mardi 19 mars 2013

Cinquante nuances plus claires de E.L James




Le livre : 

Cinquante nuances plus claires de E.L James aux éditions de JC Lattès, 600 pages, 17 € 00.


Pourquoi cette lecture : 

Et bien après avoir lu es tome 1 et 2, j'ai trouvé logique de lire la fin de cette trilogie. La boucle est bouclée.


Le pitch : 

La rencontre d'Ana Steele et de Christian Grey, chef d'entreprise ambitieux mais tourmenté, les a précipités dans une histoire d'amour torride qui a irrémédiablement bouleversé leurs existences.Ana a toujours su que ses amours avec son Cinquante Nuances seraient orageuses : leur vie commune pose des défis que ni l'un ni l'autre n'avaient envisagés. Ana doit apprendre à partager le style de vie opulent de Grey sans sacrifier sa propre intégrité ou son indépendance ; Grey doit surmonter son obsession de tout contrôler, et exorciser les horreurs qui le hantent.Enfin réunis, ils ont tout : l'amour, la passion, l'intimité, la richesse et une infinité de possibles.Mais alors même que la vie les comble, le malheur et le destin conspirent pour plonger Ana dans le pire des cauchemars.


Ce que j'en ai pensé : 

On ne change pas une équipe qui gagne (toujours plus de lecteurs et de livres vendus), mais pour les lecteurs qui en voudrait plus (comme Christian Grey), et bien, je suis au regret de vous le dire, ce ne sera pas ça ou si peu… 
Ce troisième tome est dans la même veine que les précédents : toujours autant de luxe, mais toujours aussi peu de mots de vocabulaire pour certains (Christian arrête de penser que tout est à toi et Ana cesse de radoter), des disputes, des doutes, de la testostérone, mais pas forcément toujours là ou on le souhaite, un peu d'action, m'enfin c'est pas un épisode de James Bond non plus, du sexe très vanille ultra sucrée avec à peine une pincée d'imagination SM (je cherche, mais je ne trouve pas trop…).

De nouveau 600 pages de lecture ultra légère qui ne vous causera pas une rupture d'anévrisme cérébral. 
C'est léger et franchement on pouvait faire mieux et beaucoup plus court. On retrouve même beaucoup trop de fautes de frappes, des mots qui manquent ici ou là. Cela fait moyennement sérieux, mais surtout cela dessert ce récit qui ne brille pas par une écriture très recherchée.

Ceci étant dit, je vais quand même vous dire que ce dernier volet est moins poussif que le second. Presque j'ai cru un moment que cela allait devenir "trop bien", mais non les scènes étaient soit bâclées, soit écourtées, soit juste pas cohérentes…
Le top ? Les 50 dernières pages, qui franchement, m'ont juste fait penser que l'on a voulu nous donner des "bonus" mais c'est pas vraiment ça…

J'ai quand même tout lu sans bouder quelques moment de plaisir car j'ai pris l'ensemble avec pas mal de recul. On ne peut pas véritablement être déçue quand on n'attend pas grand chose ou juste de la détente. Au final, j'ai même fini par en rire tellement c'était énorme ! 



Et s'il fallait mettre une note : 13 /20

2 commentaires:

sagweste a dit…

j'ai lu les 3, 1ere fois que je lisais de la romance erotique pour menagere de moins de 50 ans et j'ai bien aimé ;) mon côté midinette peut etre... surtout pour le côté duduche de l'héroïne lol
mais qui n'a jamais revé d'un prince charmant, de 28 ans, beau comme un dieu, milliardiaire et fou amoureux de vous jusqu'à la fin de sa vie??? MOUAAAAAaaaaaa lol

Emeralda a dit…

Ce n'est pas moi qui te jetterai la pierre !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !