samedi 24 avril 2010

La Team lit : "Vingt mille lieues sous les mers" de Jules Verne

Les grands classiques de la littérature ne m’ont pas toujours passionné, loin de là même. Souvent, je les ai même trouvés ennuyeux, rébarbatifs, trop austères, pas assez vivants, mais avec l’âge, je suis bien obligée de réviser mes jugements.
Sans doute suis-je plus à même de les comprendre, je suis prête à décrypter leurs messages. Enfin, au moins une partie d’entre eux car je ne suis pas devenue une spécialiste en la matière en quelques années seulement.

Une lecture commune avec les autres membres de la Team de Livraddict m’a donné l’occasion d’explorer la prose de Jules Vernes.
Notre choix s’est porté sur un titre connu, archi connu même et dont les multiples adaptations au grand et petit écran sont légion : « Vingt mille lieues sous les mers ».


************************************

L’auteur : (Source Wikipédia)

Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes et mort le 24 mars 1905 à Amiens, est un écrivain français, dont une grande partie de l'œuvre est consacrée à des romans d'aventures et de science-fiction (ou d'anticipation).


En 1863 paraît chez l'éditeur Pierre-Jules Hetzel (1814-1886) son premier roman Cinq semaines en ballon qui connaît un immense succès, au-delà des frontières françaises. Lié à l'éditeur par un contrat de vingt ans, Jules Verne travaillera en fait pendant quarante ans à ses Voyages extraordinaires qui compteront 64 volumes et paraîtront pour une partie d'entre eux dans le Magasin d'éducation et de récréation destiné à la jeunesse. Richement documentés, les romans de Jules Verne se situent aussi bien dans le présent technologique de la deuxième moitié du XIXe siècle (Les Enfants du capitaine Grant (1868), Le Tour du monde en quatre-vingts jours (1873), Michel Strogoff (1876), L'Étoile du sud (1884) ...) que dans un monde imaginaire (De la Terre à la Lune (1865), Vingt mille lieues sous les mers (1870), Robur le conquérant (1886)...)

L’œuvre de Jules Verne est populaire dans le monde entier et, selon l’Index Translationum, avec un total de 4162 traductions, il vient au deuxième rang des auteurs les plus traduits en langue étrangère après Agatha Christie. L'année 2005 a été déclarée « année Jules Verne », à l'occasion du centenaire de la mort de l'auteur.

***********************************

L’intrigue :

Un monstre marin, " une chose énorme ", ayant été signalé par plusieurs navires à travers le monde, une expédition est organisée sur l'Abraham Lincoln, frégate américaine, pour purger les mers de ce monstre inquiétant.
À bord se trouvent le Français Pierre Aronnax, professeur au Muséum de Paris, et Conseil, son fidèle domestique. Une fois parvenus en vue du monstre, deux immenses trombes d'eau s'abattent sur le pont de la frégate, précipitant Aronnax, Conseil et le harponneur canadien Ned Land sur le dos du monstre... qui s'avère être un fabuleux sous-marin, le Nautilus, conçu et commandé par un étrange personnage, le capitaine Nemo, qui paraît farouchement hostile à toute l'humanité ! Condamnés à ne plus jamais revoir leur patrie, leurs parents, leurs amis, la plus extraordinaire aventure commence pourtant pour les trois hommes...


************************************

Ce que j’en pense : (Lecture toujours en cours)

L’édition que je me suis procurée est une simple version par Le Livre de Poche, mais elle comporte en fait, les illustrations d’époque de l’édition originale Hetzel, 111 pour être précise. De quoi agrémenter ma lecture par des gravures qui ne sont pas celles que l’on retrouve aujourd’hui dans les éditions pour enfants. Dommage d’ailleurs, je les trouve magnifiques.

J’ai réellement redécouvert cette histoire car mes souvenirs des adaptations au cinéma de ce classique sont un peu émoussés. Je suis retournée aux sources et c’était agréable dans l’ensemble même si par moments, j’ai trouvé les ficelles un peu grosses. J’ai eu l’impression qu’on diluait une intrigue qui aurait pu être plus dense, mais c’est vrai qu’il faut tout remettre dans son contexte. Tout ce qui nous paraît banal ne l’était pas à l’époque où Jules Verne écrivait ce récit.
D’autres passages m’ont plus intrigués. Ma lecture n’a pas été passionnée, mais j’y ai pris du plaisir, je ne peux pas le nier. Cependant, je n’ai pas terminé dans les délais de notre lecture commune car j’ai préféré la fractionner un peu plus afin d’aller jusqu’au bout. (Je ménage ma monture)
J’ai en effet était assez ennuyée par le côté très encyclopédique du récit. Jules Verne nous donne une foule de détails qui pour ma part ressemblent plus à de l’étalage de « science » qu’autre chose. Cependant, cela aidait peut-être les lecteurs contemporains. Il faut sans nul doute que je me mette plus à leur place et non pas à la mienne.


Les personnages sont bien campés, tout comme les différents décors.
Les descriptions sont riches, mais pas pompeuses sauf quand elles sont d’ordre encyclopédique. Elles servent le récit, aident le lecteur à se faire une idée des lieux où se trouvent les protagonistes. Pour un peu, on sentirait les embruns marins, on visionnerait cet éclairage électrique brut, on suffoquerait par manque d’air quand les réserves du Nautilus s’épuisent…

Une lecture que je vais poursuivre donc que file de l’eau…

À lire les autres avis de : El Jc, Baba, Mallou, Jess, Nathalie, Heclea, et Thalia.

9 commentaires:

El Jc a dit…

Tu as très bien rendu compte de ce décalage entre ce qu'il nous semble être aujourd'hui un foisonnement scientifique et ce qu'en perçurent semble t'il à l'époque les lecteurs de Jule vernes. Pour ma part je reste conquis à chaque relecture.

Malou a dit…

Pas fini chez moi, je l'ai d'ailleurs remisé pour plus tard, car vraiment pas l'envie de lire ce genre là. Malgré tout, les avis positif du reste de la team donne envie de persévérer.
Bonne fin de lecture !

heclea a dit…

En faisant abstraction de l'étalage d'espèces marines et en replaçant ce livre dans son contexte historique, je me dis que Jules Verne était un grand monsieur !
Une lecture que je ne regrette pas ;)

Liyah a dit…

Je n'ai jamais lu de Jules Verne, je dois dire que j'ai un peu peur de m'y attaquer ! J'essaierai tout de même un de ces quatre !

feebourbonnaise a dit…

Une lecture que je ne regrette pas non plus. Comme dit Heclea, Jules Verne était un grand Monsieur.

J'aime beaucoup la photo du musée avec l'orgue. Elle est tirée d'une adaptation ?

Phooka a dit…

Vous me donnez envie de relire Jules Verne avec votre challenge!!!

baba a dit…

Jules Verne ressemble un peu au Capitaine Nemo :D

Bonne fin de lecture !

Nathalie a dit…

Comme tu le soulignes si bien, il y a pas mal d'explications scientifiques, mais ça ne m'a pas dérangé. En fait, dans chacun d'entre elle, il s'agit pour l'auteur d'inventer une théorie qui se tienne... Un peu comme si aujourd'hui on nous parlait de la conquête de Mars et qu'on nous expliquait techniquement comment les vaisseaux spatiaux fonctionnent, ce serait fascinant pour des gens de notre époque ! Dommage qu'on n'ait pas un Jules Verne du XXIè siècle :D

Thalia a dit…

Superbe voyage en votre compagnie pour ma part. :)

Tu ne l'as pas encore terminé mais c'est pas grave tu en as déjà tiré l'essentiel. :)

Rendez-vous sur Hellocoton !