lundi 30 novembre 2009

Les lames reprennent du service --- "L'alchimiste des ombres" de Pierre Pevel


La Fantasy est en train de grignoter de plus en plus de place sur les étals de nos libraires. Je ne peux que m’en réjouir, même si au premier abord, ce n’est pas mon style de littérature préféré. Cependant, quand le talent est présent, si la plume est légère et sait nous mener sur des sentiers alors inconnus, pourquoi bouder notre plaisir ?

« L’alchimiste des ombres » est le second volet des aventures des « Lames du cardinal » de Pierre Pevel et vu comme j’avais apprécié cette entrée en la matière, je n’ai pas pu résister à ce nouveau chant des sirènes de la tentation.

**********************************

L’auteur :

Pierre Pevel, né en 1968, est l’un des meilleurs écrivains de Fantasy français.
Auteur de 7 romans, il a obtenu le Grand Prix de l'Imaginaire en 2002 pour « Les Ombres de Wielstadt » et le prix Imaginales 2005 pour « L’élixir d’oubli ».

Avec une verve et un talent dignes des plus grandes heures du feuilleton romanesque de cape et d’épée, il s’approprie avec bonheur les codes de deux genres littéraires dans ce roman d’aventure et de Fantasy épique.

********************************

L’intrigue :

Paris, 1633. Les dragons menacent le royaume.
Surgis de la nuit des temps, ils sont avides de pouvoir et décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire déjà dans les plus grandes cours d'Europe.

Pour déjouer leurs sinistres complots, Richelieu a reformé son unité d'élite, une compagnie clandestine d'aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d'élégance et d'astuce. Six hommes et une femme aux talents exceptionnels prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal.

Mais alors qu'ils ont rendez-vous, par une nuit d'orage, avec une espionne italienne aussi belle que dangereuse qui prétend détenir les clés d'un complot à venir, ils sont loin d'imaginer l'ampleur de la tragédie qui va s'abattre sur la France et les obliger à affronter leur plus terrible adversaire : l'Alchimiste des ombres...

******************************

Ce que j’en pense :

On peut lire indépendamment les deux volets de ce début de saga, mais les avoir lu dans le bon ordre est indéniablement un plus pour la compréhension de certains détails.

J’ai noté que Pierre Pevel souhaitait toujours faire de réguliers clins d’œil à ses « maîtres » littéraires et l’on retrouve des apparitions de personnages connus et rencontrés dans d’autres ouvrages que nous ne vous ferons pas l’affront de présenter.
D’Artagnan compte parmi eux. C’est juste épisodique, mais je trouve que cela donne plus de poids, de valeur à l’aventure que nous découvrons au fil des pages de ce nouvel opus.

Le style général est facile à décrypter et l’ensemble est fort agréable à lire.
Les actions sont très bien décrites. On ne peine absolument pas à imaginer les combats, les duels et autres moments où nos nerfs sont mis à rudes épreuves.
Quelques répétitions ici ou là parsèment un peu ce texte, mais elles ne sont pas gênantes. Elles peuvent même rendre service parfois. Cependant, il est vrai que lorsque l’on est captivé par sa lecture, on n’a pas envie de perdre du temps avec des redites. (Oui je ne suis pas du genre patiente, mais lors de mes lectures, surtout quand elles sont excellentes).

Comme dans le premier tome, l'auteur a recours à de courts chapitres souvent entrecoupés d'ellipses et parfois même clos par des cliffhangers. Cela fait très analyse de séries, mais il est vrai que le style même de Pierre Pevel a quelque chose qui favorise nettement notre imagination et des images très nettes viennent danser devant nos yeux. Le découpage du texte n’est pas fait au hasard et il impose un rythme à cette syntaxe qui elle-même ne faiblit à aucun moment.

L’art de Pierre Pevel trouve son apogée dans les descriptions des décors qui sont précises, mais jamais ennuyeuses et dans sa capacité qu’il a de nous faire croire sans difficulté à une histoire se déroulant en plein XVIIe siècle, mais réécrite avec les dragons.
Je suis historienne de formation donc je suis un petit plus difficile à duper, mais cela est si bien fait que cela semble logique, impensable autrement.

Les protagonistes ne nous ont pas encore livrés tous leurs secrets, loin s’en faut d’ailleurs. On est intrigués par ces Lames qui se complètent si bien, mais qui sont si différentes au fond. C’est sans doute ce qui fait leur force. La magie de l’écriture les réunie pour notre plus grand plaisir et fait en sorte que tout s’emboîte à merveille.

Comme dans le tome précédent, le suspens monte au fil des pages. Il y a beaucoup de surprises. Certains comploteurs sont en réalités d’autres victimes, mais chut, je ne vais pas en dire plus !
Les éléments de cette nouvelle intrigue sont complexes, retords, mais propices aux rebondissements qui offrent de nombreuses perspectives pour les prochains volumes qui ne manqueront pas de paraître un jour. (Oui, on le souhaite même ardemment !)
Le final ne laisse que peu de doutes à ce sujet.

En lisant certains passages de ces nouvelles aventures des Lames du Cardinal, je n’ai pu m’empêcher de penser à un film que j’ai eu l’occasion d’analyser très en détail à l’université : « Paris brûle-t-il ? ». Cela m’avait permis d’en découvrir moult détails et de pouvoir faire ce parallèle. Vous comprendrez pourquoi en lisant bien sûr ce livre.

Si j’avais déjà apprécié le premier opus de cette saga, j’avoue que ce second volume ne m’a pas déçu, bien au contraire. Je l’ai sans doute préféré au premier (ce qui me semblait impossible) et je suis déjà très impatiente de lire la suite.
Je pense que je vais rechercher des informations à ce sujet car quand on aime, on ne compte pas, mais quand même !

Ma note finale : 18 / 20

6 commentaires:

Acr0 a dit…

Voilà un livre (et la suite) que je veux absolument lire ! Il est même arrivé jusqu'à chez moi, grâce au prêt à la biblio, mais pas le temps pour le lire :/
Dans tous les cas, j'en entends que du bien !
Une prochaine fois !

herisson08 a dit…

Bonjour suite au conseil d'une bloggeuse je t'ai ajouté à mon moteur de recherche de littérature jeunesse. Je suis d'ailleurs ravie de découvrir ton blog! http://delivrer-des-livres.overblog.com

El Jc a dit…

Je reviendrais vers ta chronique, une fois ce tome lu. J'avais pour ma part beaucoup aimé le premier tome également. Pevel est un très bon artisan, et les romans de capes et d'épées se font si rare que cette initiative est à saluer.

Pauline a dit…

Ah oui, j'ai noté ces livres!
Ils sont dans mes prochains achats alors je n'ai pas tout lu de ton billet, je repasserai par là plus tard :D

El Jc a dit…

Je reviens comme promis l'ayant terminé ce soir. J'ai adoré comme le premier et j'ai maintenant hâte d'avoir le troisième entre les mains. Un parfait mélange de roman de cape et d'épée et de Fantasy. Un juste dosage d'action et de manigances politiques, le tout servi par des personnages tout droit sorti des feuilletons populaires que l'on aime tant...

Melisende a dit…

Un poil moins enthousiaste que pour le premier opus, pour ma part, mais ça reste tout de même très très bon !

La suite sort le 17 septembre, mais tu as du le voir avec le partenariat sur Livraddict. ^^

Rendez-vous sur Hellocoton !