vendredi 15 avril 2011

La mémoire dans les poches, tome 2 d'Etienne Le Roux et Luc Brunschwig


Voilà, j'ai terminé ma seconde lecture pour mon premier Read A Thon (les 9 et 10 avril 2011) : "La mémoire dans les poches", seconde partie.
Le Read A Thon, qu'est-ce que c'est ? C'est une "manifestation" virtuelle organisée par les blogueurs littéraires qui sévissent sur la Toile. Le principe est assez facile à comprendre. Comme pour un marathon, il s'agit d'une course d'endurance sauf que pour le coup, on ne vous demande pas d'enchainer les foulée, mais les lectures. Durant 12 heures ou 24 heures, selon votre choix, vous avez pour mission de lire le plus possible. Il n'y a rien à gagner, c'est juste un challenge, pour le fun, pour s'amuser, pour échanger ensuite et même pendant !!!

J'avais débuté doucement avec une bande dessinée et comme elle était en deux partie (le troisième volet n'était pas encore disponible), j'avoue que j'ai bien rôdé ma monture avant d'accélérer le rythme.


L'intrigue :

Dans ce second volet, le personnage principal est le fils de Sidoine : Laurent dit LOL.
Il a poursuit sa carrière de romancier et cette fois, il touche le succès. il profite d'un passage télévisé pour la promotion de son dernier opus pour lancer un appel à témoin : il recherche son papa disparu depuis 3 ans.
Cela paie et il va se lancer sur ses trousses. Il ira de surprises en surprises. Sa papa n'était pas celui qu'il pensait…


Ce que j'en pense :

Je vais reprendre des éléments que j'ai déjà cité dans mon billet sur le premier tome de cette saga qui en comptera trois en tout. On n'a pas pour le moment de date annoncée pour la sortie du dernier opus.

Voilà encore une bande dessinée haut de gamme et cela fait plaisir à lire. Je dis encore car c'est de plus en plus le cas, même s'il faut les chercher parmi toutes les publications du genre qui ne sont pas là pour durer...
Et quand je dis "haut de gamme", c'est simplement que l'album est d'une qualité rare.
- Un beau format, légèrement plus grand que la "normale" (type "Boule et Bill") et rendra un bel effet dans une jolie bibliothèque.
- Une reliure très rigide, qui ne pliera pas, qui va durer dans le temps.
- Une illustration pour la couverture magnifique, sobre, mais qui pose déjà le décor.
- La quatrième de couverture est également très soignée, elle reprend une illustration que l'on voit dans le récit, mais qui a son importance.
Un fort bel objet déjà et c'est important pour les amateurs. Même chose pour les lecteurs occasionnels car cela prouve que la bande dessinée possède aussi ses lettres de noblesse dans le genre.

On est toujours dans les secret de famille, mais là on sort un peu de la citée, on se retrouve carrément au Bled.
On avance à pas de géant et comme Laurent, on découvre le parcours de Sidoine après son départ du café de quartier : le Bambi. Comme lui encore, on va tomber un peu des nues et se rendre compte de tout ce qu'à bien pu faire ce vieux monsieur pour une inconnue. Sa croisade, ses aventures incroyables et enfin le résultat : Malika aura ce que tenait tant à lui faire parvenir Sidoine. C'est magique, c'est presque improbable et pourtant la réalité dépasse souvent de loin la fiction. il suffit pour s'en convaincre de lire la dédicace imprimée dans ce tome : "Pour Némo et Nausicaä, petits-enfants qui n'ont jamais connu leur papy Roger… Mais qui ont appris à le comprendre, à le sentir, à l'aimer, à travers les pages de la Mémoire et ce personnage de Sidoine qui lui ressemble tant."
Forcément cela touche… Enfin, moi ça me touche.

Les personnages sont bien brossés. On ne nous cache pas les difficultés réelles, même si elles sont atténuées car le noeud du récit reste ce secret de famille et le parcours peu orthodoxe de quelques personnages que l'on ne s'attend pas du tout à voir là.
La vie est ainsi faite.

Le graphisme est intéressant, plaisant. Les ambiances sont bien croquées, les couleurs intimistes.
Je ne pense pas que les dessins soient réalisés à la palette graphique (ou alors, c'est vraiment bien fait) car on croirait des aquarelles ou des cases réalisées à l'ancienne, aux feutres.
C'est un régal pour les yeux.

A découvrir.

Ma note finale : 16 / 20

0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !