vendredi 17 mars 2017

Prends-moi pour une cruche. Guide de survie de la femme en milieu débile de Delphine Apiou



Le livre : 

Prends-moi pour une cruche. Guide de survie de la femme en milieu débile de Delphine Apiou aux éditions Robert Laffont, 139 pages, 10 € 90. 
Publié le 8 mars 2017. 



Pourquoi cette lecture : 

Il s'agit d'un partenariat avec les éditions Robert Laffont. 



Le pitch : 

Ce livre est né chez le coiffeur. " Vous avez les pointes sèches, on va faire un masque... Les cheveux aussi ressentent le stress, vous savez... Avec les vies de fous qu'on mène... En tout cas, vous ne faites pas votre âge ! " Ce compliment capillo-facial m'a fait vraiment plaisir... jusqu'à ce que je réalise que la coiffeuse – que je voyais pour la première fois – ne connaissait pas mon âge. Et là, bingo, je me suis demandé pourquoi ça me réjouissait et pourquoi c'était mieux de ne pas faire son âge. 
J'ai trouvé ça complètement con. Je me suis trouvée complètement con. Puis je me suis dit qu'il devait exister d'autres situations, d'autres idées débiles, d'autres panneaux dans lesquels je tombais. J'en ai trouvé plein, ils sont tous dans ce livre. Pourquoi ? Pour dire aux femmes d'arrêter de gober toutes les âneries qu'on leur raconte. Elles s'en sentiront beaucoup mieux.



Ce que j'en pense : 

Ce livre sort pour la journée de la femme (le 8 mars), c'est plutôt une bonne date vu son contenu, mais j'aimerais que le lectorat ne soit pas exclusivement féminin. Qu'il y ait au moins un petit pourcentage de lecteurs. D'ailleurs rassurez-vous messieurs, si le texte n'est pas toujours tendre avec vous, je suis d'accord avec l'auteur qui dès ses préfaces sérieuses et plus légères suggère que le pire ennemi de la femme est parfois, voir souvent la femme elle-même. Bah, on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même non ?! 

Au fil des règles d'or imaginées par Delphine Apiou, on passe par plusieurs émotions ou constats de faits : on est atterré, blasé, motivé, avec des envies de se rebiffer, on s'amuse aussi beaucoup... 
L'humour permet de faire passer tant de messages ! Les propos sont parfois légers, mais les problèmes bien réels, parfois graves (chiffres, statistiques et autres données sérieuses citées quand le besoin d'illustrer le propos se fait sentir).

On s'aperçoit alors que nous aussi, on s'est fait prendre au piège plus d'une fois, comme l'auteur sur des thématiques fort heureusement légères le plus souvent. 
Rien d'étonnant, je suis une femme moi aussi, du même âge à quelques mois près que l'auteur, avec des expériences forcément assez similaires... Du coup, on est fréquemment dans l'autodérision et c'est agréable quand on a de l'humour. 

On terminera cette lecture avec des nouvelles règles d'or à trouver, à inventer, à préciser, à personnaliser... C'est incroyablement bien vu pour que les lectrices (et les quelques lecteurs possibles) puissent définitivement s'approprier ce livre et pourquoi pas tenter de faire amies-amies avec celles qui nous aiment (trop ou pas assez). 




Et s'il fallait mettre une note : 13 / 20 


1 commentaires:

Boom a dit…

Il a l'air sympa mais pas trop ma tasse de thé :/

Rendez-vous sur Hellocoton !