vendredi 15 janvier 2010

Au coeur de la meute ---- "L'empire des loups" de Jean-Christophe Grangé


Les Thrillers sont un genre littéraire à part entière et j’aime bien en lire de temps en temps. Cependant, dans ce registre l’on trouve un peu de tout et surtout du n’importe quoi. Il est parfois facile de « coller » une étiquette « Thriller » pour booster le chiffre de vente de l’ouvrage en question alors que ce dernier ne répond pas tout à fait aux critères exigés.
Heureusement avec Jean-Christophe Grangé, on est là avec une valeur sûre.

Ce n’est que le troisième livre de cet auteur que je découvre, mais je ne suis pas inquiète le moins du monde. Ce titre, « L’empire des loups » a déjà été adapté au cinéma, mais je ne l’ai pas vu. Dans ce partenariat avec Le Livre de Poche et Livraddict, je ne serai donc en aucun cas perturbée, troublée ou même inspirée par cette adaptation. Je ne m’en tenir qu’à l’écriture de Jean-Christophe Grangé et ce sera fait avec un grand plaisir.

**********************************

L’auteur : ( sources Wikipédia)

Jean-Christophe Grangé est un journaliste, grand reporter international, écrivain, scénariste né le 15 juillet 1961 à Boulogne-Billancourt. Il est l'un des rares écrivains français dans le domaine du thriller à s'être fait un nom aux États-Unis.

Après une maîtrise de lettres à la Sorbonne (axée sur Gustave Flaubert), il devient rédacteur publicitaire, puis travaille pour une agence de presse. En 1989, à 28 ans, il devient grand reporter international, travaillant pour des magazines aussi divers que Paris Match, le Sunday Times ou le National Geographic.

Puis il devient journaliste free-lance (à son propre compte) en créant la société L & G. Dès lors, il se débrouille pour monter financièrement tous ses voyages lui-même. Les reportages qui en sont issus le mènent aux quatre coins du monde et constituent une importante source d'inspiration pour ses écrits littéraires. C'est au cours de cette période qu'il obtient deux récompenses importantes dans le monde journalistique : le Prix Reuter (1991) et le Prix World Press (1992).

En 1994, il écrit son premier roman Le Vol des cigognes, plus remarqué par les critiques littéraires (qui vantent son « imagination féconde ») que par le grand public. Toutefois, son second roman paru en 1998, les Rivières pourpres, ne passera pas inaperçu. Le succès auprès du public se confirmera d'ailleurs en 2000, année où le roman est adapté au cinéma.

En cette même année 2000 paraît Le Concile de Pierre. En 2003, il publie L'Empire des loups. En 2004 sort La Ligne noire, premier tome d'une trilogie de romans sur la « compréhension du mal sous toutes ses formes ». Au niveau des ventes, le succès ne se dément pas avec le deuxième volet de cette trilogie, Le Serment des Limbes sorti en 2007.

Parallèlement à sa carrière de romancier, il continue à travailler pour le cinéma : outre le scénario original des Rivières pourpres déjà cité, il a également écrit celui de Vidocq (de Jean-Christophe Comar dit Pitof en 2001) et a collaboré à toutes les réalisations ou projets tirés de ses romans.

Alors qu'il déclare ne plus vouloir faire de scénarios originaux pour le cinéma, il s'est lancé dans l'écriture d'une histoire originale pour une bande dessinée La Malédiction de Zener (de Philippe Adamov)

Il sort Miserere en 2008 et La forêt des Mânes le 2 septembre 2009 (fin de la trilogie du mal, après la Ligne Noire et le Serment des Limbes). Selon l'auteur, il s'agira d' "une remontée vers le Mal primitif et préhistorique".

Il est le père de trois enfants. Louis, Mathilde et Ysé. Il a vécu auprès de la journaliste Virginie Luc.

Son site perso : http://www.jc-grange.com/

***************************************

L’intrigue : (quatrième de couverture)

Tout avait commencé avec la peur.
Tout finirait avec elle.

***************************************

Ce que j’en pense :

Avec « L’empire des loups », j’ai tout de suite retrouvé le style d’écriture qui m’avait plu dans mes précédentes lectures des œuvres de Jean-Christophe Grangé. J’ai retrouvé sa patte, sa griffe, sa signature : des chapitres assez courts pour un découpage de l’intrigue au millimètre. Cela donne un rendu très visuel, presque cinématographique et l’on frissonne en imaginant les cadavres des victimes qui ont été atrocement mutilées, torturées durant plus de vingt à trente heures !

L’écrivain possède un parcours professionnel qui explique en grande partie sa faculté à rendre ses récits vivants, attractifs en quelques lignes seulement. Il sait accrocher le lecteur en peu de mots, en posant un décors et un cadre précis, mais sans le noyer dans des détails de peu d’importance. Il sait employer une syntaxe efficace, simple, mais avec des éléments précis, recherchés, qui se tiennent et nous embarquent dans une « drôle » d’affaire où les principaux protagonistes (Anna et Paul ne semblent n’avoir vraiment aucun point commun de prime abord.)

Il y a bien quelques détails qui semblent un peu surfaits, trop caricaturaux, mais on n’y prête pas vraiment attention longtemps car on est pris dans le rythme que nous impose Jean-Christophe Grangé. Il sait y faire et le suspens est palpable.
On ne s’ennuie pas et l’on tourne les pages sans qu’aucune lassitude vienne ternir notre plaisir. Les rebondissements sont nombreux et les méandres plus tortueuses que jamais, à l’image des existences qui connaissent des destinées croisées…

Je tiens à préciser que « L’empire des loups » est un vrai thriller car l’angoisse du lecteur est véridique. Certaines descriptions vont vous donner la chair de poule. Je me suis même presque sentie nauséeuse après ces « images » imposées par le récit. C’est parfois dur, mais la réalité dépasse souvent la fiction donc je n’ose imaginer ce que de vrais flics peuvent découvrir de temps à autre.
Cependant, Jean-Christophe Grangé peine un peu sur la durée. Mes sensations étaient à leur maximum au début et moins intenses vers le dénouement. C’est dommage car on apprécie que cela soit l’inverse. L’effet du crescendo attise notre désir alors que là, il diminue sensiblement. Aurait-il fallut faire plus court ? Sans doute différemment car les ingrédients pour un excellent livre étaient bel et bien présents. Il s’en est fallu de peu. Il manquait juste ce petit je ne sais quoi qui fait toute la différence dans certaines recettes.

Toutefois, je ne regrette pas cette lecture et je lirai d’autres romans de Jean-Christophe Grangé. J’aime beaucoup sa prose et l’énergie qui s’en dégage.
Vous passerez un agréable moment avec « L’empire des loups » même si ce n’est sans doute pas l’œuvre majeure de cet auteur. L’intrigue reste haletante et l’horreur est présente dans la noirceur de la nature humaine de certains individus…


Ma note finale : 14 / 20

2 commentaires:

latite06 a dit…

J'ai eu les même sensations en le lisant ! Angoisse, suspense ... JC Grangé a vraiment tout fait pour que ce soit un livre qui tient en haleine et à 100 à l'heure !!
Mais je suis d'accord aussi sur les faiblesses, l'essouflement progressif de l'action.
Un très bon livre, même si ce n'est pas mon préféré des JC Grangé ^^

valérie a dit…

Bonjour Esmeralda. Je crois que nous allons apprendre à nous connaître cette année grâce au swap anniversaire. Alors, je prends un peu d'avance en visitant ton blog. Je n'aime plus Grangé. Je crois qu'entre lui et moi , la rupture est définitive:)

Rendez-vous sur Hellocoton !