vendredi 10 février 2017

911 de Shannon Burke



Le livre : 

911 de Shannon Burke aux éditions 10/18, 212 pages, 7 € 10. 
Publié le 7 janvier 2016



Pourquoi cette lecture :

C'est sur Instagram que j'ai entendu parler de ce bouquin. On pouvait le lire sur l'application de la SNCF e-LIVRE. 
Pourquoi ne pas profiter de cette occasion pour découvrir des titres que l'on ne connaît pas ? C'est gratuit en prime ! (Offre limitée dans le temps pour ce titre il me semble néanmoins) 


Le pitch : 

Lorsqu'il devient ambulancier dans l'un des quartiers les plus difficiles de New York, Ollie Cross est loin d'imaginer qu'il vient d'entrer dans un monde d'horreur et de folie. Scènes de crime, violences et détresses, le combat est permanent, l'enfer quotidien. Alors que tous ses collègues semblent résignés ou cyniques face à cette misère omniprésente, Ollie commet une erreur fatale : succomber à l'empathie. 
C'est le début d'une spirale infernale qui le conduira à un geste aux conséquences tragiques. Dans un style viscéral, Shannon Burke livre un portrait de la condition humaine digne d'Hubert Selby Jr. ou de Richard Price.



Ce que j'en pense : 

Je ne classerai pas ce roman dans les thriller parce que ce n'est pas cela. Il y a des horreurs certes que l'on peut découvrir au fil des pages, mais ce qui les rend encore plus terribles, c'est qu'elles sont empreintes d'une réalité palpable et bien tangible. 
On est en 1993 et ce passé tout proche est parfaitement contemporain. Le visage de New-York et plus précisément de Harlem n'est pas glamour. Il est sordide, violent, sanglant, inhumain. 

L'auteur sait de quoi il parle. Il a lui-même été ambulanciers urgentistes. C'est sans doute pour cela que l'on y croit tant à ce que l'on peut lire. Ces interventions sont plus incroyables les unes que les autres alors que l'on sait très bien que la réalité dépasse si souvent la fiction. 
L'écriture est comme l'action : courte, rapide, intense. 

On découvre aussi la vie de ces ambulanciers, ces groupes unis, soudés et qui pourtant compte des individus si différents les uns des autres. Leurs vies sont mises à mal et la tragédie est latente. 

Voilà un livre qui claque comme un bruit de portière d'ambulances. On est éblouie par la noirceur des propos et par des lumières trop violentes de la réalité. 
On est scotché et c'est rare. 

À lire parce que l'Amérique n'aura plus jamais le même visage... après. 




Et s'il fallait mettre une note : 16 / 20 



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !