mercredi 19 janvier 2011

Le voleur d'ombres de Marc Lévy



Je n'aurai pas pensé être aussi sensible à la plume de Marc Lévy car sans l'avoir catalogué auteur à succès et uniquement commercial, j'étais quand même un peu sceptique.
"Le voleur d'ombres" m'a été offert car j'ai dévoré les deux précédents romans de l'auteur. Celui-ci a connu le même sort que ces derniers en trois soirées.

****************

L'auteur : (Le site officiel de Marc Levy : http://www.marclevy.info/home.aspx)

Marc Levy est né le 16 octobre 1961 en France. À 18 ans, il s'engage à la Croix Rouge Française où il passe 6 ans à divers postes. Parallèlement, il étudie la gestion et l'informatique à l'Université Paris Dauphine.

En 1983 il crée une société spécialisée dans les images de synthèses en France et aux États-Unis. En 1989 il perd le contrôle de son groupe et démissionne.

À 29 ans, repartant de zéro, il rentre à Paris et fonde avec deux amis une société de travaux de finitions qui deviendra l'un des premiers cabinets d'architecture de bureau en France.

À 37 ans, Marc Levy écrit une histoire à l'homme que deviendra son fils. Encouragé par sa soeur scénariste (aujourd'hui réalisatrice), il envoie ce manuscrit aux Editions Robert Laffont qui acceptent aussitôt de publier Et si c'était vrai. Peu avant la sortie du roman, Steven Spielberg (Dreamworks) en acquiert les droits d'adaptation cinématographique. Le film, intitulé Just Like Heaven, produit par Steven Spielberg, interprété par Reese Whitherspoon et Mark Ruffalo, s'est classé premier du box-office américain lors de sa sortie en 2005.

Après la publication de son premier roman, Et si c'était vrai, en 2000, Marc Levy se consacre exclusivement à l'écriture. Tous ses romans figurent dès leur parution en tête des ventes annuelles en France et connaissent un succès international. Il publie Où es-tu ? en 2001 (adapté pour la télévision en 2007), Sept jours pour une éternité en 2003, La Prochaine Fois en 2004, Vous revoir, la suite de Et si c'était vrai, en 2005, Mes amis, mes amours en 2006 (adapté au cinéma en 2008), Les Enfants de la liberté en 2007 et Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites en 2008.

Son neuvième roman Le Premier Jour est sorti le 25 juin 2009.

La première nuit, la suite du Premier Jour est sorti le 2 décembre 2009.

Ses 10 premiers romans, traduits en 41 langues, ont été publiés à 19,5 millions d'exemplaires (toutes langues et toutes éditions confondues). Marc Levy est l'auteur français le plus lu dans le monde. (Source des chiffres de vente et de classement : Ipsos/Livres Hebdo - Le Figaro).

Marc Levy a écrit quelques nouvelles et réalisé un court-métrage pour Amnesty International, La lettre de Nabila, diffusé en mars 2004. Il a également écrit quelques chansons pour différents artistes, dont Johnny Hallyday.

****************

L'intrigue :

" Maintenant, assieds-toi, il faut que l'on parle, a dit l'ombre".
Je me suis assis en tailleur sur le sol. "Tu as un pouvoir très rare, il faut que tu acceptes de t'en servir, même s'il te fait peur. "Pour quoi faire? "Trouve pour ceux dont tu dérobes l'ombre cette petite lumière qui éclairera leur vie, un morceau de leur mémoire cachée, c'est tout ce que nous te demandons. "Nous ? "Nous, les ombres, souffla celle à qui je m'adressais". J'ai souri, je comprenais très bien de quoi elle parlait ".

*****************

Ce que j'en pense :

Dès les premières lignes, j'ai accroché au récit de ce jeune garçon, puis de ce jeune homme. La simplicité de l'histoire aurait pu m'ennuyer ou me décourager, mais non au contraire.
Si certains passages sont assez largement téléphonés et si l'issue de cette histoire est courue d'avance, peu importent car c'est vraiment ce que l'on a envie de lire. On est pris dans cette spirale et l’on s'y abandonne avec plaisir.

Je l'avoue, j'ai été même très émue vers la fin avec la disparition d'un des protagonistes. Marc Lévy a su trouver les mots justes et m'émouvoir presque jusqu'aux larmes. Je suis peut-être trop sensible, mais qu'importe. Il faut une sacrée dose de talent pour y parvenir.

Fable des temps moderne, "le voleur d'ombres" va plaire au plus grand nombre, même aux lecteurs occasionnels (j'en connais un qui l'a apprécié et pourtant, ce n'est absolument pas son style de lectures habituelles et ce n'est pas non plus un dévoreur de livres même s'il lit toujours un peu. Merci a lui pour ce présent.)

Ne boudez pas votre plaisir même si vous attendez sa sortie dans plusieurs mois en version de poche. Empruntez-le si cela vous est possible et laissez-vous emporter par l'imagination, le rêve et un peu de magie.


Ma note finale : 16 / 20

4 commentaires:

Anne Sophie a dit…

un titre qui est dans ma pal, ton billet donne envie

Emeralda a dit…

J'espère qu'il va te plaire aussi. ;-)

Anonyme a dit…

Je ne peux m'empêche de réagir à cette phrase de votre article :
"Encouragé par sa soeur scénariste (aujourd'hui réalisatrice), il envoie ce manuscrit aux Editions Robert Laffont qui acceptent aussitôt de publier Et si c'était vrai".
Marc Levy n'a jamais envoyé son manuscrit aux éditions Robert Laffont, et surtout pas par la poste ! Il avait un agent littéraire très célèbre (Susana Lea) qui a placé le livre auprès de Laffont. La nuance est énorme et s'appelle le canal relation ! Levy n'aurait sans doute jamais été retenu par un comité de lecture.
Cordialement,
Alice.

Emeralda a dit…

J'avoue que je ne connaissais pas cette nuance, en effet, assez importante, mais qui ne change pas mon jugement sur le livre "Le voleur d'ombres".
Merci beaucoup pour ce complément d'information.

Cordialement.

Rendez-vous sur Hellocoton !