mardi 21 avril 2009

L'exposition Our Body doit fermer ses portes avant l'heure

J'ai déjà longuement abordé le sujet de l'exposition "Our Body" actuellement présenté à Paris (Espace Madeleine), mais je suis comme beaucoup d'entre vous, je viens de lire dans les dépeches qu'elle va devoir fermer ses portes de manière prématurée.
Pourquoi donc ?

C'est assez simple en fait et voilà qui est très bien résumé dans ce petit article (source : 20 minutes.fr) :

"Poursuivie en justice par deux associations, Ensemble contre la peine de mort (ECPM) et Solidarité Chine, l’exposition polémique «Our body, A corps ouvert», qui présentait au public de vrais corps humains, devra fermer ses portes. Un juge des référés parisiens a interdit mardi la poursuite de l’exposition anatomique, qui avait débuté le 12 février à Paris. L'organisateur de l'exposition a annoncé qu'il allait faire appel de cette interdiction.

>> Voir le diaporama sur l'exposition (attention aux plus sensibles d’entre vous, certaines images peuvent choquer).

Les corps du litige sont 17 cadavres de Chinois, hommes et femmes, présentés entiers ou disséqués. Ils sont préservés par plastination, une technique qui consiste à remplacer les liquides organiques par du silicone.

Tandis qu'à l'audience du 1er avril, l’organisateur de l’exposition Encore Events avait souligné le caractère pédagogique et scientifique de la manifestation, les associations avaient argué qu'elle portait atteinte aux droits humains. Cette exposition a déjà été vue par plus de 30 millions de visiteurs dans le monde."

J'en reste bouché bée car même si la polémique faisait rage depuis le début, je ne pense pas que l'exposition ait déjà été interdite alors qu'elle battait son plein dans un autre pays. Certes, je ne suis pas certaine de ce fait, mais quand même.
A Lyon, elle s'est déroulée sans problèmes majeures.

Je comprends parfaitement les réticences de certaines personnes qui ne souhaitent pas la visiter. Je respecte ce choix, il est personnel et il faut toujours être en accord avec ses convictions, mais pourquoi aller si loin ? (jusqu'en justice).
La provenance des corps ? Douteuse ? C'est un motif certes et non des moindres, je le reconnais.
Le projet reste louable au moins, même si des détracteurs pensent que l'argent reste le premier des moteurs des organisateurs. Je ne puis leur donner totalement tort, mais l'appât du gain est hélas monnaie courante (sans mauvais jeu de mot).

Ce que je ne comprends pas en revanche, c'est en quoi cette exposition est une atteinte aux droits humains.
Si la provenance des corps est clarifiée (personnes ayant fait don de leur corps à la science), si seul des personnes volontaires vont visiter cette exposition qui effectivement peut émouvoir le public, si la mission éducative du projet est un succès alors en quoi est-ce une atteinte au droits humains ?
J'avoue que j'ai un peu du mal à suivre tout ceci...

0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !