lundi 20 avril 2009

Jamais sans mon amour de vampire




J’avais à peine refermé « Fascination » que je souhaitais déjà me plonger dans les pages de la suite : « Tentation ». Seulement, il m’a fallu attendre 48 heures avant de pouvoir le faire car si j’avais bien pris de l’avance pour me commander l’ouvrage sur la toile, la Poste n’a pas tenu ses délais pour cause de grève ! Arg !!!!
Bon, ce n’est pas trop grave, j’ai pu ronger mon frein et du coup acheter en prévision le tome 3 !!!!!

Ah « Twilight » !!! On commence en se disant : mouais bof, ce sera une redite rien de plus et l’on devient presque accro !!!

************************************

L’auteur : (source wikipédia)

Stephenie Meyer (née Morgan le 24 décembre 1973) est une auteur américaine. Elle est l'auteur du best-seller Saga Fascination pour jeunes adultes, qui tourne autour de la relation de la mortelle Bella Swan et du vampire Edward Cullen. Stephenie a vendu plus de 18 millions de copies de la Saga Fascination dans 37 pays, et plus de 8,5 millions de copies uniquement aux Etats-Unis.

Une adaptation cinématographique de Fascination est sortie aux Etats-Unis le 21 novembre 2008, et le 7 janvier 2009 en France. Stephenie est aussi l'auteur du roman de science-fiction pour adultes, Les Âmes Vagabondes.

**********************************

L’intrigue :

Edward est parti, Bella se retrouve seule et même si le temps passe, rien n’est plus pareil ! La jeune fille sombre inexorablement…
Elle va rechercher de plus en plus le danger car ce n’est quand des situations de ce genre qu’elle entend la voix de son amour perdu. Le début de la folie ? Possible, mais ce qu’elle va découvrir par la suite n’en sera que plus dingue encore.
Après les vampires, il ne manquait plus qu’eux !

*********************************

Ce que j’en pense ?

Prise dans le tourbillon de la saga, j’ai voulu continuer à suivre les aventures de Bella et d’Edward dans ce second volet intitulé « Tentation », mais rapidement, le jeune vampire disparaît de la scène et nous laisse une Bella fantomatique, presque pathétique, mais qui nous est chère car nous avons toutes et tous connu un chagrin d’amour.
De plus, c’est l’occasion pour d’autres personnages peu importants ou secondaires dans le premier volet de se mettre sur le devant de l’action. On découvre alors un peu plus la richesse du décor que nous avait proposé Stephenie Meyer dès le début, mais qui était passé un peu inaperçu du fait de l’aura du clan des Cullen.

Les références à des classiques de la littérature anglaise sont toujours bien présentes et celle à « Roméo et Juliette » est plus que palpable avec cette scène où Edward et Bella regardent pour leurs cours d’anglais une version cinématographique de l’œuvre de Shakespeare et où ils évoquent le suicide envisagé par le vampire quand il avait cru sa promise morte sous les morsures de James.
Et puis, il y a aussi le voyage en Italie, les rivalités de clans, de familles, le pouvoir, le poison que peut distiller un vampire… Des tonnes de petits détails ici ou là avec même des citations de vers !

Cependant, ce second volet est à mon sens un peu moins passionnant car il est complètement emprunt de la tristesse de Bella. On ressent cette blessure à chaque page ou presque. On a envie de la faire disparaître et pourquoi pas en refermant le livre ?

Ce serait assurément un mauvais choix, mais je suis certaine que cette possibilité est passée quelques fois à travers l’esprit de certains lecteurs.
Dommage car ils vont manquer quelques beaux développements de l’intrigue qui seront certainement importants par la suite. Et puis surtout, le dernier tiers de « Tentation » reprend un peu de vigueur, on ne le lâche plus du coup (et je parle d’expérience car après une phase d’ennui, de tristesse, j’ai retrouvé toute ma fougue de lectrice).

Je sais bien que le tome 1, « Fascination » aurait pu se suffire à lui-même, mais une suite était tout aussi logique, même si elle demande d’avoir de la matière pour bien faire.
Stephenie Meyer, l’auteur, ne manque pas de ressources et elle nous le prouvera tout au long des pages que nous aurons l’occasion de lire. La construction des deux premiers volets suit une même logique : un prologue, un développement et enfin un épilogue. Cela donne l’impression que la saga peut s’arrêter là, mais il reste toujours assez de questions en suspens pour poursuivre le récit dans un volume ultérieur.

L’écriture est toujours aussi fluide, mais emprunte d’un nouveau ton qui est plus lourd, plus oppressant car le danger rode toujours plus proche et les secours s’ils sont assurés sont pour le moins étonnants pour celui ou celle qui n’a pas été bien attentif à la lecture de certains passages du précédent volume. Heureusement, personne ne restera sur le bord de la route et l’auteur nous aide bien volontiers.

Une suite qui se lit bien volontiers, mais qui est un peu plus poussive. Cependant, je sais déjà que je vais lire le tome 3, pour confirmer ou non cette impression en demie teinte.

Note finale : 15/ 20

0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !