lundi 8 juin 2015

Mortelles Hébrides de John-Erich Nielsen



Le livre : 

Mortelles Hébrides de John-Erich Nielsen aux éditions HoH, 264 pages, 9 € 00. 



Pourquoi cette lecture : 

Il s'agit d'un partenariat avec les éditions HoH. 



Le pitch : 

L’inspecteur Sweeney s’apprête à démissionner… Afin de mûrir sa décision, le jeune homme a choisi de passer une semaine sur l’île de Barra, un morceau de granit oublié à la pointe sud des Hébrides. Mi-décembre, le jour y dure moins de quatre heures… 
Mais l’isolement de l’Atlantique nord ne saurait tenir le destin à distance. Ed Robertson, un conteur en gaélique, disparaît mystérieusement. Puis Sweeney découvre bientôt le cadavre d’un homme, abandonné dans une tourbière. Comment cet inconnu, qui n’a pris ni l’avion ni le bateau, est-il arrivé là ? Deux trous à la base de son cou sont censés faire croire à la manifestation d’une Baobhan Sith, le vampire des Highlands… C’est alors qu’une tempête s’abat sur l’archipel. Coupés du monde extérieur, les habitants de Barra se retrouvent à la merci d’un meurtrier qui, très vite, va les frapper à nouveau. 
Un huis clos oppressant au cours duquel Sweeney devra affronter cette évidence : l’un des îliens qu’il côtoie… est un assassin !



Ce que j'en pense : 

Pas toujours facile de se plonger dans une série policière même si chaque ouvrage possède une intrigue indépendante. On sait bien qu'il nous manque quelques clefs, quelques détails de personnalité etc. Oui, les protagonistes récurrents se sont étoffés, cela est bien normal. 
Mais j'aime les challenges et j'ai relevé celui-ci alors que je suis plutôt psycho maniaque, du genre à lire chaque épisode bien dans l'ordre. 

Bien m'en a pris car je l'ai trouvé fort sympathique l'inspecteur Sweeney. Un peu étrange ok, mais sympa. Pourtant niveau moral, cela n'allait pas bien fort pour lui. Et il faut bien dire que son existence a eu l'air d'avoir été sacrément mouvementé si l'on en croit les notes de l'auteur en bas de page dés qu'une référence à un élément de son passé personnel ainsi que professionnel  est évoquée. 

Belle brochette de personnages présentée là également. Certains correspondent parfaitement à ce que l'on attend, d'autres sont un tantinet plus déroutants et c'est tant mieux. 

Décors qui est parfait pour ce type d'intrigue. Hostile à souhait, sauvage, mais également peuplé d'êtres simples et au caractère bien trempé, mais également entier. 

Niveau stylistique, c'est très correct avec un penchant pour le vieillot. Ceci étant dit, cela passe fort bien car le lecteur est quelque part rassuré. On se croirait presque dans un de ces premiers romans policiers, l'avancement de la technologie en bonus. En résumé, ce titre tout comme la saga ne révolutionne pas le genre, mais tend vers un certain classissisme pas désagréable du tout. J'avoue avoir passer un agréable moment et on est presque en selle pour le prochain volume des aventures de l'inspecteur Sweeney. 


Et s'il fallait mettre une note : 12 / 20



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !