mercredi 10 février 2010

Abracarambar ? Presque... ---- « La fabuleuse histoire des lunes de Pandor, tome 1 : Abracadagascar » de Ménéas Marphil

On dit que durant la morte-saison (l’hiver), notre moral est souvent en berne à cause du manque de luminosité. C’est fort possible, c’est même certain puisque des scientifiques ont travaillé sur ce sujet, mais l’une de mes meilleures armes pour lutter contre la morosité ambiante est de lire un livre qui m’entraîne bien loin de ma grisaille.
C’est pourquoi, si c’est ce que vous recherchez également, je vous demande de bien vouloir me suivre pour découvrir avec moi « La fabuleuse histoire des lunes de Pandor, tome 1 : Abracadagascar » de Ménéas Marphil.

****************************

L’auteur :

Ménéas Marphil, de son nom civil Mario Pimiento, est né en 1952 au Grau du Roi dans le Gard, d'une mère française et d'un père d’origine espagnole.
Après des études en psychologie, il devient éducateur. Il découvre les modes d’enseignement alternatifs, crée un système éducatif basé sur le voyage puis se consacre à l’action humanitaire, avant de se fixer à Madagascar en 1996, sur l’Ile aux Nattes. Là, il enseigne le français et organise des excursions pour découvrir les baleines à bosse. C’est là que se met en place le monde de Pandor. Il commence alors à écrire, et ses notes de voyages deviennent des récits d’aventures.
http://www.abracadagascar.com

***************************

L’intrigue :

Épiphane, jeune orphelin de 15 ans, vit sur l'îlot Nat, au milieu de l'océan Indien. Il a été recueilli par mère Pélagie et sœur Bertille, les deux intendantes de l'orphelinat. Il y mène une vie tranquille, jusqu’au jour où il décide de retrouver son père qu'il sent vivant quelque part.
Bravant l’interdit de mère Pélagie, il fuit d’abord sur l’île voisine dans l'espoir de rejoindre son parrain, Don Mercurio Da Vita. Mais au fil des rencontres, il se découvre les pouvoirs d’un futur grand magicien et embarque avec ses amis pour Elatha, sur l’île fabuleuse d’Abracadagascar.
Elatha est le plus grand centre de magie ancestrale au monde, celle des origines du pouvoir. Epiphane y découvre un univers prodigieux dans une nature luxuriante et nourricière, où arbre immense doté d’une vie propre abrite l’école de magie. Et comme le célèbre Harry Potter dans son école de Poudlard, il y entame son initiation…

Premier tome d’un cycle en quatre volumes, Abracadagascar nous emmène dans un monde où la magie naturelle de l’océan Indien rivalise avec celle des sorciers. Avec une impressionnante et subtile érudition, Ménéas Marphil a su créer un univers où toutes les mythologies connues se répondent de façon troublante pour ré-enchanter notre monde, réel et imaginaire mêlés. Formidable dépaysement, inoubliable récit fantastique, roman d’aventure plein de simplicité et d’humanisme, Abracadagascar est aussi une découverte de nos grandes mythologies fondatrices, grecque, médiévale ou celte.

**************************

Ce que j’en pense :

Un peu de magie ici ou là ne peut pas faire de mal, surtout s’il s’agit de se distraire un peu et d’oublier ses soucis du quotidien en se plongeant dans les pages d’un ouvrage au titre déjà dépaysant : « Abracadagascar ». Le nom en rappel bien un autre, plus terre-à-terre celui-là, mais exotique tout de même : Madagascar. C’est là que vit l’auteur, Ménéas Marphil. Ce n’est donc certainement pas un hasard.
Il s’agit d’un premier volet d’une saga qui devrait en comporter quatre, voire cinq. Les trois premiers sont néanmoins disponibles dans toutes les bonnes librairies.

J’ai pu noter quelques références marquées à l’univers d’Harry Potter, mais comme je ne connais qu’assez mal cette saga (oui, je suis l’une des rares personnes sur cette planète à ne pas avoir encore lu les incroyables aventures d’Harry Potter), je n’ai pas pu en apprécier toutes les subtilités.

Mes articulations ont apprécié à juste titre le climat proposé par l’auteur : la mer, le sable chaud, le soleil, les palmiers, les lagons, la barrière de corail, … Une carte postale de rêve ! Enfin sauf les brumes, je ne les aime point trop sauf peut-être pour planter une ambiance bien particulière. Il en faut parfois et dans cette histoire où la magie est au cœur de tout, c’est parfait.

Les personnages sont attachants. On sait bien que l’on n’apprend pas tout sur eux dans ce titre, mais justement, on sait que notre curiosité pourra être satisfaite par la lecture des prochains tomes de la saga. L’aventure ne fait que commencer !

La lecture est aisée pour nous adultes, mais elle ne devrait poser aucun problème pour le lectorat plus jeune. L’écriture est fluide, dynamique toutefois et nous entraîne dans un tourbillon magique qui nous éblouit.

Une présentation soignée de l’ouvrage par son éditeur complète cette impression d’avoir dévoré ce qui restera sans doute comme l’une de mes découvertes importantes dans la littérature jeunesse de cette année qui n’en est qu’à ses débuts, je le concède bien volontiers.

Ma note finale : 17 / 20

Nota Bene :

Merci à Livraddict et aux Éditions Au Diable Vauvert pour cette lecture enchanteresse.

1 commentaires:

Anne Sophie a dit…

il est dans mon petit repertoire ou je mets tous les livres que je veux acheter :)

Rendez-vous sur Hellocoton !