est mieux perçue par le biais des séries télévisées, cela reste néanmoins un métier difficile, contraignant, précis, scientifique avec toujours des nouvelles techniques, épuisant, mais aussi parfois gratifiant car bien s'occuper des victimes, des morts, c'est aussi respecter leur mémoire et aider les familles des défunts. 

Écrite agréable, sens du mot juste, avec de l'humour pour effectivement faire passer toutes ces vies perdues dans des conditions plus ou moins complexes, c'est un livre que l'on peut lire aisément. 
Chaque chapitre est une affaire résolue ou pas, mais cela nous montre bien toute la variété des cas que nos forces de l'ordre et les équipes techniques qui les entourent doivent gérer au quotidien. La vie n'est pas un long fleuve tranquille. La mort non plus !


Et s'il fallait mettre une note : 17 / 20. 

0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !