mercredi 31 janvier 2018

Evolution d’Yves Coppens



Le livre :

Evolution d’Yves Coppens, coédition INSEP, Le pommier et Carnets nord, 96 pages, 7 € 50.
Publié le 26 octobre 2017.



Pourquoi cette lecture :

Yves Coppens est une personne que j’apprécie et j’aime beaucoup son parcours, son travail. De manière plus générale encore, j’aime ses écrits qui nous en apprennent tant sur nous alors que nous parlons de nos ancêtres, nos fondations dans ce monde…


Le pitch :

Comment s'est opéré le passage de la quadrupédie à la bipédie ? Qu'appelle-t-on chez les sportifs le syndrome de Lucy ? Quand l'homme a-t-il développé sa capacité à jouer ? Quel avenir envisager pour l'Homo sapiens toujours en quête de performances nouvelles ? Par le prisme du corps et du sport, Yves Coppens nous livre un passionnant petit traité de l'évolution humaine, faisant le point sur les connaissances que nous en avons aujourd'hui et sur le fruit de ses propres recherches. 
Il décrit le passé et questionne l'avenir de l'homme, préférant à un certain pessimisme ambiant une curiosité et un enthousiasme toujours renouvelés.



Ce que j’en pense :

Le sport, on le pratique à notre niveau, plus ou moins modestement.
Le sport, on le regarde, on le suit, sur les divers médias lors des grandes compétitions, mais aussi lors des championnats d’importances variées (locaux, régionaux, nationaux, internationaux).
Le sport est presque partout dans notre vie contemporaine et c’est tant mieux car il participe à notre bonne santé si on ne fait pas que regarder les autres en faire évidemment. Et non, le lever de télécommande n’est toujours pas une discipline olympique !
Le sport, toujours lui, est donc un bon prisme pour étudier, raconter notre société.

Ce titre est court, mais dense.
Il s’agit d’un entretien avec Yves Coppens, paléoanthropologue et professeur au collège de France, qui nous parle de notre passé (nos cousins, nos ancêtres directs), de notre évolution physique (passage à la bipédie par exemple), mais pas seulement, de notre présent aussi avec l’homo sapiens sapiens, mais également un peu de notre possible avenir (évolution de la culture, de la nature).

C’est véritablement passionnant même si le sport n’est pas votre passion première. C’est un point de départ, mais les idées évoquées vont au-delà.
J’y ai redécouvert des notions que j’avais un peu oublié car je ne suis pas seulement plongée dans des ouvrages de paléoanthropologie (même si j’aime cela). J’ai pu aussi saisir le mode de pensée et d’approches d’Yves Coppens sur notre société, ses craintes fondées ou non. J’avoue que cela m’a amené à réfléchir, à échanger avec en premier lieu mon mari qui a dévoré également ce titre.
Ce livre pose des tas de questions plus complexes qu’il n’y paraît et je pense que cela pourrait faire l’objet d’écrits bien plus complets et conséquents, mais c’est déjà une bonne première approche que cette collection-là (Homo Ludens). Je pense d’ailleurs me pencher sur les autres titres disponibles ou à venir, histoire d’élargir encore ma vision des choses.

Petit par la taille, c’est un concentré de réflexions et de savoir qu’il faudrait diffuser beaucoup plus.



Et s’il fallait mettre une note : 15 / 20




0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !