mardi 18 février 2014

Le collectionneur de chair de C.E Lawrence




Le livre :

Le collectionneur de chair de C.E Lawrence aux MA éditions collection Pôle Noir, 352 pages, 17 € 90.


Pourquoi cette lecture : 

Il s'agit d'un partenariat avec Gilles Paris.
J'ai toujours eu un faible pour les thrillers et les polars donc ce titre qui m'a été proposé ne pouvait que très bien être accueilli par mes soins.


Le pitch :

Deux cadavres en une semaine, l'un flottant dans l'East River, l'autre électrocuté dans sa baignoire. Tout indique qu'il s'agit de suicides. Pourtant les autopsies révèlent que les victimes ont été droguées, puis assassinées. Les meurtres se succèdent. Leur insoutenable et croissante brutalité font que l'on surnomme "le collectionneur de chair" celui qui perpétue cette funeste moisson. Mettez-vous en travers de son chemin Le profileur Lee Campbell, de la police new-yorkaise, participe à la poursuite de ce meurtrier qui prend plaisir à narguer les enquêteurs en leur laissant des messages macabres. 
Ces crimes terrifiants recèlent la clé des motivations tortueuses du tueur en série. L'affaire deviendra personnelle au point de perturber Lee. Se rapprocher suffisamment du monstre pour l'arrêter pourrait le rapprocher de sa propre mort...


Ce que j'en pense :

Me plonger dans cet ouvrage fut assez aisé car l'écriture est plutôt fluide et même si au début on nous présente pas mal de protagonistes, nous parvenons à bien les distinguer. L'auteur va facilement de l'un à l'autre et découpe habilement son récit afin qu'on ne se lasse pas ou que l'on oublie personne en court de route. Parfait pour ma cervelle de moineau. 

On n'est pas plongé dans l'horreur immédiatement. Le terrain est préparé en amont, mais la tension monte progressivement. On n'est pas tranquille. C'est un peu le but avec ce type de lecture. 

Le rythme de l'enquête n'est pas fou non plus. Cela permet d'intégrer tous les éléments, de suivre les raisonnements des limiers. On tâtonne, on cherche, on suppose...
On découvre aussi les personnages, surtout Lee. Le passé le hante. Ce passé que l'on ne connait que partiellement car cet ouvrage est en réalité le second de l'auteur avec des protagonistes récurrents. Ne l'ayant pas lu, il m'a manqué quelques détails sur leurs histoires, mais rien de bien grave néanmoins. On devine, on nous laisse des indices, des informations ici ou là. 
On se sent impliqué, on est pris par l'enquête tout autant que par la vie de ces hommes et femmes. Ils possèdent une "existence", une âme. 

J'ai noté l'importance des conséquences des attentats du 11 septembre 2001 dans ce récit. L'action se situe moins d'une année après et on est à New-York. Cela influe forcément sur le comportement, les réactions des différents protagonistes. Pour le lecteur, cela offre un regard plus intime sur ces événements marquants que l'on ne visualise pas de la même manière de l'autre côté de l'Atlantique. 

Quelques petites erreurs ici ou là comme cette confusion des jours de la semaine, un lundi soir en début de chapitre s'est transformé en vendredi soir : Lee avait retrouvé Kathy dans un café et après avoir eu une discussion dont je ne dévoilerai pas ici la teneur pour ne pas vous gâcher le suspens, il rentre chez lui en observant la foule, les couples qui sortent ce soir-là. 
Je chipote un peu, je l'admets. 

Un excellent livre qui ne semble pas vouloir au départ se démarquer des autres titres de sa catégorie (polar & thriller), mais qui sur la forme trouve une façon simple de se distinguer pour le lecteur. C'est subtile et c'est ça sa force à mon sens. L'originalité n'est pas dans sa présentation, sa couverture, son pitch ou même son intrigue de départ, mais bien dans la manière de nous faire vivre celle-ci.
A découvrir par les amateurs du genre et les autres. 


Et s'il fallait mettre une notre : 15 / 20

0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !