lundi 25 mai 2009

Duo en os troubles (saison 3) ----- "Bones" saison 3 - coffret DVD



C’est avec un plaisir non dissimulé que je vais replonger pour une troisième saison dans l’univers certes un peu macabre de « Bones », mais qui ruisselle également de bonne humeur, de tendresse, de complicité, d’amitié le tout pour la bonne cause : retrouver les assassins !

**************************************
La petite présentation du coffret DVD :

Une présentation classique est fonctionnelle : un coffret en carton contenant trois boîtiers DVD taille slim. L’un d’entre eux en contiendra 2 sans être plus épais. L’ensemble est sobre et ne se démarquera pas dans votre DVDthèque.

Coffret 4 DVD donc d’une durée approximative de 11 h 20 soit 15 épisodes de 45 minutes environ.

Les pistes audio et les sous-titres sont disponibles en Français, Anglais et Espagnol.

Je note tout de même un point faible : c’est le résumé de l’intrigue (sorte de 4ème de couverture pour coffret DVD). Il comporte des erreurs grossières et inadmissibles pour les fans.

**************************************
L’intrigue :

La célèbre anthropologue Tempérance Brennan, surnommée Bones, et son coéquipier, agent du FBI, Seeley Booth vont résoudre bien des affaires de meurtre, mais aussi faire la lumière les agissements d’une société secrète vieille de plusieurs siècles, mais donc les crimes se perpétuent encore de nos jours…
Tout l’institut Jefferson va être encore une fois sur la brèche…

**************************************
Les bonus du coffret DVD :

- Certains épisodes comportent des séquences sous-titrées en français car elles n’ont jamais été doublées. Ce sont des versions rallongées des épisodes dits classiques. Un vrai bonheur pour les fans de la série car on gagne quelques précieuses minutes avec nos héros préférés.

- Des bandes-annonces mais elles ne sont guère passionnantes et surtout elles peuvent être trouvées aisément sur la Toile. Elles n’ont en prime aucun lien particulier avec « Bones », l’intrigue ou la spécificité de la série.

- Des versions d’épisodes bruts et d’autres diffusées. C’est intéressant de noter ces minimes différences qui au final sont sacrément importantes.

- Le bêtisier : c’est classique, mais cela fonctionne toujours. (En VO)

- Des petits documentaires pour plonger dans l’univers de la saga : très instructifs comme à chaque fois et bien chapitrés.


**************************************

Mon avis sur la troisième saison :



1- Illuminati :
Un crâne qui vole pour atterrir dans un pare-brise de voiture, voilà comment débute ce premier épisode. On pourrait croire que j’ai comme les occupants du véhicule fumé un peu trop de "Marie-Jeanne", mais non, même pas, je n’ai aucunement besoin de ce genre de substance.
Zack parti, il faut le remplacer, mais Tempérance s’y refuse pour l’instant. Elle fait traîner les choses en longueur et elle ne se rend presque plus sur le terrain avec Booth. Ce dernier, on le comprend bien, ne trouve pas cette situation idéale.
Le duo de choc et de charme est comme rompu temporairement, bancal, mais forcément cela va repartir car tout le monde voit bien que chacun ronge son frein à sa manière. Certaine y voit d’ailleurs une signification toute particulière que chaque fan de la série ne cesse d’imaginer d’ailleurs !
Pour le reste, on est sur la même dynamique que les deux précédentes saisons et c’est ce que l’on attendait.

2- La relève :
Il est fréquent dans les enquêtes que les évidences soient trompeuses. On peut facilement se faire avoir par les clichés, les idées toutes faites car non seulement, c’est très facile de s’y laisser prendre, mais en prime, c’est parfois bien commode.
Dans cet épisode, notre duo fonctionne de nouveau comme avant. Certains de l’ancienne école ont bien du mal à se faire à cette équipe détonante alors que d’autres au labo doivent lutter contre les éléments sulfureux d’une libido purement masculine.
Révolutionner le monde pour qu’il soit meilleur, tout le monde en rêve. Chacun a aussi son idée sur les méthodes qu’il faudrait employer, mais bien peu trouve la recette qui fonctionne.
Et si notre avenir se construisait petit bout par petit bout avec les générations futures, notre relève, la relève ?!

3- Monsieur ED :
Le titre de cet épisode s’inspire d’une veille série télévisée où le personnage de M. ED était un cheval qui parle. Et ce nom de scène fut repris par la victime pour un séminaire très spécial : il devenait en effet un poney qui se faisait monter par une cavalière qui le dominait.
Une approche assez particulière des rapports humains, dominants et dominés pour des jeux sexuels pour le moins spéciaux. (Mais on va en apprendre de belles d’un point de vue anthropologique grâce aux fines analyses de Tempérance).
On peut être agacé par le manque de tolérance dont va faire preuve Booth. Il manquera même parfois de respect envers les suspects, mais il va remporter le débat final en nous donnant une magnifique définition de l’amour et de l’acte qui rapproche deux êtres différents avec l’espoir de ne plus faire qu’un. Ahhh, à cet instant, on donnerait tout pour être Brennan et avoir une telle déclaration en tête-à-tête.

4- Partenaires :
Je crois que tout est dit lors de la dernière séance chez le psy du FBI pour notre équipe de choc : ils se complètent parfaitement et ce dans tous les domaines, ce qui fait que même si je ne suis pas docteur en psychologie, je puis moi aussi dire ou pressentir qu’il y a plus qu’un café entre Booth et Brennan.
Cette victoire est sans valeur, mais pas sa saveur ! Comme celle de leur enquête qui laisse un goût amer car une vie peut être brisée et pas seulement celle de la victime.

5- Super héros :
Si vous avez toujours voulu savoir qui de Catwoman ou de Wonder-Woman était la plus forte, alors il vous faudra voir cet épisode spécial Halloween.
Booth fera encore un carton sur un clown, c’est véritablement sa phobie !
Les affaires criminelles se suivent, mais ne se ressemblent pas forcément. Il arrive comme pour les affaires de couple que les chiffres se trompent et que donc, la fin soit plutôt du genre happy end ! Ouf, la grande faucheuse ne gagne pas à tous les coups quand même !

6- Un meurtrier parmi nous :
On peut avoir un QI qui dépasse l’entendement et avoir peur que son père qui va fêter ses 60 ans vous rabatte les oreilles jusqu’à la fin de ses jours que vous êtes brillante, mais seule ! Booth va être là pour compter les points et hélas, il sera bien seul sur ce coup, mais pas pour résoudre une sale affaire interne à l’Institut ou pour mener à bien une expérience très scientifique sur l’alcool en binôme avec sa partenaire, Tempérance…
Un opus assez amusant en fin de compte.

7- Retour vers le futur :
Aux USA, il n’est pas rare qu’à la fin de ses années de lycée, une promotion enfouisse une capsule temporelle avec à l’intérieur toutes sortes d’objets en relation avec la période donnée. Hélas pour les participants de 1987, ils allaient faire 20 ans plus tard une bien macabre découverte.
On n’est pas toujours sérieux quand on a seulement 17 ans, mais les rêves comptent plus que tout surtout quand on est humiliés régulièrement par les autres à longueur d’année. On veut s’y raccrocher plus que tout et d’un geste malheureux on brise ceux-ci.
Un épisode haut en couleurs (celles de la fin des années 80), mais qui témoigne d’une belle humilité.

8- Gormogon :
Un tueur en série qui agirait sur des dizaines d’années voir même plus, est-ce possible ? Oui si l’on est capable de comprendre comment en fait il est capable de transmettre son odieux savoir !
Un épisode qui n’oublie pas les valeurs de la famille, mais qui hélas met aussi en évidence celles d’une organisation secrète qui s’est quelque peu perdue dans ses objectifs premiers.
Des mystères, de la science, des codes, de l’action et beaucoup de sentiments, voilà ce qui donne à cet épisode sa saveur inimitable !

9- La magie de Noël :
Tous les fans de la saga doivent voir cet épisode !!!! On l’attendait depuis tant de temps que même avec le bonus de la scène rallongée, celle du baiser entre Bones et Seeley est bien trop courte, mais wahou !!!! Cela décoiffe quand même !
Bon pour tout le reste, c’est assez classique si ce n’est que la victime du jour n’est autre qu’une doublure très officielle du Père Noël. Oh, oh, oh !!!!!
Les plus beaux cadeaux ne sont pas forcément ceux que l’on achète, mais juste une présence, une attention et même un bon mensonge peuvent créer ou recréer la magie de noël.
Un épisode que l’on va voir et revoir, moi je vous le dis !!!!!!

10- À toute vitesse :
Une histoire qui commence dans un puit de boue et qui se termine dans un puit de boue. La boucle est donc bouclée, mais pas forcément le, la ou les coupables.
On ne peut pas toujours gagner la partie, garder tout sous contrôle, il arrive que cela dérape et comme dans une course de moto, cela peut avoir de graves conséquences.
Voilà un épisode plaisant à visionner car truffé de tous ces éléments qui font de « Bones » une excellente série : scénario correct, dose d’humour, personnages attachants, un peu de suspens et des résultats scientifiques incontestables (enfin presque)….

11- L’esprit d’équipe :
L’esprit d’équipe, c’est ce qui peut faire toute la différence durant un match, même si l’on est moins bon techniquement, moins frais physiquement. Je parle en connaissance de cause. Avoir cette rage, ne pas penser qu’à soi, mais à l’équipe, c’est déjà une victoire.
Dans la saga « Bones » on peut en voir l’exemple à chaque épisode car même si nos amis sont penchés sur des tubes à essais, des microscopes à balayage ou encore en train de pratiquer une autopsie, les résultats des uns et des autres permettent de trouver les indices, les preuves qui eux-mêmes permettront de mettre sous les verrous les coupables.
Et une équipe, cela peut aussi se réduire à un duo, n’est-ce pas Angie ?!
12- Lorsque l’enfant paraît :
Après un simple baiser (échanger pour les fêtes de Noël), voilà que Tempérance et Seeley pouponnent déjà ? Décidément cette troisième saison est pleine de rebondissement qui vont faire chavirer nos cœurs !!!
Plus sérieusement, voilà surtout un épisode qui prouve encore une fois si besoin en était qu’il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuer. On peut tous changer d’avis sur des sujets aussi importants que la maternité, l’économie… N’est-ce pas Bones ?!
Un opus attendrissant si l’on oublie les victimes.
13- La raison et le cœur :
Le procès du père de Tempérance arrive et son équipe est scindée en deux. Elle ne veut pas admettre qu’elle ne souhaite pas perdre son père et comme toujours Seeley lui montrera le chemin même si cela va lui coûter cher…
Un épisode qui met nos nerfs à rude épreuve car on n’aime pas voir se déchirer ainsi des êtres chers (même s’ils sont purement fictifs). Angela ne voudra pas choisir ou plutôt si, elle agira en son âme est conscience. On sera alors jaloux de Bones qui a droit à une amitié indéfectible…
14- Mélodie pour un meurtre :
Pour celles et ceux qui ont suivi un peu la carrière de David Boreanaz, cet épisode ne sera pas sans vous rappeler un certain bar où l’on devait chanter pour voir son avenir et recevoir de précieux conseils (Voir la série « Angel »). Cependant, nous parlerons bien de meurtre sous le sceau d’ « à la recherche de la nouvelle star » version non médiatisée, mais plus morbide.
Le charme de Booth est indéniable, mais certaines franchiront des limites qu’ils vaudraient mieux respecter sous peine de se briser le cœur (au propre comme au figuré d’ailleurs).
Un suspens insoutenable nous attend à l’issue de cet opus et forcément, si vous avez le coffret, vous n’irez pas vous coucher même si vos paupières sont lourdes.

15- L’apprenti :
Voilà encore un épisode où certaines choses ne sont pas claires.
Si le rythme de cet ultime volet de la troisième saison est conforme à tous les autres, je reste plus dubitative sur le scénario franchement qui sens le vu et revu (dans la même saison en plus) et le bien mal ficelé car j’y note plusieurs anomalies et pas des moindres. En revanche, je ne puis rien dire sans gâcher le plaisir de ceux qui n’ont pas encore visionné l’intégralité de cette saison. Sachez juste que le dénouement est hautement improbable car rien que le recrutement est caduc si l’on se réfère à l’épisode 8.
Un final qui n’est pas à la hauteur de la saga, dommage…

On prend donc du plaisir avec cette troisième saison, mais certains manques ou erreurs plombent le tout parfois de manière un peu trop visible.
Il est clair que j’ai hâte de voir la prochaine saison et oublier ainsi les ratés de celle-ci qui m’a offert portant bien des temps forts !

Ma note finale : 14 / 20

0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !