jeudi 5 janvier 2012

ça nous apprendra à naître dans le Nord


Le livre :

ça nous apprendra à naître dans le Nord d'Amandine Dhée et Carole Fives, aux éditions La Contre Allée, 13 €, 96 pages

Pourquoi ce livre :

C'est parce que je participais à l'opération "Un éditeur se livre" organisée par Libfly.com que j'ai reçu cet ouvrage en partenariat.
Ce n'était donc pas vraiment un choix, mais une opportunité pour faire une nouvelle découverte littéraire. Et ça, j'aime beaucoup !!!!



Le pitch :

Les tribulations de deux auteurs au caractère bien trempé, aux prises avec une commande d’écriture à quatre mains sur un quartier à l’histoire ouvrière en berne.
On s’amuse des rendez-vous ritualisés qu’elles se fixent dans tous les cafés du coin pour y faire le point sur l’avancée de leurs investigations. Un comique de situation largement exploité dans leurs échanges à bâtons rompus autour d’une histoire en train de s’écrire, de personnages en mal de dramaturgie, ou encore de conflits d’égo…
Les difficultés de l’exercice de la commande sont traitées au fil de dialogues doux amers vivifiants qui nous invitent dans l’envers du décor.  Si la fiction s’inscrit ici dans une forme de réalité, c’est bien elle qui l’emporte, au final.


Ce que j'en ai pensé :

 J'avais déjà eu l'occasion de lire au début de cette opération un autre ouvrage d'Amandine Dhée, je ne suis donc plus tout à fait en terrain inconnu (enfin, je crois).
En revanche dans le cadre de ce petit roman, il s'agit d'une écriture à quatre mains et parfois cela peut tout changer. J'ai déjà vécu pareille aventure et cela n'avait pas été terrible.
Au final, non, je n'ai pas été déstabilisée, du moins par le ton. C'est énergique, enjoué, rythmé, sans temps morts, jeune avec un brin d'audace et d'effronterie !

Il faut quelques pages pour bien comprendre comment va se construire le roman et son récit. Ce n'est pas une histoire linéaire, mais une somme de petites histoires qui forme la Grande Histoire de l'industrialisation de cette région avec en trame de fond l'aventure littéraire dans laquelle se sont embarquées les deux auteurs. Cela donne un joyeux méli-mélo pas prétentieux pour un sous. C'est bouillonnant au contraire. On s'affranchie des limites imposées pour aller de l'avant.
Il n'est pas très évident de parler d'un tel ouvrage. Cela se lit, cela se vit point barre en fait.

Impossible de s'ennuyer durant cette lecture qui est très spontanée, mais on y trouve également le soucis du détail véridique.
J'ai une formation d'historienne et les passages sur l'existence des ouvrières, leurs conditions de vie ou de travail, leurs conditions sociales sont bien rendues sans que l'on tombe dans le ton universitaire ou dans le larmoyant.
C'est un bel ouvrage qui rend hommage à notre Nord du pays, à ses petites mains qui ont tant fait.
L'humour est également très présent pour justement contrebalancer un tantinet. Cela rend la lecture plus facile et plus ludique.
Tout en faisant référence au passé, l'écriture reste très contemporaine, c'est un beau tour de force. Bravo car avec deux auteurs, cela n'était pas si évident à mettre en place, enfin, je suppose. Toutefois, cette bonne humeur, on peut la ressentir dès le titre même choisi pour ce livre : "ça nous apprendra à naître dans le Nord". Voilà une certaine auto-dérision qui m'amuse.

La maison d'édition innove également et souhaite se démarquer (je trouve cela fort bien également) en offrant aux lecteurs un supplément audio gratuit à télécharger sur son site. Voilà un petit plus qui fait plaisir et un peu différent de ce que l'on trouve un peu partout (pas de standard ici,ouf, de l'originalité !!!!).

Vous l'aurez compris, j'ai passé un agréable moment de lecture avec ce petit roman contemporain. Je vous le recommande, il sort de l'ordinaire donc il ne conviendra peut-être pas à tout le monde, mais essayez quand même, on ne sait jamais.


Et s'il fallait mettre une note :  15 / 20


Les bonus :



Mini biographie de Carole Fives : Carole Fives est une écrivaine-portraitiste-vidéaste- ancienne élève des Beaux-Arts- chroniqueuse d’art. Elle vit à Lille et partage son temps entre les arts plastiques et la littérature. Pour Quand nous serons heureux, elle a reçu le Prix Technikart 2009, présidé par Alain Mabanckou. Elle est artiste associée des résidences EN APARTÉ 2010, aux côtés de Amandine Dhée et Louise Bronx.

Mini biographie d'Amandine Dhée : Amandine Dhée est une jeune auteure lilloise. En 2006, elle rencontre le slam et La Compagnie Générale d’Imaginaire qui la soutient et la recommande depuis. Avec un bon sens désarmant, Amandine Dhée porte un regard amusé et tranchant sur des situations de la vie quotidienne. Son premier roman Du bulgom et des hommes est paru aux (éditions) La Contre Allée.

2 commentaires:

(informations) la contre allée a dit…

La maison "d'étron" ?!?

Emeralda a dit…

Oups, voilà qui est corrigé. Il fallait bien lire : la maison d'édition.
Merci.

Rendez-vous sur Hellocoton !