lundi 13 mai 2013

La preuve du paradis du Dr Eben Alexander


Le livre : 

La preuve du paradis du Dr Ébène Alexander aux éditions Guy Trédaniel, 237 pages, 18€.


Pourquoi cette lecture : 

C'est le second partenariat d'une opération organisée par EntréeLivre (communauté littéraire active et réactive), les librairies Decitre et quelques maisons d'édition. 
Le but est de mettre en avant des ouvrages connus ou non que nos amis libraires ont envie de faire connaître. Leur profession n'est pas seulement de vendre des livres au kilo, ce sont des passeurs, des conseillers. Par le biais de communauté littéraire sur la Toile comme avec EntréeLivre, les échanges se prolongent au-delà des simples visites en librairie. Le bouche à oreille peut faire sortir de l'ombre un titre, un auteur, une maison d'édition qui n'a pas forcément un rouleau compresseur comme moyen de communication et de promotion. 
Une lecture découverte sous le signe de la convivialité et de l'échange. 


Le pitch : 

Y-a-t-il une vie après la mort ? Ou plus exactement, est-ce que le Paradis existe ? Eben Alexander, neurochirurgien à l’esprit rationnel, nous en donne la preuve, après avoir vécu une NDE (expérience de mort imminente). Cet homme de 52 ans atteste de l’existence du Paradis dans ce livre témoignage, aussi extraordinaire que bouleversant. L’auteur nous invite à partager son voyage dans une autre dimension, là où il a rencontré des êtres de lumière, très différents de tout ce que l’on peut connaître sur notre planète…Un récit dont l’authenticité a été reconnue par le Dr Raymond Moody, spécialiste renommé de l’au-delà.


Ce que j'en ai pensé :

Voilà un sujet pas si facile à aborder car beaucoup de personnes ne croient pas aux EMI (expérience de mort imminente) ou réfutent les témoignages les targuant de farfelus ou d'invérifiables. Les croyances religieuses peuvent aussi s'en mêler et là encore cela brouille les propos. Mais d'un point de vu personnel, je suis très ouverte et pour peu que le discourt soit étayé, cohérent et avec des propos censés, voir qui s'appuient sur des faits mesurés, pourquoi pas. La science n'en n'a pas terminé avec les découvertes et il y a tant de choses qu'on ne sait pas encore expliquer. 

L'auteur est neurochirurgien autant dire qu'il connait en principe mieux que vous et moi la mécanique de notre cerveau même si ce dernier n'a pas livré tous ses secrets. Il va s'appuyer sur son expérience personnelle, mais aussi professionnelle ainsi que sur celles des autres. On est loin de l'ouvrage qui ne repose sur rien de concret tout en étant abordable par tous les lecteurs. 
L'auteur est un chercheur, un enseignant, bref une personne avec un sérieux bagage intellectuel et au départ sceptique aussi sur les EMI. Cela m'a plu et c'est avec confiance que je me suis plongée dans ma lecture par d'ailleurs agréable car le style était plus que correct. Tout est bien clair, même les précisions d'ordre médical. On ne se perd pas et on lit l'ensemble d'une traite. J'ai parfois eu l'impression de me retrouver dans une série TV comme "Dr House". 

J'ai craint un moment que les convictions religieuses ne l'emportent sur la clairvoyance scientifique, mais heureusement l'auteur à su faire preuve de raisonnement logique et raisonnable chaque fois que nécessaire. Il évoque lui même le fait que la science avait certainement eu raison sur sa volonté de croire en autre chose. Ouf, ce n'est donc pas un fou de Dieu qui écrit. 
Cependant, j'ai eu du mal à tout saisir dans ses démonstrations, non pas qu'elles ne fussent pas clairement exprimées, mais parce que sentait qu'effectivement traduire son expérience par de simples mots revenait à tronquer cette réalité vécue. 

Même avec un esprit ouvert, j'ai trouvé néanmoins ce récit un peu trop curieux. Cette fois, c'est moi qui ait toutes les peines du monde pour trouver les mots justes. J'avais envie d'y croire, mais c'était un peu trop ou alors pas assez. Bref, l'écho n'était pas satisfaisant. 
Dommage. 
J'ai eu cette impression jusqu'à la sortie du coma de l'auteur et même un peu au-delà. Cependant par la suite, j'ai retrouvé un raisonnement plus étayé, qui pouvait se comprendre. Un cas unique mais avec des similitudes avec d'autres. 

Dire que je suis convaincue, ce serait inexact. Je suis troublée. Cet ouvrage est troublant. Il n'est peut-être pas à mettre entre toutes les mains. 
Reste que l'inconnu n'est peut-être pas si effrayant que cela. 


Et s'il fallait mettre une note : 12 / 20. 

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour ce rapport de lecture ouvert.
Pour approfondir le sujet, je peux vous conseiller Deadline, dernière limite de Jean-Pierre Jourdan (un début d'étude phénoménologique des EMI), et 45 secondes d'éternité de Nicole Dron (un témoignage d'une autre personne ayant subit cette expérience)

Emeralda a dit…

Merci à vous pour ces 2 autres références de lecture et ce commentaire.

Rendez-vous sur Hellocoton !