lundi 6 mars 2017

Tamara, tome 14 : Amies pour la vie de Zidrou, Lou, Bosse et Darasse



Le livre : 

Tamara, tome 14 : Amies pour la vie de Zidrou, Lou, Bosse et Darasse aux éditions Dupuis, 48 pages, 10 € 60. 
Publié le 1er avril 2016



Pourquoi cette lecture : 

Une envie de découvrir un personnage qui pouvait être moi plus jeune. Bon ok, cela remonte loin dans le temps, mais ZUT !!! Je n'ai pas l'âge de mes artères dans ma pauvre cervelle.  



Le pitch : 

Tamara n'arrive pas à se remettre d'une double rupture amoureuse : non seulement elle regrette son Diego d'amour, mais, en plus, elle culpabilise comme une malade. Et comme sa famille commence à en avoir marre de l'entendre geindre toute la journée, Tamara se réfugie de plus en plus souvent chez sa meilleure amie Jelilah. Mais Tamara n'est pas la seule à souffrir : M. Filgoude, son titulaire, s'est fait plaquer par sa femme et tombe en grave dépression. Il est aussitôt remplacé par Olivier, un professeur beau, intelligent et qui comprend tellement bien les ados, lui ! Jelilah tombe, comme à peu près toutes les filles de la classe, sous le charme et va peu à peu se rapprocher du trentenaire séducteur... qui cache en fait un redoutable manipulateur. Heureusement, l'amitié n'est pas à sens unique et Jelilah pourra compter sur Tamara pour la sortir de cette terrible situation et piéger le professeur indélicat.

Avec Tamara, quand tout est désespéré, il reste heureusement l'amitié !



Ce que j'en pense : 

Encore une série que l'on peut classer dans les rayons jeunesse, mais ayant des collégiennes à la maison, je peux partager ma lecture avec elles surtout que la BD, elles adorent (c'est un genre qui passe tout seul quoi, particulièrement avec la grande). C'est toujours sympa de pouvoir échanger sur une lecture commune. On peut aussi aborder des sujets plus délicats via ce prisme. Certaines barrières ne sont plus aussi intimidantes. On a un support, c'est pas moi, c'est le personnage etc... 

N'ayant pas lu tous les albums de la série, j'ai bien senti que j'avais quelques détails qui me manquaient, mais je me suis raccrochée aux wagons et cela a fonctionné. 
C'est drôle tout en abordant des sujets plus graves. Plusieurs niveaux de lecture sont donc possibles comme je commençais à l'évoquer plus tôt. 

Graphiquement, c'est classique pour le genre. Ce n'est pas forcément ce que je préfère car je trouve que beaucoup de personnages ont des traits communs, mais l'ensemble du récit reste efficace. C'est sans doute le plus important au final. 



Et s'il fallait mettre une note : 13 / 20



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !