vendredi 24 mai 2013

L'éternel de Joann Sfar



Le livre :

L'éternel de Joann Sfarhttp://www.decitre.fr/auteur/830524/Joann+Sfar/ aux éditions Albin Michel, 455 pages, 22€00. 


Pourquoi cette lecture :

C'est le troisième titre que la communauté Littéraire Entrée Livre m'a proposé de decouvrir dans le cadre de son opération visant à promouvoir les librairies et plus encore le travail, les conseils et autres services irremplaçables rendus par les libraires. En partenariat avec Decitre (librairie) et quelques maison d'édition, c'est une lecture découverte avant tout. 


Le pitch :

Pour son malheur, Ionas, violoniste juif ukrainien, doux-rêveur mort au combat en 1917, ressuscite sous la forme d’un vampire. Il n’a qu’une obsession : retrouver sa fiancée Hiéléna, fille d’un luthier d’Odessa. Mais pour "vivre", il doit boire du sang, ce qui le plonge dans des affres de culpabilité. Il passe outre tout ce que sa douceur naturelle lui interdit et, rongé par sa mauvaise conscience, finit par découvrir que son frère Caïn et sa belle ont convolé en justes noces et attendent un enfant… Près d’un siècle et quelques pogroms plus tard, Ionas, qui a élu domicile à New York, essaie de trouver auprès de la très sexy Rebecka Streisand, psychanalyste tout juste veuve d’une célèbre rock star, un recours pour vaincre sa culpabilité et vivre en harmonie avec ses démons. 
Humour, dérision, sens du romanesque, truculence, sensualité, émotion… on retrouve dans ce Nosferatu revu et corrigé par Woody Allen et Albert Cohen réunis, tout ce qui fait l’originalité et la profondeur des bandes dessinées de Sfar, qui marie ici mieux que jamais esprit ludique et intelligence.


Ce que j'en ai pensé : 

Cela débute assez crûment, mais c'est la guerre (1917) et à la guerre comme à la guerre donc. J'en prends mon parti, cependant je ne comprends pas trop où l'auteur veut nous mener. Et au fil des pages, cette impression ne me quittera pas.
Les horreurs des batailles, la fuite, la trahison, un amour perdu, un nouveau conflit armé etc... Brrrrr j'ai connu plus gai, m'enfin l'avenir sera peut-être meilleur... Faut l'espérer. 

Oui sauf que...

Je n'ai pas apprécié le style narratif. Les protagonistes ne m'ont pas attiré, je n'ai pas éprouvé d'empathie envers eux.
Dans un cas comme cela difficile d'apprécier pleinement sa lecture. Je suis allée au bout, mais avec peine. J'ai traîné cet ouvrage comme un boulet ou comme une de ces munitions lourdes qui voulait couler le bateau à fond plat du début du récit. 

Ce sont pourtant ces conditions particulières qui vont donner naissance à ce vampire pas tout à fait comme les autres. enfin, c'est ce que l'on comprend tout seul car l'auteur n'est d'aucun secours à son lectorat sauf une petite piste... 
C'est un ouvrage plein de couche et sous couche. Il se pèle comme un oignon ou se déshabille comme une poupée russe. Cela aurait pu être un avantage, mais cela m'a assez vite lassé. 

Grosse déception alors que ce titre semble plaire à beaucoup. Je me souviens que lors de sa présentation dans l'émission Litteraire "la grande librairie", je n'avais pas été emballée par l'ensemble. Cette sensation s'est confirmée. 
Tant pis pour moi, je n'ai pas été sensible à ce texte, mais que cela ne décourage pas les futurs lecteurs. Ce n'est pas parce que je n'y ai pas trouvé mon bonheur que pour vous il en sera de même. La littérature est affaire de rencontres qui parfois découlent sur des passions, des coups de cœur, de la joie, de l'indifférence ou sur un rejet. Ça le fait... Ou pas. Cette fois, c'était non pour ma part. 



Et s'il fallait mettre une note : 8 / 20 

6 commentaires:

zazy a dit…

Pour moi ça l'a fait !

Emeralda a dit…

Et c'est tant mieux car je trouve que la littérature doit nous faire réagir dans un sens comme dans un autre.

Karine:) a dit…

Un autre avis mitigé... décidément je pense qu'il n'est pas pour moi ce roman.

Emeralda a dit…

Ce sont des choses qui arrivent mais ce n'est pas grave, la littéraire est vaste !

sagweste a dit…

j'ai trouvé egalement ce livre poussif. je l'avais emmener en vacances en aout dernier et j'ai regretté de l'avoir commencé car je suis incapable d'abandonner un livre en route. je crois que j'ai de loin preferé la premiere partie mais la deuxième partie, il me tardait de la voir se terminer.

Emeralda a dit…

On a donc bien lu le même livre ! lol

Rendez-vous sur Hellocoton !