vendredi 27 janvier 2012

Une histoire inédite de Nightshade : Les jours fantômes d'Andréa Cremer


Le livre :

Une histoire inédite de Nightshade, tome 0 : Les Jours fantômes de Andrea Cremer, chez Gallimard (jeunesse) 423 KO (format pub)
Une version gratuite est disponible sur la Toile (voir les bonus)

Pourquoi ce livre ? :

Je ne suis pas une très grosse lectrice de littérature jeunesse. Certes, je ne me refuse jamais une lecture simplement parce qu'elle est cataloguée dans tel registre ou un autre, mais le fait est que je n'en lis pas plus que cela. Suis-je devenue si vieille ? Possible, mais j'espère sincèrement bien que non.
Si j'ai choisi de lire ce tome 0, ce préquel (Emprunt de l'anglais prequel, lui même un néologisme des années 1970, formé du préfixe pre- (avant) et contraction du mot sequel (suite), du latin sequere, (suivre) ; ce serait donc une « pré-suite ». Par exemple : Par rapport à Star Wars épisode 4, les épisodes 5 et 6 sont des suites, et les Épisodes 1, 2 et 3 sont des prequels.), c'est tout simplement parce qu'il m'était offert comme contenu gratuit dans ma liseuse (mon KOBO) lors de son achat. Je n'ai pas choisi, mais on refuse rarement ce qui est offert. Au pire, on y oublie dans un coin.
Seulement voilà, je suis d'une nature plutôt curieuse et comme il parait que la saga "Nightshade" a fait couler bien de l'encre ou user quelques claviers, je souhaitais savoir de quoi il retournait vraiment. J'aurai été chagrinée de savoir que je passais à côté d'excellentes lectures.


Le pitch :

Shay vient d'emménager chez son oncle Bosque, dans une immense maison familiale, à Vail, mais il ne connaît pour l’instant pas encore l'existence de Calla, ni des loups (que l'on retrouve dans les tomes suivants de la saga). Il est donc seul...
Cette solitude forcée n'est guère agréable au milieu des étranges collections que renferme la demeure où il s'est installé et ce d'autant plus qu'il est réveillé tous les jours à l'aube par un bruit fracassant qu'il ne parvient pas à identifier. Heureusement, il peut compter sur l'aide à distance de ses amis fidèles grâce à Internet, Facebook et son blog pour résoudre les mystères que renferme la maison et notamment ceux enfermés dans la bibliothèque.
Mais est-il vraiment prêt à découvrir ce qui s’y cache ? Rien n'est moins sûr…


Ce que j'en ai pensé :

Ce préquel n'est disponible qu'en version numérique, inutile de chercher à l'obtenir en version papier sauf si vous décidez de l'imprimer vous-même (83 pages quand même) à partir de la version PDF.
Je l'ai eu comme je vous l'ai dit en format epub, en cadeau lors de l'achat de ma liseuse (modèle KOBO) en décembre dernier. Je l'ai donc lu sur ce support et non pas sur mon ordinateur. Ce fut d'ailleurs bien plus reposant pour mes pauvres yeux !

Pour en revenir véritablement au contenu de cette histoire, j'avoue que cela se lit très vite. C'est un peu normal, cela s'adresse à des adolescents donc pour moi, l'adulte (en théorie), c'est un peu simpliste, mais pas foncièrement déplaisant non plus. J'ai lu pire que cela, je vous assure !
Comme je ne connais rien de la saga, j'y entre toute en douceur et certainement que je suis moins déçue que celles et ceux qui connaissent déjà la suite. Je trouve que certes, il y a des blancs, des manques, mais je peux imaginer qu'ils seront comblés par la suite justement. C'est l'avantage ou l'inconvénient de débuter ma découverte par le préquel.

Au niveau du style, ce n'est pas trop mauvais, même si je pense que la traduction laisse parfois un peu à désirer. Est-ce la même que pour les versions papier des tomes 1 et 2 ? Je ne saurai vous répondre.
C'est assez frais, très léger et fluide. Il est clair que cette lecture ne m'a pas trop fatigué, mais parfois, cela fait du bien.

Dans ma version epub, j'ai même eu quelques petits soucis de présentations (minimes), des fautes de frappes (des espaces manquants par exemple). Rien de bien dramatique, mais c'est un peu dommage de trouver de telles coquilles pour une si grande maison d'édition. Je sais également qu'il s'agit d'une version offerte gracieusement, mais cela ne donne pas forcément une bonne image de Gallimard quand on note le manque de soins apportés à cette version. Enfin, je dis cela, je ne dis rien…

L'action est peu présente, l'ensemble du récit est très linéaire et ce n'est qu'à la toute fin de ce préquel que l'on rentre enfin dans le coeur du sujet. Tout ce qui précède est donc une simple mise en bouche, un décors que l'on dresse. C'est bien, mais du coup, on est un peu frustré. Est-ce pour mieux nous faire craquer et investir dans le tome 1 ? C'est certainement le cas, mais pour ma part, je n'achèterai pas cet ouvrage. Je crois que je n'aime pas assez cet univers pour vouloir y mettre une partie de mon budget "achat de livres". Si je le trouve à emprunter en médiathèque, pourquoi pas, mais ce n'est pas certain.
En effet, je n'ai pas senti que cette saga allait révolutionner son genre littéraire. J'ai eu plus la sensation de lire une histoire vue et revue. Ceci dit, je me trompe peut-être puisque je ne me base que sur ce préquel.
De plus, par instant, j'ai trouvé que l'auteur allait un peu vite en besogne et sautait des étapes. J'aime bien quand on simplifie les choses, mais point trop n'en faut non plus ! Dommage…

Je ne sais pas trop si je dois vous recommander cette lecture ou non. Après tout, vous ne risquez pas grand chose, elle est disponible gratuitement et vous pourrez ainsi vous forger votre propre avis.
Alors lancez vous si le coeur vous en dit…


Et s'il fallait mettre une note : 12 / 20


Les bonus :

Version gratuite et lisible en ligne ou enregistrable en version PDF sur votre disque dur : http://www.edenlivres.fr/p/3260050690669

Vidéo de présentation de la saga, pour son lancement :



Vidéo d'une série qui reprend 'intrigue de la saga littéraire :

2 commentaires:

Acr0 a dit…

J'ai lu le premier tome emprunté à une copine... figures-toi que même si ce n'est pas le livre du siècle, c'était un peu plus palpitant que mes essais dans ces genres littéraires (surtout par rapport à Damnés !)
Pour la traduction, dans le tome 1(et c'était les épreuves non corrigées), je n'ai pas vu de faute d'orthographe ni de tournures grammaticales étranges ; je ne me souviens pas d'un vocabulaire poussé, du très lisible, donc.
je ne peux te le prêter, l'ayant moi-même emprunté, mais je te confirme, il ne vaut pas le coup d'être acheter.
Et du coup, je vais télécharger cette pré-suite, merci :)

Emeralda a dit…

Ah ben merci AcrO pour toutes ces précisions qui hélas me conforte dans mes impressions du début.

Rendez-vous sur Hellocoton !