lundi 10 octobre 2016

Les enquêtes de Setna, tome 3 : les voleur d'âmes de Christian Jacq




Le livre : 

Les enquêtes de Setna, tome 3 : les voleur d'âmes de Christian Jacq aux éditions XO, 279 pages, 16 € 90. 
Publié le 19 mars 2015
Existe en version de poche. 



Pourquoi cette lecture : 

Un ouvrage longtemps laissé dans ma PAL donc une occasion de la faire baisser un peu et une envie d'avancer dans la saga, voilà qui me semble être de très bonnes raison de lire ce livre. 



Le pitch : 

Le prince Setna, fils cadet de Ramsès II, et sa compagne ,, Sékhet poursuivent leur combat contre le Mal. Mais la tournure que prennent les événements complique leur mission. Alors que tous pensent que Setna a péri noyé, celui-ci navigue vers la cité sacrée de la déesse-Chatte. Il espère y découvrir le vase d'Osiris, sans lequel il ne peut arrêter le mage noir. Malheureusement, le voilà en proie à une illusion mortelle. 

Aura-t-il assez de bravoure et d'amour envers Sékhet, pour ne pas céder à des tentations qui le mèneraient inexorablement à sa perte ? Sékhet, convaincue que son amant est toujours vivant, s'est réfugiée dans le temple de la déesse-Lionne. Malgré ses précautions, elle demeure néanmoins à la portée du mage noir qui. avec l'aide de son réseau syrien, prépare une vaste offensive contre Ramsès. Séparés et désemparés, comment Setna et Sékhet peuvent-ils continuer à s'opposer à l'inexorable progression du mage ?



Ce que j'en pense : 

Il arrive parfois que certaines lectures soient exactement comme vous le pensiez, mais au lieu de gâcher votre plaisir, cela le maintien. Il y a un côté rassurant à cette situation et un autre qui attend peut-être la surprise qui même si elle ne vient pas, ne vous déçoit point car l'espoir était mince. 
N'allez cependant pas croire que ce roman soit sans intérêt. 

Apprécions le petit rappel des épisodes précédents pour les lecteurs qui n'enchaînent pas les tomes. C'est utile pour les uns, sans déranger les autres qui peuvent faire l'impasse sur ces quelques pages. 

Comme toujours, des illustrations sont présentes à la fin de chaque chapitre. Elles sont authentiques et ancrent le récit dans une certaine réalité. Pour le lecteur, c'est un petit plus qui peut l'aider à y croire encore plus. 
Des passages permettent aussi d'être plonger dans la vie quotidienne de cette époque lointaine, mais proche par bien des aspects. La nature humaine n'a point changé au fond. 

J'ai trouvé qu'il y avait un peu moins de répétitions ou de "remplissage" que dans le tome précédent même si on en trouve un peu. Un plus apprécié par la lectrice que je suis car on avance ainsi plus dans le récit qui est toujours rédigé avec le style reconnaissable de Christian Jacq, enfin pour ses lecteurs plus ou moins réguliers. 
Certains déploreront ce manque d'originalité, d'autres l'apprécieront. Je me situe un peu entre deux. J'aime le confort un peu routinier, mais j'aimerais parfois un peu plus de nouveautés. 

Sinon dans son ensemble, voilà un épisode parfaitement conforme à ce que j'en attendais. Sympathique et distrayant, agréable, romanesque et qui appelle une suite évidemment... 



Et s'il fallait mettre une note : 13 / 20 



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !