vendredi 27 novembre 2009

Le bonheur retrouvé --- "365 méditations quotidiennes du Dalaï-Lama"


Je suis tout sauf une personne zen. Je sais bien qu’il faudrait que je le sois bien plus, mais c’est contre ma nature. Cependant, j’essaie d’y tendre un peu plus chaque jour. Je vous assure qu’il y a du travail et qu’une vie n’y suffira pas.

Mes moments de détente sont souvent liés à mes temps de lectures. J’ai donc, lors d’un de mes passages en bibliothèque, décidé de rendre une petite visite aux nombreux titres disponibles au rayon philosophie - religion.
C’est là que je suis tombée nez à nez avec « 365 méditations quotidiennes du Dalaï-Lama ».

********************************

L’auteur : (sources Wikipédia)

Le dalaï-lama est reconnu par les Tibétains comme le plus haut chef spirituel du Tibet et la réincarnation du bouddha de la compassion ; il est devenu le chef temporel (politique) du gouvernement du Tibet depuis le XVIIe siècle jusqu'à la première moitié du XXe siècle, puis chef de l'Administration centrale tibétaine encore à ce jour.

Tenzin Gyatso, né Lhamo Dhondrub le 6 juillet 1935 à Taktser au Tibet, est le 14e dalaï-lama, et le chef du Gouvernement tibétain en exil.

Moine bouddhiste de l'école Gelugpa, il est intronisé lors de l'intervention militaire chinoise au Tibet (1950-1951).
En 1959, il s'exile en Inde pour créer le gouvernement tibétain en exil, qu'il dirige depuis. Vivant actuellement à Dharamsala, il est considéré par l'Administration centrale tibétaine comme le plus haut chef spirituel du bouddhisme tibétain. Il plaide pour l'indépendance du Tibet jusqu'en 1973, puis pour l'autonomie réelle de l'ensemble du Tibet à l'intérieur de la Chine.
Selon le Comité Nobel pour la Paix et d'autres, il a constamment œuvré à la résolution du conflit sino-tibétain par la non-violence et reçoit à ce titre le prix Nobel de la paix en 1989.

Il est souvent invité par des centres bouddhistes, des institutions ou des personnalités, et effectue de nombreux voyages à travers le monde pour enseigner le bouddhisme tibétain, et diffuser un message de paix et de non-violence.
En mai 2008, le Time le classe premier sur sa liste des cent personnes les plus influentes au monde.

*********************************

L’intrigue :

Le Dalaï-Lama propose, pour chaque jour de l’année, une méditation inspirée et ouverte sur le monde. Quel que soit son âge ou sa condition sociale, chacun y trouve la nourriture spirituelle qui élève l’âme et donne de l’espoir.

C’est comme si Sa Sainteté avait la clef de nos cœurs. Pour lui, le quotidien n’est pas une banalité, puisque c’est le vôtre, le nôtre, celui des milliards d’individus qui, aux quatre coins du globe, forment l’Humanité.

Pour lui, le cœur de chaque homme, de chaque femme, de chaque enfant, renferme un trésor caché qui, tel un lotus, ne demande qu’à s’ouvrir pour libérer une lumière, et éclairer la vie ; afin que tel un fleuve lent et harmonieux, elle s’écoule au fil des jours vers un océan de plénitude et de bonheur.

***********************************

Ce que j’en pense :

Comme j’avais emprunté mon ouvrage dans une médiathèque, il est clair que je n’ai lu qu’une seule méditation par jour. Il m’a fallu accélérer un peu le rythme, mais j’ai quand même pris mon temps et j’ai apprécié chaque aparté avec le Dalaï-Lama.

Je précise tout de suite que je ne suis pas bouddhiste, je suis même sans religion, mais j’aime parfois lire des textes ou écouter les paroles pleines de sens de certaines personnes ayant la foi, leur foi. Point n’est besoin d’être converti pour y découvrir des vérités qui sont accessibles à tout le monde.
Le Dalaï-Lama n’exclut personne dans ses réflexions, on ne se sent jamais écarté, bien au contraire, il prend soin de démontrer que nous pouvons tous apporter quelque chose de bon à l’humanité.

Le style est fluide, on a l’impression d’un échange véritable avec le Dalaï-Lama. Il écrit, nous parle avec une simplicité qui abolie les distances, les différences d’âges, d’origines, de croyances, de sexe, et que sais-je encore. Il se met à notre hauteur et ne cesse de proclamer notre égalité. Cette dernière peut nous permettre à tous de parvenir à faire du bien autour de nous et donc à être plus heureux.

On peut toujours dire qu’il enfonce des portes ouvertes.
C’est parfois vrai, mais cela reste utile car ces éléments ne sont jamais trop mis en avant. Il est bon de se rappeler l’essentiel.

Beaucoup de ces méditations quotidiennes s’enchaînent les unes aux autres ce qui ne gène absolument pas pour une lecture plus en continue de cet ouvrage.
Ces textes courts donnent des exemples assez précis, on peut aisément se reconnaître. On est donc vite interpellé et ces phrases tournent un peu dans nos esprits. Ce n’est peut-être pas réellement de la méditation, mais au moins on y réfléchit un peu plus.

Ce livre m’a fait du bien pendant sa lecture, mais aussi après.
Je ne suis pas devenue zen, mais il m’a apaisé en quelque sorte. Il m’a permis d’assurer mes prises de positions actuelles. Je sais donc que je prends le bon chemin, il me faut maintenir le bon cap maintenant.
Il paraît que c’est à la portée de tous…

Ma note finale : 18 / 20

3 commentaires:

mirontaine a dit…

Je te conseille Méditer au quotidien chez Marabout sur la méditation Vipassana, très intéressant et à la portée de tous!

Edelwe a dit…

En voilà une bonne idée de cadeau!

herisson08 a dit…

Et voilà tu fais partie du moteur de recherche litté jeunesse :)

Rendez-vous sur Hellocoton !