mercredi 23 novembre 2016

Les 18 dernières heures de Jésus de Corrado Augias




Rentrée littéraire 2016


Le livre : 

Les 18 dernières heures de Jésus de Corrado Augias aux éditions Tallandier, 297 pages, 20 € 90. 
Publié le 8 septembre 2016.



Pourquoi cette lecture : 

C'est ma curiosité d'historienne qui m'a poussé à choisir ce titre lors de l'opération Masse Critique organisée par Babelio. 



Le pitch : 

En passionné du personnage de Jésus, l'historien italien Corrado Augias, s'empare des dernières dix-huit heures de la vie du prophète et tente une reconstitution confrontant les textes à son imagination. Que s'est-il passé depuis le soir de l'arrestation jusqu'à son exécution ? Le procès s'est déroulé très vite et les nombreuses questions demeurent : de quoi Jésus a-t-il été réellement accusé ? Quelle procédure a-t-on appliquée ? Qui a ordonné l'arrestation et pour quelle raison ? Et, surtout, qui avait concrètement le pouvoir de rendre la justice et de prononcer le verdict ? De nombreux personnages peuplent son récit, plus tourmentés et complexes que dans leurs représentations habituelles : Ponce Pilate, irascible, hésitant et en difficulté politique ; Claudia Procula, sa mystérieuse épouse au passé sulfureux et au rêve prémonitoire qui tente de comprendre Jésus ; Caius Quintus Lucilius, intellectuel déçu et témoin perspicace des événements ; Nicodème, le pharisien, adepte de Jésus et membre du Sanhédrin ; Judas, peut-être injustement accusé ; Madeleine, la plus célèbre des disciples ; Hérode Antipas, le roi fantoche entre les mains des Romains ; Joseph et Marie qui, désespérés, assistent à la mort de leur fils bien-aimé. 
Et puis enfin, la foule capricieuse et turbulente de Jérusalem. En reconstituant l'affaire, l'auteur résume des décennies de débats historiques et théologiques. Nous faisant partager sa passion pour cet homme et son destin, il propose des pistes nouvelles et inattendues pour stimuler nos réflexions. Et réussit même à nous tenir en haleine !



Ce que j'en pense : 

J'ai toujours pensé que pour mieux comprendre le présent, il fallait connaître le passé. Évidemment, les choses semblent avoir radicalement évoluées, alors qu'en y regardant de plus près, on aperçoit certaines racines du problème au contraire. Les méthodes, les techniques changent, mais au fond, l'Homme reste le même. 
Comprendre les fondements des principales religions est important pour saisir la portée de tensions toujours d'actualité. 
Et il ne s'agit pas de se laisser influencer. Il importe d'avoir un œil critique. Il y a une véritable démarche de recherche sur des faits, sur des sources dans cet ouvrage qui nous propose de revivre presque comme si on y était, les dernières heures de Jésus de Nazareth. 

L'auteur nous explique sa façon de faire en avant-propos ainsi quand il reconnaît avoir imaginé certains passages, à son sens, cohérents, le lecteur n'est pas pris en traître. J'ai apprécié cette franchise et je comprends ce parti pris. 
C'est indispensable pour avancer quitte à se fourvoyer. Il sera toujours temps de corriger si un jour, on peut avoir accès à des sources fiables nouvelles. Et c'est aussi un excellent moyen d'amener de nouveaux lecteurs. Ce type d'ouvrages n'est pas aussi attirant pour le grand public que d'autres (ex : thriller). Rendre plaisant une lecture pourtant très recherchée, sérieuse n'est pas si facile et c'est réussi. 

J'ai lu durant mes jeunes années la Bible. Sans être croyante, cela m'a donné des bases. Qu'on le veuille ou non, la France est un pays de civilisation latine avec une culture judéo-chrétienne qui remonte loin dans son histoire. Avoir quelques connaissances permet de mieux comprendre les traditions, les habitudes ancestrales etc... c'est un socle commun. 
Avec ce livre, on va plus loin, mais l'objectif est le même : connaître, comprendre, réfléchir. 

L'histoire qui nous est racontée à 2 000 ans et des poussières, mais je lui ai trouvé bien des aspects contemporains. 
J'ai affiné mon maigre bagage de savoirs sur cette période et cette zone géographique, sur tous les plans : historique d'abord, sociale et économique aussi, politique assurément et également religieux. 
J'ai aussi été surprise car même en connaissant l'issue, j'ai été prise par le suspense ! Oui ce livre se dévore comme un roman et c'est pourtant un ouvrage historique avec seulement quelques ajouts de fiction, mais au service de l'Histoire. 

La missive qui clôt ce travail de longue haleine va résonner encore longuement en moi et dans bien d'autres lecteurs. 
Lisez donc, vous comprendrez, peu importe vos croyances...



Et s'il fallait mettre une note : 16 / 20 


0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !